Se motiver au travail : Vaincre ces 4 tueurs de motivation

Se motiver au travail : Vaincre ces 4 tueurs de motivation

Comment se motiver

Ces questions font actuellement partie du quotidien de milliers de personnes.

Vous allez constater que je me les suis posé cette année.

Trouver soi-même la motivation d’avancer

Pendant toute ma vie, j’ai toujours eu un cadre.

J’ai toujours grandi et évolué grâce aux autres qui m’ont guidé.

Vous pourriez vous dire que je suis une personne qui s’est toujours sentie en sécurité, car elle suit les instructions et les directives qu’on lui donne pour avancer dans sa vie.

Le seul problème c’est que je ne suis pas toujours arrivé à la destination que je m’étais imaginé. Et surtout pendant mes études.

En réalité, je n’arrivais pas là où je voulais être en suivant les conseils des autres.

J’ai donc décidé de changer tout cela.

Se motiver au travail, se reconvertir, comment faire un métier que l'on n'aime pas, comment se motiver à travailler, comment se motiver, citation motivation
Se motiver au travail

Comment se motiver pour travailler à la maison ?

Depuis le lancement de mon entreprise, j’ai ressenti à la fois le pouvoir de la liberté, du contrôle et de l’expression, mais aussi la peur de la liberté, du contrôle et de l’expression !

Je n’ai pas quelqu’un au-dessus de moi pour me dire à quoi devrait ressembler mon agenda. Personne ne contrôle ce que je fais en me surveillant pour voir si je suis toujours proactif ou pas.

Après avoir été un bon petit soldat salarié acceptant tout ce qu’on lui dit pendant des années, j’ai finalement obtenu l’indépendance que je voulais.

Et pourtant je pars de loin, je vous jure qu’il y a des fois, j’aurai préféré avoir un patron qui me dit quoi faire en me faisant marcher au bâton pour avancer.

Dans mon éducation, à l’école, à la salle de sport, au travail, j’ai toujours un cadre qui m’a construit. Et maintenant, je lutte quotidiennement pour trouver la motivation de l’intérieur et savoir comment rester motivé.

Pourquoi je vous dis tout ça, car peut-être comme ces milliers/millions de français à travailler à distance à la maison ou dans de mauvaises conditions, se motiver au travail devient de plus en plus compliqué.

J’ai travaillé dur pour vous identifier 4 tueurs de motivation qui empêchent de se motiver au travail et je vous les partage tout de suite.

Vaincre ces 4 tueurs de motivation pour se motiver au travail

1. Peur de l’échec

Avis à tous les perfectionnistes qui sont l’otage de la procrastination, il y a un truc assez simple qui vous oppresse, c’est le poids écrasant des attentes que vous avez vis-à-vis de vous-même.

Et cela, empêchent quiconque de se motiver au travail !

Combien de fois avez-vous été vaincu avant même d’accepter une tâche ou une mission, car l’inconnu, l’incertain et la peur d’être déçu du résultat vous écrasaient de peur ?

Je peux remettre au lendemain des tâches ou des missions en me disant que je n’ai ni le temps ni les moyens pour les mener à bien.

Cette façon de penser me paralysait.

J’ai réalisé qu’il était préférable (le plus souvent) de sauter le pas pour se motiver au travail, quelques soit les circonstances, qu’elles soient à mon avantage ou pas. 

Plutôt que d’être dans le rejet systématique d’un résultat décevant ou non.

Peu importe si d’autres personnes apprécient ou comprennent mes actions.

Je ne suis pas en train de vous dire que vous ne devriez pas faire de votre mieux.

Je dis qu’à un moment donné, il vous faut prendre conscience que vous devrez arrêter de tourner en rond et commencer à avancer.

Même si échouer n’est pas agréable, la plupart de mes anciens clients qui ont changé leur vie ont tous accepté de passer par des moments difficiles pour finalement atteindre leur cible.

Se motiver au travail, se reconvertir, comment faire un métier que l'on n'aime pas, comment se motiver à travailler, comment se motiver, citation motivation
Le bon état d’esprit pour se motiver au travail

2. L’Absence d’objectifs clairs

Échouer ça fait peur, en ce moment le sentiment d’échec est présent chez beaucoup d’entre nous. On n’est pas tous égaux face à cette crise et cela peut être plus difficile de se motiver au travail.

Cela dit, ça n’a jamais été une option pour moi de me laisser écraser par la peur de l’échec.

Vous pouvez atténuer la peur écrasante de l’échec en vous concentrant sur des objectifs gratifiants, agréables et réalisables.

Se réinventer dans sa vie et rebondir après un échec nous oblige à faire des choix pour nous adapter.

On ne peut pas tout avoir, tout de suite. Mais parfois on est tellement occupé à se comparer avec les autres que l’on sabote toute chance de pouvoir faire un choix qu’on doit vraiment faire pour arriver à surmonter un obstacle et arriver là où on doit vraiment être.

Comment se motiver au travail quand on ne sait pas où on doit aller ou ce que l’on doit faire ?

C’est quand la dernière fois que vous vous êtes fixé des objectifs ?

Les objectifs sont importants pour comprendre où vous voulez aller et pour vaincre l’inertie.

Toutes les fois où je n’avais pas une liste d’objectifs à court, moyen et long terme, je me reposais sur mes lauriers.

Prioriser votre liste de choses à faire. Mettez de côté toutes ces actions qui ne contribuent pas à votre évolution.

Des outils pour vous organiser, il y en a un paquet. Trello, Coggle, le mindmapping. En procédant ainsi, vous visualiserez comment vous rendre d’un point A au point B.

Vous remarquerez que c’est beaucoup plus amusant, efficace et gratifiant de créer et de mettre en œuvre des stratégies quotidiennes pour se motiver au travail et obtenir ce que vous voulez. Plutôt que de subir la peur et la morosité ambiante.

Sans des réalisations plus tangibles de vos rêves, aspirations et objectifs, vous aurez du mal à savoir par où commencer pour se motiver au travail.

3.  Ignorer votre santé

Vos pires ennemis en ce moment sont la dépression, le pessimisme et la négligence qui vous priveront de plaisir pour toute activité.

Mais aussi tout ce qui bouffe votre sommeil, comme Netflix et les plateformes de VOD.

Si je me mets à consommer une série trop tard dans la journée, je vais avoir envie de voir la suite.

Ou si je décide de réfléchir à mon activité à minuit, il y a de fortes chances que je me retourne dans mon lit jusqu’à 2 heures du matin, ce qui me laisse peu de temps pour me reposer mentalement.

Les deux prochains jours, je serai fatigué et stressé, alors je choisirais de consommer encore plus de caféine pour rester énergique pour mes coachings, ateliers et formations, créant ainsi un cercle vicieux et tout en me demandant pourquoi c’est si dur de se motiver au travail !

Vous connaissez ça vous aussi ?

Avoir le nez dans le guidon dans votre job et ne pas prendre de temps pour ne rien faire, pour se reposer est la meilleure manière de vous épuiser.

Un temps trop important devant les écrans, ajouté à cela une mauvaise position, hydratation, alimentation, le manque d’exercice et de liens sociaux vous enverront sur les montagnes russes de la démotivation, diminuant ainsi vos réservoirs de volonté.

Ce qui peut conduire à de la dépression créant un tout nouveau cercle vicieux de pensées négatives et de niveaux d’énergie très bas.

Vous devez stopper le cycle à un moment donné. Reconnaissez-le et remontez la pente

Se motiver au travail, se reconvertir, comment faire un métier que l'on n'aime pas, comment se motiver à travailler, comment se motiver, citation motivation
Remettre en cause le statuquo

4. Perte d’identité de base

Je vous pose une dernière question :

  • Selon vous, comment est-ce possible de gérer efficacement l’un de ces trois défis que je viens de vous partager, si vous ne savez pas comment est-ce que vous fonctionnez ?
  • Si vous ne comprenez pas votre câblage interne ?
  • Si au fond de vous, vous ne savez pas ce que vous voulez ? 
  • Ou plus important encore que vous ne savez pas la vie que vous voulez avoir ?

Je n’oublierai jamais ma première séance de coaching privée en tant qu’«adulte» et à quel point il a été déstabilisant pour moi de ne pas savoir répondre aux questions précédentes. 

À la fin de notre première séance, je me suis dit avec tristesse : « Je ne sais même pas ce que je veux.»

Il m’a fallu beaucoup de travail de réflexion sur moi-même pour le découvrir et rester fidèle aux réponses à ces questions.

S’il y a bien une bonne pratique que je conseillerais à n’importe qui pour se motiver au travail, c’est la planification.

Il n’y a pas un moment après avoir été vraiment honnête et juste avec moi-même où je n’ai pas été en mesure de me motiver au travail après avoir planifié des actions qui me feraient évoluer, qui me permettraient de passer ma vie de bloqué à géniale.

Planifier des actions en lien avec mes principes. Des principes humbles et honorables pour rester aligner avec la personne que je suis et que j’ai envie d’être.

Restez toujours en mouvement, c’est une des clés pour se motiver au travail.

Ce qui a empêché mon monde de s’effondrer lorsque les choses n’allaient pas dans mon sens.

C’est un sentiment tellement stimulant et satisfaisant.

On se donne l’opportunité de rester maître de son destin.

Et ça rend la prise de risque tellement plus excitante et la planification des objectifs plus alignée à soi-même.

Ces quatre tueurs de motivation semblent travailler ensemble dans le but de tuer mon élan. 

Parfois, ils gagnent. Parfois non. Mais depuis la crise, je me rends compte que je les contrôle de plus en plus, malgré la situation. Cela a été la bataille de ma vie, et peut-être que c’est aussi la vôtre. Mais ça vaut la peine de se battre pour nos vies.

Pour aller plus loin :

Si vous avez pour projet de vous reconvertir, mais que vous ne savez pas par où commencer. Que vous voulez enfin vous épanouir professionnellement, mais que vous ne savez pas quel métier choisir pour une reconversion.

👉N’espérez plus. Pensez au coaching. Je vous accompagne pour trouver le job idéal. Pour cela rien de plus simple, contactez-moi en cliquant ici.

Ou

👉Si vous ne vous sentez pas encore prêt, je vous invite à télécharger gratuitement mon guide pour trouver le job idéal à coup sûr.

