Les 7 vraies raisons pour lesquelles les collègues toxiques sont promus à votre place

Les 7 vraies raisons pour lesquelles les collègues toxiques sont promus à votre place

Qu’est-ce qui fait que vos collègues toxiques sont promus à votre place ?

  • Vous avez remarqué qu’il y a beaucoup de personnes toxiques dans les postes à responsabilités ?
  • Peut-être que vous êtes sous le joug d’un manager toxique ?

D’ailleurs, il est probable que ce dernier profite ou abuse de vous tout en vous prenant pour responsable de ces propres manquements ou incompétences.

Et dans ce genre de cas, il est possible que vous soyez dans la confusion. À ne plus avoir où vous en êtes. Voire vous vous demandez si il n’a pas raison.

Comment vous avez pu en arriver là ?

Les collègues toxiques : ce cancer humain professionnel

L’autre jour, j’étais avec un ami qui me dit qu’il n’en peut plus de son supérieur.

Un pervers narcissique qui fait des ravages dans son équipe.

Ce genre de personnes toxiques créent des drames au travail. Ils cherchent le contrôle sur les autres et les critiquent. Ils agissent pour eux-mêmes. Leur personne passe avant l’équipe.

Ils plombent l’ambiance d’un lieu de travail avec leur négativité et leurs menaces, dans le but d’intimider les autres.

Mais comment ça se fait que vos collègues toxiques ne soient pas identifiés comme des éléments perturbateurs qui tuent la productivité ?

Pourquoi vos collègues toxiques arrivent à des postes de responsables ?

Malgré le fait qu’ils aient un comportement nocif, vous avez dû remarquer que beaucoup de vos collègues toxiques arrivent à obtenir des promotions et des postes à responsabilités dans les entreprises.

J’ai cherché à savoir pourquoi les salariés toxiques qui deviennent en général des managers toxiques arrivent à être promus dans une entreprise alors que vous et vos collègues savez très bien qu’ils ne les méritent pas.

Dans son ouvrage « Les manipulateurs sont parmi nous », Isabelle Nazare-Aga décrit un profil assez différent :

« sympathiques, séduisants, réservés ou carrément tyranniques, les manipulateurs utilisent diverses manœuvres pour parvenir à leurs fins ». 

Les manipulateurs sont parmi nous

Repérer les personnes telles que le manipulateur devient facile dès lors que vous y avez déjà été confronté.

Et vous avez dû trouver injuste que ces personnes soient valorisées au sein de votre entreprise. Si c’est le cas,  voici les 7 vraies raisons pour lesquelles les collègues toxiques sont promus à votre place.

collègues toxiques, managers toxiques, personnes toxiques au travail

7 vraies raisons pour lesquelles les collègues toxiques sont promus à votre place

1. Ils font preuve d’assurance (en apparence)

La seule qualité qu’on peut leur reconnaître, c’est qu’ils connaissent très bien les règles du jeu. Ils savent que l’assurance, la confiance sont la clé pour oser.

La plupart de ces collègues toxiques sont des imposteurs qui simulent jusqu’à ce qu’ils réussissent. Ils jouent un rôle pour tromper les autres.

Je vous renvoie d’ailleurs au dernier podcast de Kmeo sur le syndrome de l’imposteur, où vous aurez plus de détails sur le syndrome de l’imposteur et l’imposture.

2. La compétition et la rivalité

On a tous un trait de caractère qui nous distinguent. Et certaines personnes sont plus sensibles que d’autres à la compétition. Et d’autres apprécieront se retrouver dans des rapports de force.

Les collègues toxiques aiment la rivalité. Ils sont obsédés par la gagne, par la réussite et l’idée de dépasser les autres. Très souvent vantards, ils adorent rabaisser les autres.

Bien sûr, je fais la distinction entre être fier de son travail, vanter ses réussites méritées, et se faire mousser auprès des autres en rabaissant ses collègues pour se rehausser.

3. La manipulation est le moteur des collègues toxiques

Il n’y a pas une personne toxique qui ne sait pas manipuler les autres.

Ils vous critiqueront sans raisons valables. Ils mettront en place des stratégies de copinage auprès du responsable en embellissant leur réussite.

