Il a osé… devenir entrepreneur salarié : 1 idée clé à retenir

Il a osé… devenir entrepreneur salarié : 1 idée clé à retenir

Il a osé… devenir entrepreneur salarié : l’interview en podcast

Nicolas est sur le point de devenir entrepreneur salarié car il développe son projet en parallèle de son job de salarié.

Il m’a contacté pour que l’on échange sur son envie de changement et sur l’outil qu’il utilise dans sa nouvelle activité : le MBTI.

Le MBTI est un test de personnalité très utilisé dans l’accompagnement à la reconversion ou pour mieux se connaître.

Nicolas l’a lui-même utilisé lors d’un moment de sa vie difficile et l’a aidé à remonter la pente en prenant la décision de devenir entrepreneur salarié.

La vie lui a amené son lot de concours de circonstances qui lui ont fait prendre conscience de ce qu’il ne voulait plus vivre mais aussi son lot d’opportunités qu’il a su saisir pour redonner un vent de nouveauté dans sa vie professionnelle.

L’interview de Nicolas qui a osé devenir entrepreneur salarié

Il a osé... devenir entrepreneur salarié et créer son activité, voyager seul, tour du monde solo, 3
Il a osé… devenir entrepreneur salarié

Avant de parler de l’envie de devenir entrepreneur salarié, quelle est ta situation actuelle ?

Je suis salarié dans une “multinationale familiale” (paradoxal et pourtant vrai) de la confiserie de chocolat qui a des marques très connues que ce soit pour ses barres de chocolat ou sa pâte à tartiner.

Je travaille dans cette société (que je ne souhaite pas nommée) depuis bientôt 20 ans (j’ai 42 ans aujourd’hui) et donc c’est ma première et unique entreprise à aujourd’hui.

Je m’y sens très bien, j’ai un bon salaire, une situation personnelle confortable.

J’ai commencé au Service Commercial (vendeur en grande distribution, puis formateur, et coordinateur des ventes au siège en Normandie).

Depuis 7 ans j’évolue au sein du département qualité (partie dédiée à l’exploitation des retours consommateurs), avec pour mission de réussir à utiliser toutes les données qualité que nos consommateurs nous donnent au quotidien.

Je me sens bien dans cette société… même si tout n’est pas évident tous les jours.

Qu’est-ce qui t’a amené à exercer ce métier ?

Ce qui est drôle, c’est qu’aujourd’hui j’ai l’impression qu’il fallait que j’évolue dans ce département de l’entreprise alors que ce qui m’y a amené était un peu du hasard.

Mon dernier job au commercial ne me plaisait pas vraiment, j’ai rencontré des problèmes de santé et surtout je ne m’entendais pas avec mon manager (référence à la vidéo sur les managers toxiques que tu as faite récemment). Du coup ne souhaitant pas quitter cette société dont j’apprécie les valeurs j’ai demandé à changer et une opportunité s’est présentée à moi au Service Qualité. Le but étant de mettre à profit dans ce département en construction, ma connaissance du Service Commercial (du fonctionnement de la Grande distribution).

Quel a été l’élément déclencheur de ton envie de changement et de devenir entrepreneur salarié ?

Comme je le disais précédemment, il y avait le fait que je ne me sentais pas aligné avec mes aspirations et surtout avec mes qualités intrinsèque (première évocation du MBTI).

L’élément déclencheur aura finalement été des problèmes de santé (j’ai du subir une opération neurochirurgicale).

Mon envie de changement est venue d’une perte totale de motivation que je savais PAS liée à l’entreprise en elle-même, mais plus à ma place et mon absence d’épanouissement à mon poste (plusieurs explications).

Quoi qu’il en soit je suis persuadé aujourd’hui que parfois face à la difficulté il ne faut pas toujours chercher à résister… mais il vaut mieux essayer (ce n’est pas toujours simple) de voir s’il n’y aurait pas une autre éventualité.

Je suis convaincu que la VIE met sur notre chemin des difficultés pour nous faire grandir et apprendre sur nous.

D’ailleurs mon livre préféré c’est “Zadig ou la destinée” de Voltaire…

Que je recommande à tous ceux qui sont dan la douleur que ce soit au travail ou dans leur vie de manière plus générale. 