A lire aussi :

Changer de job ou se remotiver au travail

entre DÉMOTIVATION au travail et perte de SENS

Bore-out : L’ennui au travail. Que faire ? 10 clés

Je n’ai plus envie de travailler ! Quand le confinement impacte le travail…

Manager toxique : 7 façons intelligentes de le gérer

Manager toxique : 7 façons intelligentes de le gérer

Comment se motiver

Ne laissez pas les personnes toxiques louer un espace dans votre tête. Augmentez le loyer et mettez-les à la porte.

Je sais que beaucoup d’entre vous sont victimes de la tyrannie de leur management, dont certains managers pourraient être désignés de manager toxique.

Ce qui fait un manager toxique, ce n’est pas la mauvaise humeur constante de quelqu’un, non tout dépend de ce que vit cette personne (pic de stress, maladie, manque de reconnaissance, etc.), mais vous devez quand même vous protéger de ces comportements.

Ce qui fait réellement un manager toxique, c’est celui qui est à la fois de mauvaise humeur, négatif et qui fait de l’intimidation toxique.

Celui qui utilisera ses sautes d’humeur pour intimider et manipuler l’autre.

On en connaît tous un, de près ou de loin !

Si vous observez le manager toxique de près, vous remarquerez qu’il utilise sournoisement les autres pour répondre à ses besoins égoïstes. 

Dans cet article, je vais vous partager 7 façons intelligentes de gérer un manager toxique.

J’espère qu’à la fin de votre lecture, vous sentirez en vous une lueur de confiance et d’espoir pour retrouver l’énergie de vous protéger de ce fléau managérial.

1. Avez-vous besoin de ce manager toxique ?

Ok ! C’est votre manager. Mais est-ce que vous avez besoin de lui/elle ?

a. La base du management

À la base le management consiste à décider des actions à mener et à les faire exécuter par d’autres.

La fonction première du manager est d’obtenir des résultats.

Et il y a fort à parier que les résultats que vous avez actuellement au travail ne sont pas les meilleurs que vous pourriez obtenir.

Forcément ! Qui a envie de donner le meilleur de lui-même pour un manager toxique ?

Même votre conscience professionnelle ne sera pas suffisante.

En revanche, ce dont vous avez besoin c’est un leader.

b. Le leadership vs manager toxique

  • Le leader a 2 types de compétences : un savoir-faire spécifique et un savoir-être. La mauvaise humeur, la négativité et l’intimidation ne sont pas du savoir-être.
  • Un leader donne le cap et fédère, ce que ne fait pas le manager toxique.
  • UN leader mobilise, le manager toxique lui démobilise et ne te donne plus envie de travailler.
  • Et un leader influence ses interlocuteurs positivement alors qu’un manager toxique…

Voilà !Je continue ? Ou je m’arrête là ?

Donc, avez-vous vraiment besoin de lui ?

Évitez-le ! Sortez-le de votre environnement de travail et protégez-vous.

Une relation saine doit être réciproque.

Il vous faut donner et prendre. Et cela ne doit pas toujours aller dans le même sens, à savoir vous donnez, il prend.

2. Arrêtez de justifier leur comportement toxique

Arrêtez de vous faire berner en excusant ou en justifiant leur comportement.

Vous adoptez des comportements d’évitement qui consiste à les caresser dans le sens du poil ou à marcher sur la pointe des pieds autour d’eux pour ne pas réveiller le kraken qui est en eux.

Arrêtez de vous excuser !

Ne faites pas comme ces parents qui s’excusent devant leurs enfants rois à tout bout de champ parce qu’ils ont peur de ne plus être aimés ou d’être détestés.

Si une personne adulte, de plus de 18 ans ne peut pas avoir un comportement mature et responsable.

Il est temps de s’affirmer au travail et de prendre la parole !

Manager toxique 7 façons de traiter, personnes toxiques, citation personne toxique, pervers narcissique
Manager toxique : agir est la meilleure des défenses

3. Prenez la parole !

Comme le disait Rockin Squat, levez-vous et prenez la parole.

a. Recadrez-les

Recadrez les gens ! Peu importe si c’est un manager toxique ou un collègue, ou n’importe qui d’autre. N’acceptez pas les intimidations et les dévalorisations d’autrui.

Arrêtez de vous taire, prenez la parole et réagissez.

Ces gens sont comme des enfants, ils savent que ce qu’ils font est mal et ils testent vos limites.

Mais ils reculeront rapidement lorsque vous les confronterez à eux-même.

La plupart du temps et peu importe le milieu social, les gens ont tendance à se taire jusqu’à ce qu’une personne prenne la parole, alors PARLEZ !

Si vous ne dites rien, les gens continueront à tester vos limites.

Comme les types qui écoutent leur musique sans casque dans les transports, si vous ne leur dites rien, ils continueront.

b. Désarmez le manager toxique

Le manager toxique comme toutes les personnes toxiques :

  • utilisera la colère pour vous influencer, vous snober,
  • ne pas vous répondre quand vous lui parlez,
  • vous couper la parole
  • et tenter de vous casser au moment où vous partagez un sujet qui vous tient à cœur.

c. Exemple

Je vais vous partager un exemple… dans mon passé de consultant salarié, j’ai été amené à faire un séminaire d’un week-end.

On devait faire un jeu où l’on devait parler d’un moment de sa vie.

Dès que je me suis mis à expliquer une chose à tout le monde, un de ces managers toxiques, me balance, « bon ça va abrège ».

Je l’ai automatiquement mouché devant tout le monde.

Il a un sourire niais en réaction, comme tous les types de son genre quand on les remballe.

Le truc c’est que je ne lui ai pas répondu négativement, mais j’ai utilisé le même comportement que lui, en lui faisant mentionner son comportement d’enfant de 5 ans, ce qui l’a déstabilisé.

Contestez ce type de comportement dès le départ, il faut les désarmer d’entrée de jeu.

4. Déstabiliser son manager toxique

J’ai envie de vous partager une autre chose qui avait bien fonctionné pour moi à un moment de ma vie.

a. une anecdote

2008, je suis au Canada dans les Laurentides pas loin de Montréal où j’y passe quelques mois pour y travailler.

L’entreprise où je bosse me paie mon loyer. Mais un loyer chez un habitant. Mais pas n’importe quel habitant : Yvon !

Yvon était un propriétaire d’un certain âge qui louait ses chambres.

Il était réputé dans toute la ville pour son “caractère de m….”. Même les nouveaux de ma boîte le connaissaient.

Il harcelait ses locataires, il les engueulait tout le temps et n’était pas du tout aimable.

Le premier mot que j’ai eu de sa part en arrivant chez lui, alors que je venais de faire un voyage de plus de 7h, était : “t’as mon chèque !”

Moi : “Enchanté moi aussi !”

Il me prenait la tête à chaque fois qu’il me voyait, il avait toujours un reproche à me faire.

b. Le revirement

Puis un week-end, il s’est absenté. Je le vois rentré chez lui le dimanche soir.

Je lui ai dit : “bah alors t’étais où ? Tu m’as manqué ! Je me suis fait du mauvais sang !”

Un brin sarcastique.

Eh bien, vous savez quoi ? Je l’ai senti déstabilisé, il était surpris que je lui parle comme ça.

Et pour la première fois, il ne m’a pas engueulé, il m’a même raconté son week-end.

Ce n’était pas très intéressant, il me racontait qu’il brûlait des pneus en forêt pour faire pleuvoir.

Depuis ce jour, il a complètement changé son comportement avec moi, il a continué à engueuler les autres… mais plus moi.

Dans ce cas-là, ça n’était pas une personne toxique, c’était un petit vieux en mal d’amour.

Mais pour un manager toxique, utilisez un mode de communication différent peut le déstabiliser, même si c’est du sarcasme, même si vous l’infantilisez, de toute façon contextualisez toujours.

citation entreprendre, citation peur, citation changer de vie, citation trouver sa voie, citation peur de commencer, citation changement de vie

5. Résistez

  • Vous pouvez en prendre un coup à votre dignité.
  • Vous pouvez vous sentir attaqué, agressé.
  • Vous pouvez vous sentir honteusement ridiculisé.

Mais ne cédez jamais ! Préservez votre épanouissement et votre dignité. Trouvez la force de défendre votre honneur.

Un manager toxique polluera tout son environnement autour de lui, y compris vous, si vous l’autorisez. 

Fuyez-le, ignorez-le, mais ne lui donnez pas ce qu’il veut : votre énergie mentale.

6. Ne prenez pas personnellement leur comportement toxique

Le problème c’est ce manager toxique, pas vous. Gardez-le à l’esprit !

Il tentera de jouer avec la culpabilité pour saper votre confiance en vous et perturber votre implication.

Ne le laissez pas obtenir ce qu’il veut.

Même si cela vous semble personnel, même si vous vous sentez insulté, cela n’a jamais rien à avoir avec vous, ne prenez jamais ses remarques personnellement.

Ce n’est que son opinion et non la réalité.

Lâchez prise donc sur ce comportement qui vous amène à prendre les choses pour vous.

7. Prenez du temps pour vous

Malheureusement, la réalité est que beaucoup de personnes sont obligées de vivre quotidiennement avec un manager toxique ou une personne toxique.

Préservez alors vos temps de détente pour vous reposer et récupérer.

Devoir être constamment dans une posture d’adulte responsable face à un manager toxique ou une personne toxique… c’est épuisant !

Et si vous ne faites pas attention, cela peut vous infecter. Et vous augmenterez la probabilité de chance d’être malheureux.

Gardez à l’esprit que même les personnes souffrant de maladies cliniques peuvent comprendre qu’ils ont dépassé les bornes et que vous avez des limites.

Vous méritez d’avoir un temps pour vous, de le préserver et de reposer votre mental pour le sortir de la pression quotidienne.

Parfois, vous devez prendre du temps pour vous, prendre vos distances et penser à changer d’environnement de travail pour se reconvertir.

Optin article

A lire aussi :

Créer un espace de travail sain et productif à votre image

10 excellentes raisons de quitter son travail

7 trucs pour gérer et positiver son stress au travail

Être motivé et positif : #2 les personnes toxiques

Je n’ai plus envie de travailler ! Quand le confinement impacte le travail…

Je n’ai plus envie de travailler ! Quand le confinement impacte le travail…

Comment se motiver

Je n’ai plus envie de travailler : l’effet du confinement.

