Mes 5 conseils pour profiter du chômage partiel pour se reconvertir

Mes 5 conseils pour profiter du chômage partiel pour se reconvertir

Profiter du chômage partiel pour se reconvertir : 5 raisons qu’il est temps de changer

Contraint ou forcé, vous êtes au chômage partiel, comme beaucoup de salariés.

Laissez-moi deviner, vous avez été mis en chômage partiel assez rapidement sans explications claires de ce que l’on attendait de vous ?

Et si on profitait du chômage partiel pour se reconvertir ?

Vous trouverez ici 5 raisons qu’il est temps de changer et comment vous pouvez profiter du chômage partiel pour se reconvertir.

Le but est de vous aider à enclencher votre changement de carrière durant cette période qui dure un peu trop longtemps.

Avant de commencer si cette période post-covid a accentué votre besoin de vous reconvertir et que vous voulez profiter du chômage partiel pour changer de métier.

Pensez à vous abonner à la seule news-letter sur la reconversion professionnelle qu’il vous faut suivre et rejoignez une communauté de 8 000 audacieux.

Chômage partiel VS activité partielle

Je sais que certains employeurs préfèrent le terme activité partielle, je vais donc rester sur le terme de chômage partiel.

Beaucoup de salariés ne sont pas familiers avec la notion de chômage partiel.

Sachez qu’il existe deux cas de figure où il peut-être appliqué :

  1. Lorsque votre entreprise ferme.
  2. Dans le cadre d’une baisse du temps de travail hebdomadaire.

S’offre à vous le télétravail comme la moitié des emplois compatibles.

Ou si le télétravail est impossible, vous avez dû vous retrouver dans une configuration de travail un peu particulière.

Quel que soit le cas, vos employeurs vous ont dit qu’ils n’avaient pas le choix et que si vous ne vouliez pas que l’entreprise ferme ses portes, vous deviez accepter la situation et vous serrez les coudes entre vous.

Et c’est là que vous vous êtes rendu compte que cette situation a amplifié ce qui n’allait déjà pas au sein de votre entreprise ? N’est-ce pas !

Salarié en souffrance

Selon un sondage OpinionWay réalisé pendant le confinement. 44 % des employés confinés se trouvaient en situation de détresse psychologique.

Et vous avez aussi pris conscience qu’il fallait profiter de ce chômage partiel pour se reconvertir dans autre chose ? N’est-ce pas ?

Peut-être que, vos responsables vous ont demandé de ne plus compter vos heures. À la limite du travail dissimulé pour certains.

Et c’est dans votre droit de refuser !

Sachez que si vous refusez de travailler plus, alors que vous avez été placé en chômage partiel, vous ne pourrez pas faire l’objet d’une mesure disciplinaire.

Vous ne commettez aucun manquement en refusant de vous conformer à la demande illégale de votre employeur”.

Par contre si vous êtes le seul à refuser, car les autres de votre équipe flippent de perdre leur job, la pression sociale aura raison de vous.

Chômage partiel et surmenage

Peut-être aussi que vous ne vous êtes jamais senti aussi surmené de votre vie et, en même temps, vous vous sentez mal quand vous ne travaillez pas, pas vrai ?

Ce que je partage là n’est pas un cas isolé, j’ai certains clients qui m’interpellent sur leur sentiment d’être exploité et de culpabilité depuis le confinement.

Cette situation met en perspective votre rapport au travail, et de profiter du chômage partiel pour se reconvertir.

Commencez donc par ces conseils pour profiter du chômage partiel pour se reconvertir.

Mes 5 conseils pour profiter du chômage partiel pour se reconvertir
Mes 5 conseils pour profiter du chômage partiel pour se reconvertir

Mes 5 conseils pour profiter du chômage partiel pour se reconvertir

Vous êtes prêt pour un nouvel envol

Toutes les périodes de transition professionnelle sont bénéfiques pour chacun de nous. C’est une invitation à se réinventer dans sa vie professionnelle.

C’est le moment de réfléchir à ce qui est en adéquation avec votre carrière.

Dans chaque crise il y a une opportunité.

Pendant le confinement, vous avez été nombreux à faire une pause que vous n’aviez pas faite depuis des années.

Une pause pour se mettre en question professionnellement et qui a été un moment pour l’introspection.

En regardant honnêtement au fond de vous toutes ces choses que vous faites jour après jour et qui, finalement, n’ont aucune importance.

Trouver une idée de projet professionnel pour changer de voie ou changer de métier est un projet stimulant.

Ça vous rend curieux et vous vous fixez de nouveaux objectifs.

Reprenez votre parcours et identifiez toutes les sources de plaisir que vous avez vécu.

C’est de là que vient le dicton “fais ce que tu aimes et le succès viendra”.

Tous ces moments vous ont-ils apporté de nouvelles compétences ?

Si oui, recherchez des opportunités qui correspondent à ces souvenirs d’expériences joyeuses qui ont permis à vos compétences de briller sans effort. Une fois que vous avez clarifié cela, écrivez.

Cela vous permettra de savoir dans quelle direction aller pendant votre recherche d’emploi et vos entretiens de recrutement.

Se former pendant le covid grâce aux cours en ligne vous donne une chance de développer des compétences transversales

Les formations en ligne ont explosées ces derniers mois.

Pour réussir ma reconversion professionnelle, je m’étais inscrit à un cours en ligne gratuit assuré par l’école de Montréal et l’université de Yale.

Et je sais que cette introspection vous a amené à vous inscrire à plusieurs formations durant le confinement.

C’est une très bonne chose, cela vous amène à envisager de nouvelles directions dans lesquelles vous pourriez vous orienter.

