Il a osé… devenir community manager et se reconvertir – Témoignage d’Abdul

Il a osé… devenir community manager et se reconvertir – Témoignage d’Abdul

Il a osé… devenir community manager et se reconvertir – Témoignage d’Abdul

Comme 25% de français qui envisage de créer ou de reprendre un jour une entreprise, Abdul passe à l’action pour se reconvertir dans le web, créer sa propre activité et devenir community manager.

Se mettre à son compte est facile, en revanche développer son activité est une autre paire de manche. Petite parenthèse, rappelons que la France est le pays d’Europe qui a le moins de travailleurs non-salariés : moins de 10% de la population active.

Abdul a donc fait le choix de devenir Community manager mais il a aussi la casquette de chef de projet communication et marketing. Il est ce que l’on appellerait aujourd’hui un slasheur.

Il vit à la réunion et a décidé en 2014 de se mettre à son compte après avoir été étudiant infirmier pendant 3 années. Ne s’épanouissant pas dans le milieu infirmier, il met fin à ses études pour se recentrer sur ce qu’il sait faire et ce qu’il aimerait faire : la photographie.

Abdul nous partage tout au long de ce témoignage de reconversion professionnelle, son cheminement, ce qui l’a amené à se reconvertir dans le web et à devenir community manager. Mais aussi les difficultés qu’il a rencontrées, ses premières réussites et les étapes par lesquelles il est passé pour aujourd’hui vivre de son activité.

Se reconvertir dans le web et devenir community manager : interview d’Abdul

Quelle était ta situation avant de devenir community manager ?

Avant de devenir community manager, mon activité actuelle, j’étais étudiant infirmier en 3ème année à l’IFSI de Saint-Pierre. Ensuite j’ai connu une situation d’orientation difficile car je savais que je n’avais pas trouvé ma vocation, j’en ai pleuré pendant 3h non-stop et le lendemain je mettais fin à mes études.

J’ai donc été au RSA pendant plusieurs mois. Il a fallu rembourser le prêt étudiant donc j’ai trouvé un petit boulot.

Et puis je me suis recentré sur ce que je savais faire, que j’aimais faire, j’ai donc lancé mon projet passion : la photographie.

Et aujourd’hui, tu es… ?

Community manager, chef de projet communication et marketing. J’ai d’abord été dans la photographie et la vidéo.

Abdul
Devenir community manager et se reconvertir dans le web : plus d’infos sur Abdoul-Ahad Lokhat

Qu’est-ce qui t’a amené à changer de vie (professionnelle) ou à devenir community manager ?

Alors pour cette question il y a deux choses :

D’abord, ce qui m’a amené à changer de vie c’est tout simplement que dans le milieu infirmier je ne m’épanouissais pas.

  • Dans la photo, ma capacité d’augmenter le panier client était plutôt limitée.
  • Dans la vidéo, en 2018, ma force commerciale était aussi limitée et le marché n’était pas encore réceptif, pas suffisamment en tout cas.

Ensuite, faut comprendre que j’étais aussi photographe salarié au départ.

Ca m’arrivait d’être missionné pour faire des photos mais aussi monter et démonter les tentes pliables avec le décor.

Et quand un jour, mon patron m’a presque engueulé pour une histoire de paire de ciseaux perdue, et qu’à cause de ça, il m’a sanctionné financièrement, alors que mon travail l’engraissait pour qu’il puisse partir en vacances se la couler douce, j’ai dit stop ! Ca suffit d’enrichir les gros ! Je me suis dit ce soir-là, je me mets à mon compte.

Quel a été ton premier petit pas pour passer à l’action ?

Comme j’avais déjà mon idée de projet professionnel, je me suis inscrit à une couveuse d’entreprise…

Qu’est-ce que ça a changé pour toi ?

Tout. J’avais le pouvoir de faire des devis et des factures !

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées au début (Manque de soutien/idées/ressources/diplômes ou critique ou croyances limitantes, etc…)

Alors oui, au début seulement, j’ai eu un manque de soutien, manque de tout. Plein de croyances limitantes aussi. Mais heureusement, ça s’est amélioré avec le temps.

Comment as-tu pu développer ton activité à tes débuts ?

Pour la photo et la vidéo, en prospectant, en mode pur et dur. Difficile. Puis Facebook m’a aidé.

Pour devenir community manager, je me suis formé et j’ai appris le métier sur le terrain. Ensuite, j’ai eu mon premier client seul mais c’est une commerciale indépendante qui les closait pour moi.

Et pour chef de projet, ça a toujours fait partie de moi d’aider les gens donc c’est toujours venu à moi sans trop chercher à le développer.

Est-ce que tu te fais coacher pour devenir community manager ?

Toujours. C’est nécessaire. Suivre des formations, se faire accompagner par des mentors, chercher à se challenger constamment, c’est je pense essentiel pour être dans le dépassement de soi.

Quel est ton avis sur ton domaine ?

Je trouve qu’on est dans une filière qui peine encore à se structurer mais ça s’explique aussi parce qu’elle est en perpétuelle évolution. On le sait, le digital de 2018 et de 2020 n’a déjà presque plus rien à voir.

Et pour les pratiques utilisées, il y a des bons, des arnaqueurs, des bons arnaqueurs lol.

Au final, c’est très dur de trouver des partenaires de confiance. Mais ça c’est aussi le cas dans d’autres secteurs. Il faut tout simplement trouver des bons chefs de projet qui ont un bon réseau de personnes de confiance.

Comment tu vois l’avenir de ton domaine et son évolution ?

Vraiment, c’est dur de répondre à cette question. Ca bouge vite. L’intelligence artificielle n’en est qu’à ses débuts. Mais je m’attends déjà à un monde à la I Robot. On aura la robotique certes, mais on aura toujours besoin de personnes créatives pour nous accompagner. Des personnes qui rêvent et qui ont des idées innovantes.

Quel conseil tu donnerais à quelqu’un qui voudrait faire la même chose que toi ?

De m’appeler. On en discutera. Avec plaisir même.

Je lui dirai qu’il a sa place dans ce vaste océan et qu’il y a forcément des gens qui ont besoin d’être aidé. A lui de faire preuve d’écoute pour les satisfaire.

POUR ALLER PLUS LOIN :

👉Cliquez ici si vous avez un projet de reconversion professionnelle et vous voulez en explorer la faisabilité ? Pensez au coaching. Contactez Jordane et demandez votre séance découverte.

👉Ou cliquez ici et recevez gratuitement le Guide Ultime pour Trouver Le Job Idéal À Coup Sûr.

A lire aussi :

Elle a osé TOUT PLAQUER pour VIVRE DE SA PASSION au Japon à 65 ans : Catherine Bréard

Elle a osé… lâcher son statut de cadre pour devenir coach scolaire

Il a osé… quitter Virgin radio pour devenir Kinésiologue

reconversion professionnelle