Le travail a connu un énorme bouleversement ces derniers temps et beaucoup d’entre vous ne sont plus motivés, voire n’ont plus envie de travailler.

Depuis que vous avez goûté aux joies du télétravail, vous n’avez plus envie de travailler comme avant ? Pas vrai ?

Avouez que, plus vous êtes loin du bureau, de votre chef ou de vos collègues et mieux vous vous portez ?

Si pour certains, rester à la maison est moins fatigant que d’aller au travail, pour d’autres ça n’a pas été la même.

Et ce travail à distance à parfois fait remonter des problèmes profonds ?

Dans tous les cas, il se peut que vous arriviez au même constant en vous disant : « je n’ai plus envie de travailler ».

Je n’ai plus envie de travailler, c’est grave docteur ?

Rassurez-vous c’est normal !

Et c’est ce que vous allez mieux comprendre une fois cet article terminé.

Si pour certains le confinement a été une épreuve psychique compliquée, cela a permis à beaucoup de devenir franc avec eux-mêmes vis-à-vis de leur job et de la vie qu’ils veulent avoir.

Peut-être que comme certains de mes clients vous vous êtes rendu compte qu’une grande partie de votre boulot vise le profit d’une entreprise ou d’actionnaires, plutôt qu’un bénéfice aux autres ou à la société, voire l’environnement.

En réalité, votre système de valeurs a pris le dessus.

C’est-à-dire que ce confinement vous amené à remettre en question votre boulot, à vous poser des questions sur ce que vous voulez vraiment et à vous demander si vous êtes vraiment à votre place.

Plus envie de travailler, démotivation au travail, citation motivation, citation trouver sa voie, citation trouver sa mission de vie, citation trouver sa raison d'être, citation bonheur, citation heureux, citation bienêtre
Plus envie de travailler

Remettre en question son job

Le confinement et le télétravail a amplifié ou fait ressortir les dysfonctionnements qui avaient été mis sous le tapis pendant tout ce temps.

Et là, vous avez dû vous rendre compte du réel manque d’organisation et du manque de capacité de prise de décision de certains de vos responsables.

Voire même de leur incapacité à faire des projections au-delà de deux semaines.

Certains sont passés de la pensée à court terme à la pensée à très très court terme.

Et je ne parle même pas du manque de prise de décision logique lié aux enjeux politique et financier qui vous font vous rendre compte que l’esprit d’équipe n’est pas là, voire n’a jamais été là.

Chacun tire la couverture de son côté.

Tous ces défauts d’organisation, ces manquements managériaux et organisationnels vous amènent à changer en profondeur votre rapport au travail.

Et peut-être que beaucoup d’entre vous se disent qu’ils n’ont plus envie de travailler dans ces conditions.

Bref, cette période fait resurgir tous ces dysfonctionnements et l’envie de se reconvertir.

Et le déconfinement n’arrange rien.

On n’a pas tous été égaux face au confinement (télétravail)

Parmi mes clients, quelques-uns attendaient le déconfinement avec impatience, mais la majorité ne voulaient pas être déconfinés, pour ne pas avoir à retourner au travail.

Bien sûr qu’ils voulaient recommencer à sortir, à revoir leurs amis et à boire des coups en terrasse, mais cet épisode les a amenés à changer en profondeur leur rapport au travail et leurs attentes d’un job.

Et beaucoup d’entre eux n’ont plus envie de travailler dans leur entreprise.

Le déconfinement a plus été synonyme d’angoisse et de stress plutôt que de joie et de soulagement.

Normal, car votre ressenti dépend énormément de ce que vous avez vécu pendant le confinement.

Si vous avez subi le télétravail, ça a dû faire l’effet d’un violent choc émotionnel.

Optin article

Le télétravail, ce n’est pas pour tout le monde

Quel que soit votre vécu, il a fallu s’adapter et trouver un rythme de croisière qui a dû prendre plus ou moins de temps.

Il y en a qui y sont arrivés et d’autres pas du tout.

Et ne soyez pas trop dur avec vous-même, car c’est complexe de gérer entre l’isolement, les mails envoyés dans la nuit, les réunions whatsapp ou zoom, la classe à faire aux enfants, le mutisme des managers et leur manque d’intérêt.

Et soyez plutôt fier, car la majorité du temps vous avez fait preuve d’intelligence situationnelle, vous avez fait preuve de débrouillardise, d’intuition et de souplesse.

Mais il vous reste ce goût amer de sentiment d’impuissance voire même d’inutilité.

Et maintenant vous vous posez la question de votre utilité et de votre rôle dans tout ça.

Je n’ai plus envie de travailler mais j’ai envie de me reconvertir

Dans tous les cas, ce confinement vous a permis de prendre du recul et de la distance, à réévaluer votre rapport au travail, à la famille et à reconsidérer votre équilibre de vie pro/perso.

Oui, vous n’avez plus envie de travailler.

En réalité, vous avez juste arrêté de vous raconter des bobards, vous êtes donc devenu franc avec vous-même en vous confirmant aujourd’hui que votre bonheur est ailleurs.

Cette période vous a donné le temps de réfléchir sur vous-même, sur votre avenir, sur vos envies profondes.

Cela vous a amené à prendre conscience qu’il vous faut passer à l’action.

Plus envie de travailler, démotivation au travail, citation motivation, citation trouver sa voie, citation trouver sa mission de vie, citation trouver sa raison d'être, citation bonheur, citation heureux, citation bienêtre
Si il n’y a plus d’envie de travailler, arrêtons de se trouver des excuses… changeons !

C’est le parfait moment pour changer de vie

Vous avez le choix de quitter votre job sans culpabiliser de demander sa rupture conventionnelle, son licenciement voire à demander un congé sabbatique. C’est le parfait moment !

Profitez de cette opportunité pour chercher une formation pour vous reconvertir.

Si vous ne savez pas quoi faire, c’est peut-être aussi le moment pour vous que je vous accompagne à  y voir plus clair, à identifier des idées de projet professionnel qui ont du sens, à connaître votre réelle valeur ajoutée, votre zone de compétence pour enfin mettre fin à cette situation que vous vivez depuis bien trop longtemps.

La vie est trop courte pour perdre sa vie dans un job qui n’a aucun sens.

Il est temps de mettre à contribution cette envie d’apporter quelque chose de plus dans votre vie dans une démarche qui fera sens pour vous.

Pour aller plus loin :

Quel que soit votre rêve de reconversion, pensez au coaching. Contactez Jordane et demandez votre séance découverte en cliquant ici.

Optin article

A lire aussi :

BROWN OUT : entre DÉMOTIVATION au travail et perte de SENS

Changer de job ou se remotiver au travail ?

Être envieux de la réussite des autres : Témoignage incroyable

Être envieux de la réussite des autres : Témoignage incroyable

Comment se motiver

Être envieux de la réussite des autres : Témoignage incroyable

Vous avez dû avoir remarqué mon intervention sur Europe 1 sur le fait d’être envieux de la réussite des autres…

Pour vous faire une confidence, j’étais un peu frustré, car je n’ai pas pu dire tout ce que j’avais à dire.

Vous avez peut-être fait le même constat que moi, il y a un grand nombre de personnes qui n’osent pas dans leur vie.

  • Qui n’osent pas agir.
  • Qui n’osent pas faire le premier pas.
  • Qui n’osent pas la première action.
  • Qui n’osent pas apprendre de nouvelles choses.
  • Qui n’osent pas briller.

Ca été mon cas !

Comme beaucoup de personnes, passé la trentaine, je me suis rendu compte que la vie que je vivais n’avait rien à voir avec l’idée que je me faisais de la vie que j’allais avoir à 30 ans, quand j’étais plus jeune.

Comme beaucoup j’ai fait des choix par facilité, par accessibilité, par défaut, etc.

Avant de faire des choix cohérents avec moi-même, vous le savez j’étais consultant dans les RH à la Défense.

Mon train de vie c’était métro, boulot, dodo.

Jusqu’au jour où je me suis dit, “mais qu’est-ce que je fais là ?”

Après mon burn-out, j’ai pris la décision de quitter mon job pour entreprendre, ça vous le savez.

Mais ce que vous ne savez pas, c’est que j’étais loin de me douter que pendant les mois qui suivaient la fin de mon CDI, j’allais me heurter à des comportements de gens qui allaient être envieux de la réussite des autres.

C’est ce que je partageais au présentateur d’Europe 1 et lui-même n’en revenait pas.

Mais ce que je voulais surtout partager à l’antenne, ça n’était pas mon récit, mais celui de deux anciennes clientes.

Être envieux de la réussite des autres,Que faire après un échec commercial, Peur d'échouer, échec citation, peur de réussir, peur de ne pas réussir citation, réussite citation, citation pour se motiver, citation pour rebondir après un échec, peur d'échouer citation
Être envieux de la réussite des autres

Être envieux de la réussite des autres ou personnes toxiques ?

Une cliente qui a vécu un Burn-out et que j’ai ramassée à la petite cuillère lorsqu’elle m’a contacté. Elle était brisée.

Chaque fois que je l’avais au téléphone, elle avait la voix tremblante et était très fragile émotionnellement.

Elle a vécu la même histoire que moi : Job bien payé, épuisement mental et démission, sans rien derrière…

Et malheureusement elle a vécu ce que vivent beaucoup de personnes dans les périodes de remise en question et de changement.

Elle a vécu le manque de soutien et le scepticisme de son partenaire.

Quand on partage sa vie avec quelqu’un, on s’attend à être encouragé, à avoir du soutien, etc.

Mais non, lui il n’avait rien trouvé de mieux que lui faire remarquer que c’était une erreur et il la faisait culpabiliser.

Il ne la soutenait pas, pour diverses raisons, par peur de l’abandon, par peur de voir s’éloigner sa partenaire dans un projet de vie différent, etc.

Elle communiquait avec lui, elle le rassurait, mais rien n’y faisait, il ne la soutenait pas.

Il n’y a rien de pire que d’être envieux de la réussite des autres

Et c’est la pire des choses d’être avec une personne qui ne vous soutient pas.