C’est le parfait moment pour utiliser cette période de chômage partiel pour se reconvertir et utiliser ce temps d’arrêt pour vous former, apprendre de nouvelles compétences et perfectionner celles que vous avez déjà.

De plus en plus d’employeurs recherchent des compétences transversales qui seront utilisées dans le nouveau métier que vous aurez identifié.

Alors, remettez à jour vos compétences

Les gens veulent se connecter et réseauter avec vous

Ce qui vous fait peur le plus peur à changer de voie, ce n’est pas la peur de l’inconnu, c’est la peur de vous retrouver sur la paille, de vous retrouver sans rien, de ne pas trouver un nouveau poste derrière.

Vous savez que la plupart des chercheurs d’emploi ne trouvent pas de nouveaux postes simplement en téléchargeant leur CV sur Indeed ou d’autres jobboards, tout comme le font des milliers d’autres candidats.

Non ils trouvent des opportunités en se connectant avec d’autres personnes dans leur domaine.

Vous savez comme moi qu’un recruteur va d’abord chercher à faire de la cooptation en trouvant quelqu’un dans l’entourage des salariés. Parce qu’ils considèrent leur réseau comme des liens fiables.

Après plusieurs mois d’isolement en quarantaine ou en confinement, je peux vous dire que des personnes désireuses de recréer du lien avec les autres, il y en a beaucoup.

C’est le moment idéal pour contacter les gens, réactiver votre réseau, réactiver votre compte Linkedin que vous n’avez pas utilisé depuis votre dernière période de chômage.

Mes 5 conseils pour profiter du chômage partiel pour se reconvertir, reconversion professionnelle, trouver sa voie, changer de métier, trouver sa mission de vie citation, citation regrets, citation osezbriller,
Mes 5 conseils pour profiter du chômage partiel pour se reconvertir

Fin du contrat social

Vous avez surement dû vous rendre compte avec le déconfinement que vous deviez mettre un terme à votre situation.

Et revoir du monde vous a permis d’ouvrir les yeux sur ce que vous viviez.

  • Peut-être que comme certains de mes clients vous vous êtes enfermé dans une spirale infernale, dans laquelle vous ne pouvez plus prendre de recul.
  • Peut-être que vous avez pris conscience que votre engagement envers votre entreprise a des limites.
  • Peut-être que vous avez pris la décision de ne plus sacrifier votre santé et votre énergie pour une entreprise qui ne vous protège pas.

Le contrat social ça vous parle ?

Mais si ! Vous savez, c’était après la guerre, la relation entre salariés et employeurs était basée sur un contrat tacite extrêmement clair :

la sécurité de l’emploi était assurée aux uns en échange de leur loyauté envers les autres.

Mais, aujourd’hui c’est différent, l’entreprise ne tient pas ses promesses et refuse encore et toujours de ralentir la cadence de travail.

  • Encore combien de temps vous voulez vivre ce sentiment d’injustice qui a pris le dessus sur votre culpabilité ?
  • Encore combien de temps vous voulez avoir l’impression d’être à la merci d’autrui et d’être en désaccord avec vous-même ?

Rester intègre, fidèle à vos valeurs, faire ce qui vous semble juste et surtout faire attention à vous, voilà ce devrait aujourd’hui être important pour vous.

Vous ne pouvez rien sans vous. Profiter du chômage partiel pour se reconvertir dans quelque chose qui vous tient à coeur et prenez conscience de ce qui suit.

Il est temps de faire ce qui vous rend heureux

Cela fait depuis 2014 que j’aide les personnes déterminées à changer de carrière ou à créer leur propre job.

La plupart n’étaient pas sûrs d’être prêtes pour le changement.

Certaines aimaient encore un peu leur travail, mais elles savaient qu’il leur manquait quelque chose dans leur vie.

Et vous êtes nombreux à remettre en question les choix que vous avez pu faire dans votre vie.

Une cliente m’avait même dit :

“Si on m’avait aidé plus jeune à trouver une carrière qui ne paye pas uniquement que mes factures, mais qui ait du sens pour moi, ça aurait tout changé.”

Vous savez que vous n’êtes plus à votre place et que quelque chose de mieux existe, mais que si vous ne faites rien vous n’y accéderez peut-être pas.

Cela vaut la peine de prendre un risque pour un bonheur à long terme

Vous devez agir, car vous savez qu’au fond vous pourriez être plus épanoui professionnellement.

L’astuce est de faire de la découverte de soi et de la recherche. Plutôt que de regarder les mêmes termes dans votre rôle actuel, recherchez des domaines d’intérêt pour trouver des carrières qui pourraient être mieux adaptées.

Vous serez plus heureux dans votre rôle de parent, de partenaire, etc.

Et votre famille, vos amis et vos collègues seront plus heureux d’être avec vous.

Pour aller plus loin :

Si profiter du chômage partiel pour se reconvertir est important pour vous… Je vous propose de vous accompagner sur vos projets de reconversion afin de retrouver l’impulsion nécessaire qui vous permettra de repartir à la conquête de vos nouveaux projets. Pour cela rien de plus simple.

👉 Pensez au coaching ! Demandez votre séance découverte en cliquant ici.

Ou

👉 Si vous n’êtes pas prêt, téléchargez le Guide pratique pour se réinventer en cliquant sur l’image ci-dessous.

A lire aussi :

Demander un congé sabbatique ou démissionner ? Savoir ce qui convient

7 conseils pour réussir sa transition professionnelle

Demander sa rupture conventionnelle : 5 signes que vous devez fuir

Est-il encore possible de concilier vie professionnelle et vie personnelle ?

Reprendre le travail après un burnout : 5 conseils pour éviter la rechute

reconversion professionnelle