Même si Voltaire y parle plus de destinée et du fait que parfois il faut passer par des épreuves très dures (sur le moment)…

Il y a toujours des points positifs pour le reste de notre vie !

Il a osé... devenir entrepreneur salarié et créer son activité, voyager seul, tour du monde solo, 1
Il a osé… devenir entrepreneur salarié et créer son activité

Est-ce que c’est à ce moment que tu t’es dit : “je vais devenir entrepreneur salarié !” ? Quelle idée de projet est ressortie de cet envie et pourquoi?

Alors pour être franc, j’avais comme tu l’as peut-être compris, autant envie de quitter l’atmosphère du Service où j’étais précédemment que l’envie de me trouver une nouvelle motivation.

Qu’est ce qu’il y a de plus dur que de se lever le matin en se disant qu’on va devoir passer l’essentiel de notre journée dans un cadre qui ne nous plait pas ?

Franchement je ne dis pas qu’il faut fuir à la moindre difficulté, pas du tout !

Mais il faut parfois accepter et écouter son fort intérieur.

Personne ne devrait passer 40 ans de sa vie à travailler à contre coeur.

D’ailleurs je crois que le mot “travail” vient étymologiquement parlant du mot “torture”…

Je pars du principe que si on a la santé et (pas trop) de contraintes (financières, géographiques le plus souvent), c’est forcé qu’un jour ou l’autre on sera amené à regretter tout ce temps de vie perdu !

Car après tout entre 18 et 65 ans on est dans nos meilleures année niveau santé.

On se doit de se donner les moyens de tout essayer pour se construire une vie (professionnelle et personnelle) qui nous satisfasse (voire nous comble). première évocation de ce que j’ai mis en place sur la connaissance de moi avec le MBTI.

C’est là où des coachs comme toi jouent un rôle clé dans la vie des gens qu’il accompagnent sur le chemin de leur épanouissement professionnel : autant pour les former que pour leur faire prendre conscience de certaines choses qui ne sont pas normales et qu’il faut changer.

La prise de conscience

Comment as-tu pu développer ton activité en restant salarié ?

Donc après mes pépins de santé et mon opération du cerveau je me souviens avoir pris conscience pendant ma convalescence que le temps passait très vite eu qu’il fallait que je commence réellement (j’avais 37 ans à l’époque) à réaliser tous mes rêves / projets que je repoussais systématiquement à plus tard en me disant que j’aurais le temps.

J’ai donc décidé de réaliser un premier rêve: demander un congé sabbatique à mon entreprise pour faire le tour de l’Amérique du Sud en solo et en sac à dos ! 

Il a osé... devenir entrepreneur salarié et créer son activité, voyager seul, tour du monde solo, 4
Il a osé… devenir entrepreneur salarié

Ensuite, j’ai décidé de travailler sur ma personnalité et de développer ma connaissance de moi pour comprendre mes points faibles et faire voler en éclats mes peurs et croyances limitantes.  

Du coup, j’ai travailler sur cette idée de projet perso pendant 2 années (à la fois sur l’aspect concret du voyage et surtout sur ma personnalité), et en Novembre 2017 j’ai atterri à Buenos Aires pour un petit tour de 32.000 kilomètres (75% en bus et 15% en bateau quand j’ai descendu l’Amazone) et j’en suis revenu comblé…

Mais rapidement il a fallu que je redonne un sens et un but à ma vie qui s’était centrée sur ce projet au cours des deux/trois dernières années. 

Après 3 mois de déprime liée au choc du retour (passer de la liberté totale à une vie de cadre), je me suis justement donné pour objectif de viser la liberté totale dont tu parles souvent sur ta chaîne.

Réussir à vivre en travaillant pour les autres, à les aider à dépasser leurs peurs en apprenant tout bêtement à se connaître… comme je l’ai fait pour réaliser mon rêve et devenir entrepreneur salarié !

J’aimerais un jour comme toi faire le grand saut (quitter son job) que TU as osé faire !

Quand je regarde tes vidéos je sais que c’est possible… c’est très inspirant !

En fait je crois que l’année sabbatique m’a montré ce qui me faisait vibrer au fond de moi : LA LIBERTÉ !