Mais en réalité au-delà de la peur, c’était de la jalousie pure et dure.

Car elle, elle a toujours eu des projets, des objectifs, elle a toujours été très active et ne se laissait jamais abattre.

Elle a eu une jeunesse très difficile et c’est ça qui fait sa force.

Elle a développé une très capacité de résilience de capacité à rebondir après un événement difficile.

Alors que lui, ça n’était pas son cas.

La capacité de résistance face aux jaloux de la réussite

Peu importe ce que vous avez vécu, ce qui est important de comprendre c’est qu’on peut toujours rebondir et se reprendre en main.

C’est le cas aussi d’une autre cliente que j’ai accompagnée et qui m’a raconté une histoire dingue, absolument incroyable digne d’une série TV.

Accrochez-vous bien, je la cite :

“J’ai ouvert un studio de danse en région parisienne qui a eu beaucoup de succès et très rapidement.

J’ai du même embaucher plus de 10 personnes à l’époque

Ce que j’avais créé faisait envie

Et une bande d’élèves, associée à quelques personnes que j’avais embauchées se sont alors mises à me harceler

Sur les réseaux,

Au téléphone,

Au studio,

Je recevais des menaces de mort.

Mon studio a été vandalisé à plusieurs reprises.

Du matériel a été volé et cassé.

Tous les jours… tous les jours, je recevais des mails d’insultes ou de menaces.

Quelques-unes de ces personnes sont même venues pour s’en prendre à moi physiquement au studio, par contre je n’ai aucun souvenir de ce qu’il s’est passé : trou noir total.

J’ai fait plusieurs tentatives de suicide.

Et sur la page Facebook que ce groupe avait créée on pouvait lire : “elle est mal cette conne veut mourir c’est le moment on ne lâche rien les filles on continue de la harceler”.

J’ai fermé ma boite, fermé mes studios.

Car je n’en pouvais plus.

Et quelques mois à peine après, j’ai reçu une convocation au tribunal.

Toujours cette même bande de filles qui m’attaquaient en justice

Les élèves de ce groupe avaient payé leur cours de danse en chèque, et comme je faisais des facilités de paiement, elles ont pris leur cours et au moment d’encaisser les chèques ils étaient tous frauduleusement déclarés volés.

J’ai porté plainte à maintes reprises pour le harcèlement le vol et les fraudes, mais certaines de ces personnes faisaient partie de la mairie de ma ville et même avaient leur mari à la police.

Aucune de mes plaintes n’a été écoutée.

Par contre moi je me suis retrouvé devant les tribunaux et n’ayant plus un rond pour prendre un avocat correct, je me suis retrouvée avec un avocat commis d’office qui se fichait de mon dossier.

J’ai été condamnée personnellement à verser de l’argent à mes harceleuses sous prétexte que je n’avais pas le droit de fermer mes studios.”

Depuis, on a travaillé ensemble, elle a retrouvé l’énergie d’entreprendre et a quitté la France pour monter une nouvelle affaire dans un autre pays.

Ça peut vous paraître extrême et pourtant je suis convaincu que ce ne sont pas des cas isolés. Des histoires avec des personnes toxiques il y en a un paquet.

Vous ne le savez pas, car je n’en parle jamais, mais j’ai aussi vécu du harcèlement au tout début de mon activité avec Osez Briller.

Mais je préfère vous épargner ce moment de ma vie, car c’était vraiment bizarre comme l’a dit mon ancienne cliente.

Être envieux de la réussite des autres,burn-out citation, burn-out comment s'en sortir, sortir du burn-out, signes burn-out, symptomes burn-out, épuisement mental, épuisement professionnel, sortir du burn-out
Être envieux de la réussite des autres : Témoignage incroyable

Ne plus subir la jalousie

Les solutions ont les a en nous.

Soit on les utilise pour se relever, progresser malgré le manque de soutien des proches, faire des choix cohérents, soit on est fataliste, critique et on devient aigri… Et c’est à ce moment que l’on se met à jalouser les autres.

Lors de mon burn-out, j’ai pris conscience qu’il fallait que je me bouge.

Pendant la semaine où mon médecin m’avait arrêté, j’ai repris une idée de projet professionnel que j’avais eu en tête lorsque j’avais regardé “the social network”.

Pour tester cette idée, j’ai lancé un blog qui peu à peu c’est transformé en journal de progression.

J’y inscrivais mes progressions pour atteindre un objectif que je m’étais fixé “changer de vie en 365 jours”.

J’ai essuyé plusieurs remarques de septiques, de personnes jalouses de ceux et celles qui ont le courage de se lancer, voire même d’avoir du succès.

Dans ce genre de cas, la jalousie renvoie la personne jalouse à ce qu’elle n’a jamais osé faire.

Être envieux de la réussite des autres renvoie à leurs propres manques.

C’est ce que l’on appelle l’effet miroir.

L’effet miroir

C’est très contradictoire entre le jugement social que l’on va poser et l’envie de la personne.

Comme je le disais dans l’interview :

Le Français est comme tout le monde, il a envie de réussir, il a envie de faire de l’argent, il a envie de changer sa vie pour une autre vie plus cohérente.

Mais par culpabilité, par peur du regard des autres, par flemme parfois, il ne va pas le faire, car certains vont croire que ça n’est pas à leur portée.

En revanche, ce qui est à leur portée c’est le reproche.

Le reproche à l’encontre de ceux qui se lancent et encore plus vis-à-vis de ceux et celles qui réussissent.

Être envieux de la réussite des autres les renvoie face à leur propre condition, à leurs propres manquements vis-à-vis d’eux-mêmes.

Ces personnes vont projeter sur vous quelque chose qui est refoulé en elles-mêmes.

Donc, entourez-vous de personnes qui vous tirent vers le haut.

Réduisez le temps passé avec ceux et celles qui vous jalousent et devenez hermétique à cette jalousie.

Pour aller plus loin :

Si vous avez besoin d’être soutenu dans votre projet de reconversion professionnel et que vous voulez identifier vos talents, pensez au coaching. Contactez Jordane et demandez votre séance découverte.

Optin article

A lire aussi :

Se sentir bloqué dans sa vie : faire passer sa vie de bloquée à géniale

Se créer de nouvelles habitudes durables et rester zen

Réussir sa vie : ce que l’on ne dit jamais

Comment SORTIR de sa ZONE DE CONFORT pour grandir ? EXEMPLE

La décision qui va changer votre vie

3 choses apprises de mon burn-out à 30 ans avant de changer

3 choses apprises de mon burn-out à 30 ans avant de changer

Comment se motiver

3 CHOSES apprises de mon BURN-OUT à 30 ans avant de changer

Je me suis rendu compte que je vous parlais très souvent du Burn-Out que j’ai vécu lorsque j’étais salarié consultant à la défense.

Mais que je ne vous ai jamais raconté comment je l’ai vécu et encore moins comment j’y ai survécu.

Peut-être parce que je ne voulais pas me replonger dans le récit d’un moment de ma vie qui a été très difficile émotionnellement, psychiquement et dans lequel je me suis senti très seul.

Alors j’ai pris la décision de vous raconter un moment très personnel et très difficile de ma vie.

J’espère que ce contenu fera du bien à ceux et celles qui sont en burn-out ou qu’ils l’ont vécu.

Comment ça m’est arrivé

Un jeudi matin de Juin 2012, je me suis réveillé sans voix.

Je n’arrivais pas à parler.

J’ai d’abord cru à un mal de gorge.

Une semaine plus tard, c’est toujours là.

Je décide d’aller voir mon médecin.

Le diagnostic était “simple” à établir: burn-out !

Mon corps s’est mis à me dire « Stop ! »

Mes cordes vocales ne fonctionnaient plus correctement.

Tout ce que j’avais emmagasiné au travail sans rien dire s’est manifesté par une extinction de voix.

Quelle ironie n’est-ce pas ?

Ça a duré plus de deux mois.

J’étais épuisé physiquement et psychiquement.

Je vivais constamment avec des sentiments d’impuissance et de frustration.

Je me demandais : “mais comment j’ai fait pour en arriver là ?”

Les symptômes du burn-out

burn-out citation, burn-out comment s'en sortir, sortir du burn-out, signes burn-out, symptomes burn-out, épuisement mental, épuisement professionnel, sortir du burn-out
3 choses apprises de mon Burn-out

C’est simple à l’époque, je faisais un boulot où tous les matins j’y allais à reculons.

Le fait même de repenser à ce trajet que je faisais pour aller travailler le matin me reconnecte à des émotions qui me rappellent ce que je me disais à l’époque.

Je me souviens qu’en marchant dans ce parc, il m’arrivait de regarder le jardinier en train de travailler et de me dire :

« Lui au moins il n’a pas de pression, j’aurai dû faire un métier comme ça, j’aimerai tellement faire un job dehors peinard ».

En partageant cette pensée avec une collègue qui elle aussi était épuisée, elle m’avoue que ça lui était arrivé de penser la même chose en voyant les jardiniers du parc d’à côté.

Sans enjoliver ou rabaisser ce métier, nos réflexions étaient de l’ordre de l’échappatoire.

Ca n’arrive pas qu’aux autres

J’ai toujours bossé et je me suis toujours donné les moyens pour y arriver.

Rien ne me prédisposait à faire de longues études.

Je viens d’une famille où je suis le seul à avoir eu le bac et les profs ne croyaient pas en moi.

J’ai pourtant obtenu tous mes diplômes pour au final travailler dans une boîte de conseil.

Très vite, je me suis rendu compte que ce métier n’avait rien à voir avec ce qu’on m’avait vendu quand j’étais étudiant ou à mon entretien.

Et là je me suis dit :”tout ça pour ça !”

J’étais très déçu de moi-même, du monde du travail, je m’en voulais, et à la fois je me sentais berné.

Comment expliquer ce sentiment à son entourage lorsque l’on n’arrive même pas soi-même à l’exprimer ?

Les signes du burn-out

Je me sentais seul, incompris et vide de toute énergie.

J’avais pourtant tous les signes du Burn-Out, j’étais irritable et exécrable avec mon entourage.

Tout m’énervait, je n’avais aucune patience, je vivais avec le stress, j’étais à fleur de peau et quelques jours après, mon burn-out est arrivé.