Ils feront tout pour accélérer leur route vers le sommet. Perdre leur dignité n’est pas un problème pour eux.

citation, personnes négatives, citation la solution est en vous, citation personne toxique, citation personne nocive, citation relation toxique, relation toxique au travail, citation manager toxique

4. Ils travaillent leur sympathie… au début

Les collègues toxiques peuvent être amusants au début. Ils vont tenter de vous séduire pour vous mettre dans leur poche et éviter les soupçons de leurs intentions négatives.

C’est entre autres pour cela que les gens les recommandent pour qu’ils obtiennent une promotion ou qu’ils les défendent dans leurs objectifs d’évolution.

Rappelez-vous ce sont des manipulateurs qui portent un masque pour vous tromper. Les masques tomberont le jour où ils auront obtenu ce qu’ils veulent.

5. Ils vous mettent sur un siège éjectable

Si un jour, ils vous considèrent comme un potentiel danger ou un concurrent, ils feront tout pour se débarrasser de vous.

Ils mettront en place des stratégies pour vous dépasser, se faire bien voir des responsables et peut-être vous enfoncer.

Le choix de leurs outils seront les ragots, les rumeurs et créeront des problèmes pour faire passer les autres concurrents comme de mauvais prétendants à une promotion.

6. Les collègues toxiques se feront passer pour des martyrs

Ils adorent se faire passer pour des victimes. Ils passeront une bonne partie de leur temps de conversation à dire à tout le monde à quel point ils travaillent dur.

Ils feront comme ce que j’ai déjà observé dans mon ancien boulot. Ils feront en sorte d’être les premiers arrivés au boulot et les derniers à partir.

Ils se créeront du boulot supplémentaire et en même temps du stress pour eux-mêmes à partir de rien. Ils adorent se martyriser.

D’ailleurs pour eux l’équilibre de vie pro/perso ne fait partie de leur vocabulaire, c’est pour cette raison qu’ils vous feront suer jusqu’à vous envoyer plusieurs fois des mails dans la journée jusqu’à tard la nuit.

Un bon manager sait qu’un salarié épuisé ne sera pas productif, mais un manager mal avisé pourrait être sensible à ce rôle de martyr au travail que se donne ce collègue toxique.

Ainsi il sera plus enclin à lui donner cette promotion que réclame avec insistance ce collègue toxique.

7. La négativité

C’est à la fois leur arme et leur faiblesse.
Leur faiblesse car si vous avez un responsable qui a un minimum de jugeote et un sens de l’observation, il en aura vite marre de la négativité de ce collègue toxique et le fera bouger pour préserver la paix dans le service.

Mais vous savez comme moi que c’est très rarement le cas. Leur arme principale est d’avoir les autres à l’usure.

La plupart du temps, ils vont répandre leur négativité jusqu’à ce qu’ils obtiennent cette promotion.

Et parfois ça marche !

Un responsable pourra abdiquer et promouvoir un salarié toxique juste pour apaiser et pacifier les rapports.

Un collègue toxique ou un manager toxique peut vous écœurer de votre travail. Même si vous adorez votre job et le lieu de travail.

Préservez votre épanouissement professionnel, car le but de ces personnes est d’avoir une emprise sur vous. C’est peut-être aussi pour cette raison qu’ils sont plus déterminés à obtenir des postes de supervision.

Gardez la tête haute, ne vous laissez pas atteindre par le venin de ces personnes.

Gardez vos distances et n’entrez jamais dans leur jeu

Posez des limites et ne leur laissez pas voir qu’ils ou elles vous fait suer,

Mettez en place des stratégies pour vous préserver.

Et si ce n’est pas possible, il sera temps pour vous de quitter cet environnement de travail pour un autre voire à changer de métier.


Pour aller plus loin :

Si vous voulez lancer votre side project en parallèle de votre job :

👉 Ne cherchez plus, pensez au coaching ! Demandez votre séance découverte en cliquant ici.

Ou

👉 Si vous n’êtes pas prêt, téléchargez le Guide pratique pour savoir par où commencer en vous inscrivant ci-dessous.

A lire aussi :

4 étapes simples pour transformer sa peur en force

Je n’ai plus envie de travailler ! Quand le confinement impacte le travail…

3 choses apprises de mon burn-out à 30 ans avant de changer

reconversion professionnelle