Même sans confort.

Le MBTI : un outil pour apprendre à se connaître

Et en quoi le MBTI permettrait d’aider au passage à l’action ?

Si je prends mon cas personnel, le MBTI (comme de nombreux autres outils de développement personnel) a cette vertu de permettre aux gens de mieux se comprendre, de s’accepter et de grandir !

C’est tellement incroyable de savoir que nous avons tous un potentiel psychologique particulier (il y a 16 profils différents), qui nous prédispose à être fait pour certaines activités et au contraire à être “à contre emploi” dans d’autres domaines.

Je suis persuadé que beaucoup plus de gens prenaient conscience de cela, ils oseraient lancer un projet passion

C’est pour cela que mon nouveau challenge est précisément d’essayer “d’impacter” comme tu le fais sur ton blog et sur ta chaîne Youtube en faisant comprendre via mon blog, developpersaconfiance.com, tout le potentiel que nous avons tous et pourquoi certaines choses ne sont pas faites pour nous…

Si je prends mon cas personnel, j’ai besoin d’un métier avec des interactions humaines (surtout pas resté enfermer dans un bureau isolé de tous), avec des objectifs clairs (un peu comme tout le monde) et surtout j’ai besoin d’un manager qui sait reconnaître mon travail (ne serait ce que par des encouragements).

On pourrait croire que j’enfonce une porte ouverte en disant cela mais sur ce plan également nous ne sommes pas tous égaux : mon profil psychologique par exemple est super attaché à ça quand d’autres n’accordent que très peu d’importance à l’opinion des autres (leurs chefs y compris).

Est-ce que tu trouves que les gens ne se connaissent pas assez ?

Carrément !

Quand, j’ai vu tout ce qu’on pouvait apprendre sur soi via cet outil de développement personnel et qu’apprendre à se connaître doit être une priorité.

J’ai même pensé que cela devrait être inclus à la fin du parcours scolaire (après 18 ans voire 20 ans quand les fonctions neurologiques sont arrêtées).

Comme je le dis souvent, se connaître c’est s’accepter et s’accepter c’est déjà mieux vivre !   

Il a osé... devenir entrepreneur salarié et créer son activité, voyager seul, tour du monde solo, 2
Il a osé… devenir entrepreneur salarié

Est-ce que cela permettrait aux gens de faire de meilleurs choix ?

Non seulement ils feraient de meilleurs choix mais si tout le monde prenait le temps de se découvrir, il y aurait des impacts immédiats sur leur vie !!

Je comprends tout à fait que l’on ait pas toujours le choix mais la connaissance de soi est une porte ouverte vers des solutions notamment professionnelles comme le fait de devenir entrepreneur salarié.

Personne n’est immortel et le fait de prendre conscience du temps qui passe doit convaincre les gens de passer à l’action en investissant sur eux-même.

On ne se rend pas compte à quel point, avec internet, aujourd’hui TOUT le monde a un accès à des tonnes d’informations !

C’est comme si on avait toutes les bibliothèques du monde dans son salon !!

Je terminerai avec deux citations qui résument finalement très bien tout ceci :

La première de Carl Jung, disciple de Freud et dont les travaux furent à l’origine du MBTI, sur l’importance d’apprendre à se connaître :

“Celui qui regarde à l’extérieur rêve, celui qui regarde à l’intérieur s’éveille.”

Et la seconde de Steeve Jobs sur l’importance d’oser passer à l’action, d’oser le changement :

“Votre temps est limité, alors ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne laissez pas le bruit des opinions des autres avoir le dessus sur votre voix intérieure. Et le plus important, ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. Tout le reste est secondaire !”

The following two tabs change content below.
blank

Jordane Z.

Expert de la reconversion professionnelle chez Osez Briller SAS
Coach de nouvelle génération, je suis aussi formateur. J’accompagne les personnes qui souhaitent donner du sens à leur vie professionnelle, vivre la vie qu’elles méritent et briller en société. Si vous souhaitez faire briller un peu plus votre quotidien, abonnez-vous à l'un de mes réseaux.
blank

Derniers articles parJordane Z. (voir tous)

reconversion professionnelle