Pour ajouter à ma désillusion, je suis aussi tombé de haut lorsque j’ai compris que travailler en entreprise n’est pas une question de mérite, mais de copinage et de jeu politique.

Bien faire son job ne suffit pas il faut aussi faire copain/copain avec le manager.

Ça permettait d’être formé avant une mission, d’avoir de la reconnaissance, les plus grosses augmentations, les meilleurs projets, etc.

Ça, je l’ai compris trop tard.

Parce que mon burn-out était déjà là.

Le burn-out et la solitude

Et comme je suis le seul à avoir vécu un burn-out dans mon entourage, dans ce genre de cas on se sent encore plus livré à soi-même sans savoir où trouver du soutien, où trouver les réponses et comment stopper toutes ces remises en question du style :

  • Est-ce que je suis vraiment mauvais ?
  • Est-ce que je suis vraiment fait pour ce métier ?
  • Est-ce que je suis vraiment fait pour bosser dans une boîte ?

Autant de questions anxiogènes qui nourrissaient mes crises d’angoisse, mes difficultés à trouver le sommeil, en plus du sentiment intense de désespoir.

Heureusement que j’ai su me relever très rapidement de cet épisode chaotique de ma vie.

J’y ai pourtant laissé quelques plumes.

Le côté positif

J’ai perdu des personnes de mon entourage, ma petite amie de l’époque avec qui j’étais 3 ans, c’était une période très dure à vivre.

Mais quand vous l’avez vécu et que vous avez survécu à tout ça, c’est là que l’adage qui dit « ta vie commence le jour où tu réalises que tu n’en as qu’une » prend tout son sens.

Et le côté positif de mon burn-out est qu’il m’a permis d’apprendre sur moi-même, la vie et mon rapport au travail.

Et je ne remercierai jamais assez cette directrice des ressources humaines qui était une cliente à l’époque et qui m’a dit cette phrase :

« Jordane faut pas se mettre dans cet état pour du travail, ça n’est QUE du travail ».

Pour tous ceux et celles qui vivent l’épuisement au travail, j’avais envie de vous partager 3 choses apprises lors de mon Burn-Out, j’espère que cela vous apportera du soutien nécessaire et que cela vous fera vous sentir un peu moins seul.

Optin article

3 CHOSES apprises de mon BURN-OUT à 30 ans avant de changer

1 – Être bienveillant envers soi-même

Ne soyez pas dur vis-à-vis de vous-même.

La première chose que j’ai faite pour aller mieux, c’est d’arrêter de parler de moi en mal.

Tous les « je suis nul, je suis trop bête, les autres sont meilleurs, je suis anormal, etc… »

Tout ça, vous oubliez !

Vous avez le droit d’aller mal, c’est ok.

Mais il vous faut être hermétique face à tous ceux et celles qui reconnaîtront ou non votre état ou qui tenteront de le minimiser.

Juste, soyez à votre écoute, car personne ne le fera pour vous.

Si vous ne vous écoutez pas, personne ne le fera à votre place.

Écoutez-vous.

Écoutez ce que votre corps a à vous dire.

  • Si vous avez régulièrement la boule au ventre la veille avant d’aller travailler.
  • Si vous vous sentez submergé par des pensées négatives et que vous vous irritez pour rien.
  • Si vous mettez trop de temps à accomplir des tâches quotidiennes, ou si, au contraire, vous vous épuisez à la tâche sans éprouver de plaisir.

Vous pouvez être sûr que votre corps vous enverra un message d’alerte bien assez vite.

ÉCOUTEZ-LE.

Personne d’autre que vous ne l’entendra.

Alors, soyez à votre écoute, faites-vous confiance et soyez bienveillant avec vous-même.

Être bienveillant avec vous-même c’est le premier réflexe à avoir, et c’est le plus saint que vous puissiez avoir.

Être bienveillant avec vous-même ça veut dire, prendre soin de vous et d’accepter la situation intenable qui vous arrive sans vous victimiser.

Car non, vous n’êtes pas obligé de tirer sur la corde jusqu’à ce qu’elle claque.

2 – Connaître ses limites ET savoir les poser

Je vais vous dire une chose :

  • Il n’y a pas de honte à avoir des limites.
  • Il n’y a pas de honte à être faible à un moment de sa vie.

Je sais qu’on est dans une société de compétition où il n’est pas permis de se montrer faible.

Et ça, certaines personnes autour de vous vous le feront sentir comme ça.

C’est ce qu’on pu me renvoyer certaines personnes à qui je partageais mon ressenti et mon vécu.

burn-out citation, burn-out comment s'en sortir, sortir du burn-out, signes burn-out, symptomes burn-out, épuisement mental, épuisement professionnel, sortir du burn-out
3 choses apprises de mon Burn-out

J’ai eu droit à des remarques culpabilisantes du style.

« Si t’es mal, c’est de ta faute, tu es mal organisé, tu n’as pas les épaules pour ou tu prends les choses trop à cœur, c’est dans ta tête, arrête de te plaindre, casse-toi si tu n’es pas heureux »

Cette dernière phrase, je l’ai prise au pied de la lettre.

Évitez de rentrer dans la justification de votre mal-être.

Ce que vous ressentez vous appartient.

  • Alors oui vous avez un boulot.
  • Oui y a plus malheureux que vous.

Éviter ce type de raisonnement c’est inutile.

Vous n’avez pas besoin de passer du temps avec des personnes qui ne savent juste pas faire preuve d’empathie.

Vous n’avez donc pas à avoir honte de faire un burn-out.

N’allez donc pas croire, comme ça a été mon cas, que vous êtes un imposteur, non mettez de côté votre syndrome de l’imposteur et que vous n’êtes pas fait pour votre job.

Car ça ne veut pas forcément dire ça, mais plus simplement que ce sont les conditions de travail qui ne vous correspondent pas.

Dans ce cas, vous devez vous poser la question de vos limites.

  • Jusqu’à quel point j’arrive à vivre avec la pression ?
  • Est-ce que mon travail est reconnu ou valorisé ?
  • Est-ce que la plupart du temps je suis heureux de me lever le matin ?

Soyez honnête dans vos réponses.

Encore une fois, il n’y a aucune honte à avoir des limites.

C’est normal, vous êtes humain, vous n’êtes pas un robot.

Juste, acceptez de tirer la sonnette d’alarme et gardez à l’esprit que vous avez le droit de dire non ou stop.

Posez vos limites, car vous êtes la seule personne à pouvoir le faire, mais en aucun cas ça ne vous rend responsable de votre mal-être.

Aucun travail ne vaut la peine de se ruiner la santé.

3 – Ne vous victimisez pas

Je vous disais tout à l’heure de ne pas vous victimiser ou de vous autoflageller.

Si après avoir fait le nécessaire et que rien ne change.

Il est temps de prendre votre situation en main.

Demandez-vous: “Qu’est-ce vous avez besoin de faire pour aller mieux?”

Quand ça m’est arrivé, je me souviens avoir eu le réflexe de refuser l’arrêt maladie que me proposait le médecin.

Mais en faisant cela, je me suis rendu compte que personne ne prenait au sérieux ce qui m’arrivait.

Et comme ça ne s’arrangeait pas et que j’étais fragile à ce moment-là, j’ai finalement décidé de revoir le médecin pour accepter l’arrêt.

Ça a prouvé à mes responsables que ça n’était pas du chiquet.

L’arrêt a duré deux fois une semaine.

La première semaine, je me suis isolé pour me reposer.

La deuxième semaine, j’ai pris du recul sur ma situation ce qui m’a permis de prendre les meilleures décisions de ma vie.

On était en juillet.

Je suis allé sur mon ordi, poser mes congés pour septembre et j’ai pris un billet pour le Canada et le Brésil.

J’avais besoin d’ailleurs de m’éloigner de ma zone de problème et de me retrouver.

Comme une sorte de pèlerinage.

En revenant je me suis conforté dans mon idée de me laisser quelques mois avant de mettre les voiles et quitter mon job.

Dans ma tête la décision était prise.

Traiter mon burn-out m’a pris plusieurs mois.

Ça m’a demandé beaucoup d’énergie mentale, car j’ai vécu l’ascenseur émotionnel toute la période où j’étais aphone.

burn-out citation, burn-out comment s'en sortir, sortir du burn-out, signes burn-out, symptomes burn-out, épuisement mental, épuisement professionnel, sortir du burn-out
3 choses apprises de mon Burn-out

Un jour vous allez mieux, l’autre jour vous êtes au fond du gouffre.

Je m’en suis sorti grâce à mon mentor québécois, le coach David Bordez que j’ai rencontré lors de mon voyage au Canada.

C’est d’ailleurs à cette époque que je me suis remis à lire.

Ça m’a demandé de la patience, mais j’ai réussi à m’en sortir grâce à mon coach, grâce à ma volonté, grâce aux décisions prises et en me fixant de nouveaux challenges qui allaient me permettre d’aller mieux, qui aillaient me permettre de sortir de cette situation.

  • Donc, je me suis remis en question.
  • J’ai remis en question ma personne.
  • J’ai remis en question mes attitudes, ce que je croyais être important pour moi, ce que je croyais être vrai.
  • J’ai remis en question ma vie.

Puis j’ai essayé de nouveaux comportements.

Je me suis investi pleinement dans mon mieux-être.

Et si vous ne vous engagez pas envers vous-même et que vous ne vous investissez pas, vous ne pourrez pas espérer aller mieux.

Il vous faut être prêt pour aller au-delà de vos peurs, celles qui vous empêchent d’avancer.

Il vous faut être prêt pour quitter des environnements et des personnes toxiques.

Et pour y arriver il vous faudra faire les bons choix et parfois même savoir vous faire entourer des bonnes personnes, celles qui vous tirent vers le haut.

Acceptez de vous faire aider, car c’est une période difficile.

Il m’arrivait d’avoir des crises à des moments inattendus, sur le trajet du retour, devant mes amis en soirée, le matin au réveil…

J’étais à un tournant de ma vie.

Il y a eu trop de chamboulements à la suite de mon Burn-Out, je m’étais fait virer de mon groupe de musique, la rupture avec ma copine de l’époque a été difficile et l’isolement n’a rien arrangé.

Tous ces chamboulements m’ont fait basculé dans la dépression et je devenais anxieux vis-à-vis de l’avenir, je n’arrivais plus à l’imaginer.

Sortir du burn-out

Heureusement pour moi, j’ai eu le bon réflexe de prendre des vacances et de rencontrer un Coach au Canada.

J’ai eu beaucoup de chance de trouver David, encore plus quand je repense aux accompagnements ratés de deux coaches françaises qui étaient complètement perchées et inefficaces.

Avec David, j’ai eu l’impression de renaître, de me réapproprier ma vraie personne.

De repartir en exploration de moi-même.

  • J’ai appris à m’écouter, à me faire confiance, à me réapproprier mon potentiel longtemps mis de côté en entreprise.
  • J’ai appris à m’apprécier, à être un ami pour moi-même, à me comprendre.
  • J’ai appris à grandir.

Ca peut-être douloureux, mais le bénéfice qui en ressort est à vie.

J’étais persuadé que je m’en sortirais seul, c’était une erreur, j’ai gagné des années sur ma vie.

Gardez donc à l’esprit que le burn-out n’est pas le reflet de qui vous êtes.

Il révèle vos limites, vos faiblesses, vos craintes, vos interrogations, vos désillusions et déceptions que vous n’arrivez pas à gérer seul(e).

Mais en aucun cas, ce mal-être ne définit votre personne.

Vous êtes bien plus que cela.

Vous ne le savez juste pas encore.

Pour aller plus loin :

Si vous aussi, vous vivez ou avez vécu un burn-out et que celui vous a fait prendre conscience qu’il est de changer de métier ou se reconvertir. Pensez au coaching. Contactez Jordane en cliquant ici.

Optin article

A lire aussi :

Brown-out : entre démotivation et perte de sens

Redonner du sens à sa vie professionnelle

Se sentir bloqué dans sa vie

Se créer de nouvelles habitudes durables et rester zen

Épanouissement professionnel : comment le préserver au travail

Épanouissement professionnel : comment le préserver au travail

Comment se motiver

Épanouissement professionnel : comment le préserver au travail

J’ai décidé de vous partager une réflexion particulière suite aux résultats que j’ai pu obtenir avec la majorité de mes clients sur un sujet qui nous concerne tous : l’épanouissement professionnel.

L’épanouissement professionnel : une question de responsabilité

L’épanouissement c’est comme le bonheur, c’est un travail intérieur.

Ne remettez à personne d’autre que vous la responsabilité de votre bonheur ou de votre épanouissement professionnel.

Car beaucoup de gens attendent quelque chose ou quelqu’un pour les rendre heureux, aussi bien dans leur vie pro que perso.

Et je vais partager avec vous une chose cruciale, gardez la bien dans un coin de votre tête, au chaud.

  • Vous êtes la seule personne responsable de votre épanouissement.
  • Vous êtes la seule personne responsable de vos propres expériences de vie.
  • Vous êtes la seule personne responsable de votre bien-être.

Que vous soyez une personne qui recherche plus de sens dans sa vie ou une vie heureuse.

Vous êtes responsable de vous-même.

épanouissement professionnel, préserver son épanouissement, bonheur au travail, se sentir bien au travail, comment être heureux au travail, être heureux au travail
Comment préserver son épanouissement professionnel ?

1-L’épanouissement professionnel est une question d’attitude

Si vous attendez des autres qu’ils vous rendent heureux… apprêtez-vous à être très régulièrement déçu-e-.

Et quand je dis que vous êtes responsable de votre épanouissement professionnel ou même personnel, cela veut dire ne pas blâmer les autres pour ce qui vous arrive de mal.

Cela veut aussi dire trouver toutes ces choses qui vous permettent de préserver votre joie, au delà des comportements des autres (notamment les managers toxiques) et des influences de votre environnement.

Ce qui est primordial de savoir concernant votre épanouissement professionnel est la chose suivante :

votre épanouissement dépend beaucoup plus de votre attitude que d’un concours de circonstances.

2-Votre épanouissement professionnel ne dépend que de vous

La plupart du temps, les gens vivent des situations difficiles qui entraînent des changements. Des changements de point de vue, de perceptions et de cadre par lesquels ils voient le monde, les autres et eux-mêmes.

Il vous suffit d’être à la merci du stress de la vie pour rapidement oublier de prendre la responsabilité de votre épanouissement professionnel et d’oublier la façon dont vous devez réagir pour rester calme, posé-e- et serein-e-.

Quand c’est le cas, prenez du temps pour vous et remarquez comme le fait de ralentir votre rythme vous fait du bien.

Personne d’autre que vous ne peut vous rendre heureux.

Lorsque vous laissez votre épanouissement professionnel entre les mains de quelqu’un d’autre que vous, vous finissez par être passif.

Il se passe la même chose dans votre vie personnelle.

Lorsque vous attendez d’être avec quelqu’un pour être heureux, vous finissez par être dépendant de cette personne.

Et lorsque cette personne vous quitte, un vide intérieur se crée en vous.

Tout ce qui fait partie de votre environnement, tout ce qui est en dehors de vous ne peut pas vous aider à aller mieux dans votre vie, alors que l’inverse oui.

Comment préserver son épanouissement professionnel, épanouissement au travail, darren hardy, changer de vie, micro habitudes, micro choix, comment changer de vie
Comment préserver son épanouissement professionnel

Le bonheur au travail est un choix ?

Le neurologue Viktor Frankl et auteur du livre à succès “découvrir un sens à sa vie” dit dans son livre que deux des choses les plus importantes de la vie sont :

  • les expériences que l’on vit, ou ce qui nous arrive.
  • Et l’attitude, ou notre réaction face à une situation difficile.

« La dernière des libertés est de choisir son attitude dans n’importe quelle situation », dit-il.

Gardez toujours la tête haute face à des circonstances défavorables.

Non mais le bonheur est un choix

Si votre épanouissement au travail est inexistant, qu’est-ce qui vous empêche de faire un choix pour l’améliorer et ne plus avoir ce sentiment d’être bloqué dans sa vie ?

Vous avez un impact dans votre vie.

Ne laissez rien ni personne vous priver de votre épanouissement professionnel ou de votre propre bonheur.

Écartez-vous des environnements toxiques ou des personnes négatives.

Choisissez de prendre en main vos choix professionnels.

3-Votre épanouissement professionnel passe par l’acceptation

Les personnes les plus heureuses sont celles qui ont un jour accepté la responsabilité totale de chaque aspect de leur vie.

  • Acceptez qui vous êtes.
  • Acceptez votre situation professionnelle et qu’il vous manque d’être épanoui-e- au travail.
  • Acceptez le fait qu’il y a des choses qui sont hors de votre contrôle.
  • Acceptez les choses que vous ne pouvez pas changer.

Commencez par arrêter de vous comparer aux autres tout le temps.

Comparez-vous avec la personne que vous étiez hier, pas à quelqu’un d’autre.

Portez votre attention sur votre progression vers l’épanouissement professionnel.

Préférez comparer vos évolutions.

Si l’envie de vous comparer avec quelqu’un d’autre est trop forte, mesurez vos évolutions avec vous-même entre hier et aujourd’hui.

Dès que vous aurez compris l’intérêt d’abandonner votre habitude de vous comparer, vous verrez le monde sous un angle totalement différent.

Une cliente m’a dit un jour :

“Jordane, plus je veux ressembler à quelqu’un d’autre, plus je me sens indigne.”

Et elle se coupait du monde et de toutes ces personnes formidables qui l’entouraient.

Une des clés pour votre épanouissement professionnel est de vous préoccuper de ce qui est important pour votre évolution, votre carrière et votre bien-être.

L’épanouissement c’est être reconnaissant-e- – exercice

  • En quoi êtes-vous reconnaissant-e- aujourd’hui ?
  • Quelle est cette chose pour laquelle vous êtes reconnaissant-e- ?

À l’époque où je n’étais pas bien dans mon job, juste après avoir vécu un burn-out, j’ai fait un exercice très simple que vous pouvez faire aussi.

Je me suis entraîné à écrire tout ce pour quoi j’étais reconnaissant chaque jour.

Chaque jour j’écrivais une chose différente pour laquelle j’étais reconnaissant.

Dans ma vie personnelle, dans ma vie professionnelle, dans ma vie sentimentale, etc.

Cela m’a aidé à changer de point de vue sur mon quotidien en portant mon attention sur ces petites choses de la vie qui sont positives, plutôt que celles qui sont négatives.

La gratitude est étroitement liée à l’épanouissement et au bonheur

Une étude réalisée par l’Université de Californie et de Miami a révélé que les personnes qui éprouvaient de la gratitude étaient en moyenne 25% plus heureuses que les autres.

Que vous soyez convaincu-e-s ou non par ces chiffres, pratiquez et testez, vous validerez par vous-même.

Dans tous les cas, qu’il s’agisse de vous trouver une habitude de parler de ce pour quoi vous êtes reconnaissant ou de tenir un “journal de gratitude”, vous entraînerez votre cerveau à rechercher ce qu’il y a de bon dans votre vie.

Ce pourrait être le moyen le plus simple et le plus efficace d’améliorer sa vie, votre bien-être et votre épanouissement.

Charles Dickens le résume très bien :

“Réfléchissez sur vos bénédictions actuelles, dont nous avons tous, et non sur vos malheurs passés, dont nous en avons tous un peu”

Le bonheur n’est pas une destination à atteindre: c’est une manière de voyager

Une fois que vous aurez mis en place tous ces changements en vous-même, il vous sera beaucoup plus facile d’identifier vos sources de frustrations externes quotidiennes.

Vous savez que votre cerveau a cette faculté à conserver le négatif ?

La bonne nouvelle est que vous pouvez aussi l’entraîner à conserver votre épanouissement.

Rick Hanson, l’auteur du livre : “Le cerveau du bonheur – La joie, le calme et la confiance en soi au temps des neurosciences“, nous explique que tout ce que vous entendez, tout ce que vous voyez, tout ce que vous ressentez font partie de processus conscients et non-conscients et sont régis par des neurones déclencheurs.

C’est-à-dire que quoi vous fassiez de manière prolongée ou répétée, cela laisse une empreinte durable en vous.

Plus vous pensez et ressentez d’une certaine façon, plus cela en deviendra une habitude puis une attitude.

Entraînez votre cerveau à rester focus sur les bonnes choses de la vie pour arrêter de faire comme toutes ces personnes qui voient les choses en termes de problèmes plutôt qu’en termes de possibilités, opportunités ou solutions.

Quand vous aurez changé votre façon de voir les choses, apprêtez-vous à avoir plus d’énergie et à réussir.

Comment préserver son épanouissement professionnel, épanouissement au travail, Citation paulo coelho, citation décision, citation destination, citation quitter son travail, quitter son travail, quitter son job, quitter son emploi, citation reconversion professionnelle, citation changer de vie, citation confiance en soi, citation la solution est en vous, citation osez briller, citation faire ce que l'on veut, citation se reconvertir, citation trouver sa voie, citation pour aller mieux, la solution est en vous, citation vie professionnelle, citation changer de travail, citation pour quitter son job
Comment préserver son épanouissement professionnel

L’épanouissement professionnel est à votre portée

Lorsque vous remettez votre bonheur entre les mains de quelqu’un d’autre que vous, cette personne peut vous faire vous sentir heureux ou malheureux.

Libérez-vous de cela et prenez la responsabilité de votre bonheur.

Soyez responsable de votre épanouissement.

La prochaine fois que vous serez à la recherche d’une personne pour être heureus-e- et épanoui-e-.

Regardez-vous dans le miroir.

  • Vous verrez une formidable personne capable de prendre en main sa vie et son épanouissement.
  • Vous verrez une formidable personne capable d’acceptation, de gratitude et d’accomplissement.
  • Vous verrez une formidable personne capable de vivre une vie riche.
  • Vous vous verrez vous.

Pour aller plus loin :

Si vous avez le projet de reprendre votre carrière en main et de vivre une vie professionnelle plus épanouie.

👉 N’espérez plus. Pensez au coaching ! Pour cela rien de plus simple ! Demandez votre séance découverte en cliquant ici.

Ou

👉 Si vous n’êtes pas prêt, téléchargez le Guide pratique pour savoir par où commencer en vous inscrivant ci-dessous.

A lire aussi :

Reprendre le travail après un burnout : 5 conseils pour éviter la rechute

Bore-out : L’ennui au travail. Que faire ? 10 clés

Comment changer son comportement à long terme

Comment prendre du recul face à une situation ?

Je n’ai plus envie de travailler ! Quand le confinement impacte le travail…

Se sentir bloqué dans sa vie : faire passer sa vie de bloquée à géniale

Se sentir bloqué dans sa vie : faire passer sa vie de bloquée à géniale

Comment se motiver

Se sentir bloqué dans sa vie : faire passer sa vie de bloquée à géniale

Je sais ce que c’est de se sentir coincé dans sa vie. Ça craint !

Vous avez l’impression d’être dans un trou et que vous ne pouvez pas décoller de là.

Vous savez qu’un truc doit changer dans votre vie perso ou pro et que se réinventer dans sa vie devient une nécessité.

Mais vous avez du mal à savoir quoi.

Vous hésitez peut-être entre quitter son emploi, demander un congé sabbatique ou rester.

Une chose est sûr c’est que vous n’avez plus envie de travailler.

Se sentir bloqué dans sa vie

Ça nous est déjà tous arrivé.

Et le plus important c’est d’agir et surtout de refuser de rester bloqué.

Rester bloqué dans votre situation et refuser d’agir, c’est votre plus gros frein pour accéder à une vie qui vous ressemble.

Un jour un athlète a dit lors d’une interview après sa course :

Le blocage n’est pas un problème. Rester coincé l’est. Les bons apprennent et s’entraînent à se débloquer.

Beaucoup de gens veulent une vie meilleure, mais ils ne savent pas par où commencer.

D’autres ont fait des choses incroyables dans le passé, et se battent aujourd’hui pour redevenir géniaux.

La bonne nouvelle c’est que se sentir bloqué s’agit simplement d’un sentiment.

se sentir bloqué dans sa vie, coincé dans sa vie, se sentir bloqué, se réinventer dans sa vie, reconversion professionnelle, se reconvertir mais dans quoi
se sentir bloqué dans sa vie

La bonne nouvelle vis-à-vis du fait de se sentir bloqué

Lorsque vous commencez à faire des progrès positifs, ce sentiment s’estompe.

Un jour, lors de mon premier voyage au Japon, un Japonais m’a répondu après lui avoir parlé de mon métier de salarié de l’époque :

“Grandir est douloureux. Le changement est douloureux. Mais rien n’est aussi douloureux que de rester coincé quelque part où tu n’as pas à être. »

Lorsque vous vous sentez coincé, les choses vous semblent figées, enracinées, voire sans espoir, mais la bonne nouvelle, c’est que vous pouvez toujours y remédier.

Lorsque vous êtes bloqué, je vous recommande de vous poser ces trois questions importantes pour réévaluer et bouger à nouveau dans la bonne direction.

Trois questions pour débloquer sa vie

Ces trois questions sont très simples :

  • Qu’est-ce que vous voulez ?

Arrêtez de dire ce que vous ne voulez pas. Nommez-le. Définissez ce que vous voulez.

  • Qu’est-ce qui vous bloque ?

Une croyance ou un état d’esprit. Une Peur. Une excuse.

  • Que devez-vous faire pour obtenir ce que vous voulez ?

Travaillez maintenant à la résolution de ce problème, mais faites-le en commençant par de petites actions au quotidien.

Brisez la norme

Faites une pause pour rétablir votre énergie mentale

Je l’ai déjà dit dans une vidéo :

“Parfois, tout ce dont vous avez besoin pour rétablir votre énergie mentale c’est de prendre du recul et à vous demander est-ce que ce je suis en train de faire me permet de progresser.”

Si vous vous sentez coincé dans un domaine différent de votre vie, brisez la norme !

Quand j’anime des ateliers auprès de consultants freelances pour les aider à trouver des missions.

Je constate que la plupart ne se rendent pas compte qu’ils ne posent pas d’actions concrètes différentes qui leur permettent d’obtenir des résultats différents.

Prenez du recul, prenez une pause et évaluez la pertinence des actions que vous mettez en place.

Faites-vous une faveur et prenez un peu de temps pour prendre du recul et réajuster.

Se sentir bloqué dans sa vie, avancer dans sa vie, comment débloquer sa vie,
Se sentir bloqué dans sa vie

Aller de l’avant et se débloquer

Ne restez pas au même endroit trop longtemps.

C’est toujours dans les moments où vous vous y attendez le moins que vous obtenez les meilleures idées.

Et qui dit meilleures idées dit meilleurs résultats.

Essayez de penser latéralement.

Pour ne plus se sentir bloqué, pensez différemment

La pensée latérale signifie; s’attaquer à un défi sous des angles complètement différents pour trouver d’excellentes solutions qui resteraient inexplorées avec une pensée classique.

Comme le disait Einstein :

“la folie c’est de refaire toujours la même chose, et d’attendre des résultats différents “.

Une nouvelle approche est probablement tout ce dont vous avez besoin pour débloquer votre vie.

Éloignez-vous de la pensée verticale.

  • Quand vous êtes dans la pensée verticale : vous y allez pas à pas, vous analysez, vous vous basez sur les faits pour viser un résultat attendu.
  • Quand vous êtes dans la pensée latérale : vous êtes dans la provocation d’idées, vous contournez les règles, vous évaluez les possibilités et cela débouche sur de nombreux résultats.

Shane Snow , auteur de Smartcuts: Comment les pirates, les innovateurs et les icônes accélèrent le succès explique:

“La pensée latérale est le processus de résolution de problèmes par des angles différents de ceux auxquels vous pourriez vous attendre. Ce qui ne vous arrive pas quand vous pensez normalement. Il ne suffit donc pas de travailler plus fort pour atteindre un objectif, mais de repenser l’approche que vous adoptez. La pensée latérale consiste à se connecter à l’esprit, à casser des règles qui ne sont pas vraiment des règles. Ce sont juste des façons de faire qui fonctionnaient dans le passé.”

Se sentir bloqué dans sa vie, avancer dans sa vie, comment débloquer sa vie,
Se sentir bloqué dans sa vie

Changer de cap

Changer de cap, ça peut être difficile, je le conçois, mais ce qui est le plus passionnant, c’est que votre espoir revient.

Donnez-vous un nouveau et important défi.

Je sais que vous voulez retrouver ce nouvel élan.

Cet élan nécessaire pour vous sortir de votre sentiment d’être bloqué.

  • Fixez-vous un défi suffisamment stimulant pour poursuivre vos avancées.
  • Trouvez-vous un partenaire responsable pour vous aider dans vos avancées.

Ce défi doit avoir un sens pour vous.

Trouver du sens

Pourquoi vous poursuivez quelque chose est tout aussi important que ce que vous poursuivez.

Commencez quelque chose de plus grand que vous-même.

  • Quelque chose en lequel vous croyez vraiment.
  • Quelque chose de différent pour améliorer votre humeur, pour changer de perspective et vous donner un sentiment d’optimisme.
  • Quelque chose qui fait ressortir le meilleur de vous.

Vous pouvez facilement perdre la motivation et abandonner. (Je vous invite à lire l’article intitulé : Se motiver au travail : Vaincre ces 4 tueurs de motivation)

Mais tout change lorsque vous utilisez un système de responsabilisation.

Trouvez un soutien, osez dire que vous avez besoin d’aide.

Vous ne pouvez pas tout supporter seul et porter le poids de votre sentiment d’être bloqué.

Demandez de l’aide

Trouvez quelqu’un qui vous mettra au défi, qui vous engagera et qui vous aidera à évoquer un sentiment d’accomplissement en vous.

Allez au-delà du simple discours et engagez-vous dans des actions spécifiques qui vous feront progresser.

Et acceptez l’idée de demander à quelqu’un d’autre de l’aide.

Une fois que vous commencerez à bouger, vous vous sentirez incroyablement mieux.

Vous sentirez le pouvoir du mouvement et ce sentiment d’être bloqué sera derrière vous.

C’est tout ce qu’il vous faut pour commencer à bouger et à vous créer à nouveau.

Vous n’êtes pas obligé de rester coincé.

Vous pouvez choisir de prendre des mesures aujourd’hui pour progresser, en progressant vers votre but ultime dans la vie.

Sachez ce que vous voulez, parlez de ce qui vous bloque et gravissez la dernière marche pour y arriver.

Choisissez de rendre votre vie meilleure, même lorsque vous ne vous sentez pas coincé!

Mise à jour : mon couple d’amis à déménager, lui a démissionné après avoir vu sa demande de rupture conventionnelle refusée et elle a trouvé un job très rapidement.


Pour aller plus loin :

Pour ne plus se sentir bloqué dans sa vie, faites passer votre vie et vos projets professionnels au niveau supérieur, pour cela rien de plus simple.

👉 Pensez au coaching ! Demandez votre séance découverte en cliquant ici.

Ou

👉 Si vous n’êtes pas prêt, téléchargez le Guide pratique pour savoir par où commencer en vous inscrivant ci-dessous.

A lire aussi :

Bore-out : L’ennui au travail. Que faire ? 10 clés

Guide pour les personnes qui pensent trop… Passez à l’action !

L’effet cumulé : Comment changer de vie avec les micro-choix

7 choix que vous allez regretter dans dix ans

Changer de métier, osez quitter son job

L’effet cumulé : Comment changer de vie avec les micro-choix

L’effet cumulé : Comment changer de vie avec les micro-choix

Comment se motiver

L’effet cumulé : Comment changer de vie avec les micro-choix

J’aimerais commencer cet article en vous racontant un moment intéressant que j’ai vécu dernièrement.

Si vous avez lu le dernier article, je vous parlais de l’importance de se créer de nouvelles habitudes.

Hé bien, il y a quelques jours, j’ai eu l’idée de faire quelque chose que je n’avais pas fait depuis longtemps : aller dans un musée près de chez moi.

Tout en passant d’une allée à une autre, je suis arrivé dans une pièce où un groupe de touristes se trouvaient face à un tableau.

La curiosité humaine m’a amené à poser mon œil sur ce tableau.

C’était un tableau d’un artiste peintre inspiré de Van Gogh.

Grâce à ma discrétion de sentinelle, j’ai tendu l’oreille pour écouter ce que la guide du groupe leur expliquait.

Elle parlait de la façon dont le peintre s’y prenait pour peindre ses tableaux.

Jusqu’ici rien d’étonnant !

Cependant un détail a retenu mon attention.

darren hardy, changer de vie, micro habitudes, micro choix, comment changer de vie
l’effet cumulé, comment changer de vie avec les micro-choix

Votre vie est une succession de choix ou de non-choix

Elle a parlé de la technique qu’il utilisait : le pointillisme.

Pour faire rapide, le pointillisme est une technique picturale qui consiste à mettre bout à bout de petites touches de couleur.

Quand le groupe est parti, je suis resté devant la peinture.

Comme d’habitude, je me suis posé quelques questions existentielles.

Je me suis dit que cette peinture est en fait une succession de coups de pinceau, dont aucun n’est isolé.

En fait, si vous vous rapprochez de la toile, tout ce que vous pouvez voir, ce sont tous ces coups de pinceau de peinture jaune, or et marron, apparemment sans rapport entre eux.

Par contre, au fur et à mesure que vous vous éloignez de la toile, tous les coups de pinceau s’additionnent et produisent un merveilleux paysage de champ de blé.

Tous les coups de pinceau cumulés ensemble créent une peinture captivante.

Utilisez l’effet cumulé pour changer de vie petit à petit

Pourquoi est-ce que je vous parle de ça ?

Car ce principe de cumulation de coups de pinceau pour former une image s’applique aussi dans différents domaines de votre vie comme :

  • la santé,
  • le sport,
  • le développement personnel,
  • la productivité,
  • le business et
  • les relations.

L’une des idées qui m’est apparue et que je voudrai que vous reteniez c’est :

Ne pas vous concentrer sur les résultats d’une seule journée. Préférez plutôt vous concentrer sur la grande image. Votre grande image finale que vous voulez voir.

Et ça n’est possible qu’à travers chaque coup de pinceau individuel que votre image devient belle.

C’est-à-dire que votre engagement de produire un résultat CHAQUE JOUR est la clé pour créer une belle vie.

Comment est-ce que vous pouvez espérer changer de métier, améliorer sa vie, perdre vos kilos, améliorer vos relations si vous continuez d’agir de manière irrationnelle et incohérente ?

Agir pour changer de vie oui mais pas comme un utopiste

En revanche, agir de manière rationnelle et cohérente a des effets à long terme.

La vie est une série de choix, de décisions que vous faites tous les jours.

Et tous ces choix et ces décisions s’additionnent à un résultat important.

Chaque décision est une graine que vous plantez pour votre avenir.

Des bonnes décisions donnent de bons résultats.

Des mauvaises décisions donnent de mauvais résultats.

Donc, faire un choix oui, mais intelligent !

darren hardy, effet cumulé, l'effet cumulé, effet cumulé citation, changer de vie, micro habitudes, micro choix, comment changer de vie
l’effet cumulé, comment changer de vie avec les micro-choix

L’effet cumulé de Darren Hardy

Connaissez-vous l’effet cumulé ? de Darren Hardy.

Je vous recommande ce livre si vous ne l’avez jamais lu.

Dans son livre, Darren Hardy dit que

“Ce ne sont pas les grandes choses qui s’additionnent à la fin; ce sont les centaines, les milliers, les millions de petites choses qui séparent l’ordinaire de l’extraordinaire .”

Darren expose une formule simple dans le premier chapitre …

Micro choix intelligents + Cohérence + Temps = DIFFÉRENCE RADICALE

Selon Darren :

“Les petites choses, qui peuvent vous paraître apparemment insignifiantes sur le moment, ces petites choses accomplies de façon constante au fil du temps créeront une différence radicale» dans votre vie et vous mettront sur la voie de la réussite professionnelle que vous désirez et méritez.”

La composition n’est pas différente de la règle des 10 000 heures.

Comment changer de vie avec l’effet cumulé

Comprenez que chaque action, chaque décision, chaque indécision a des conséquences sur votre avenir.

Même les choix les plus simples.

Les actions prises au fil du temps vous permettront de grandir.

Seulement, je sais très bien ce que vous vous dites… vous n’avez pas la patience.

Et la patience est selon moi, une vertu qui se perd proportionnellement à vos habitudes d’utilisation de la nouvelle technologie.

On est dans l’ère de l’instantanéité !

  • Plus vous êtes habitué à obtenir une info, une musique, un film, un achat, un partenaire rapidement.
  • Plus vous oublierez votre habitude à savoir attendre avant d’obtenir une chose que vous convoitez.

Prenons un autre exemple de Darren pour que vous puissiez mieux vous approprier l’idée.

Il prend l’exemple du café :

“Le coût réel de votre habitude à boire un café de quatre euros par jour sur 20 ans est de 51 833,79 €. C’est la puissance de l’effet cumulé.”

AGIR ou NE PAS AGIR est une décision que vous ne devriez pas prendre à la légère

Tout ce qui se répète au fil du temps crée au final un résultat cumulé.

Vous avez à votre disposition un nombre incalculable d’actions que vous pouvez appliquer tous les jours pour profiter des avantages de l’effet cumulé:

Par exemple, en ce moment, j’écris 3 pages par jour de quelque chose dont je vous parlerai bientôt… j’espère !

  • Vous pouvez améliorer vos compétences un jour à la fois.
  • Lire seulement cinq pages d’un livre chaque jour.
  • Décider de manger 100 calories de moins par jour.
  • Marcher quelques minutes tous les jours.
  • Méditez cinq minutes tous les matins. 5 min ! Ce n’est rien !
  • Économiser quelques euros chaque mois.
  • Investir dans votre développement personnel, même si ce n’est que quelques minutes chaque jour, ça paiera à long terme.

Imaginez, après seulement un an, la différence dans votre vie sera énorme.

darren hardy, effet cumulé, l'effet cumulé, effet cumulé citation, changer de vie, micro habitudes, micro choix, comment changer de vie
l’effet cumulé, comment changer de vie avec les micro-choix

Développez votre discipline et cumulez-la, vous verrez ça paie!

Certaines de vos décisions, de vos choix favorisent votre développement alors que d’autres non.

Alors, choisissez avec soin vos actions, surtout si se réinventer dans sa vie est important pour vous !

Une décision peut changer votre vie.

Et mettez la peur de passer à côté de sa vie dans le tiroir.

De simples erreurs de jugement, qui ne semblent pas faire de différence aujourd’hui, peuvent vous coûter cher demain.

  • Vous en êtes là dans votre vie à cause de la façon dont vous avez considéré chaque «aujourd’hui» depuis des décennies.
  • Vous ne changerez jamais votre vie si vous ne changez pas quelque chose que vous faites quotidiennement.
  • Vous pouvez vous construire un meilleur avenir, en prenant de meilleures décisions aujourd’hui.

Prendre conscience de vos choix est la première étape

Donc faites un choix pertinent aujourd’hui, pas demain, pas après-demain, pas la semaine prochaine, aujourd’hui !

Tout en gardant à l’esprit que vos habitudes, vos actions et vos décisions peuvent changer votre vie.

Repensez au tableau, chaque journée ne doit pas être considérée isolément du reste de votre vie – mais plutôt comme les coups de pinceau d’une belle peinture – quand ils sont tous cumulés – la vie que vous voulez apparaîtra.

C’est l’effet cumulé qui fait toute la différence dans le monde.

C’est le grand jour aujourd’hui pour prendre une décision dont vous serez reconnaissant d’ici l’année prochaine.

Alors, allez-y !

Pour aller plus loin:

Si vous êtes prêt à commencer une habitude qui change la vie, que vous avez un projet de reconversion et que vous voulez changer votre quotidien professionnel, pensez au coaching !

👉Contactez Jordane en demandant votre séance découverte.

Ou

👉Téléchargez gratuitement le Guide Ultime pour Trouver À Coup Sûr Le Job Idéal.

A lire aussi :

3 mensonges à stopper pour vivre pleinement son potentiel

Faire quelque chose de sa vie qui nous importe profondément (Même si ça craint !)

Trouver un objectif de vie : Les 3 seules clés que vous devriez utiliser

7 choix que vous allez regretter dans dix ans

4 idées pour ne plus vivre sa vie à moitié en autopilote