Enquête métier et reconversion : les questions clés à poser

Enquête métier et reconversion : les questions clés à poser

reconversion professionnelle

Enquête métier et reconversion : les questions clés à poser

Réussir son enquête métier

Vous êtes à l’étape de l’enquête métier dans votre projet de reconversion professionnelle ? Félicitations vous êtes à deux doigts de changer de métier.

Seulement voilà, vous ne savez pas comment faire une enquête métier ?

Pas d’inquiétude, on va voir ça ensemble !

L’enquête métier pour valider son projet de reconversion professionnelle

L’enquête métier est l’étape indispensable pour permettre de confronter ses idées à la réalité et réussir sa reconversion professionnelle.

Mais surtout pour ne pas tomber dans le fantasme ou l’idéalisation d’un métier.

À cette étape vous avez dû faire un travail de veille informationnelle et de préparation.

J’entends par là une cartographie ou bien des fiches des métiers, des fonctions ou des secteurs d’activités que vous voulez explorer.

Si vous ne l’avez pas fait, je vous invite à procéder à cette étape avant de vous lancer dans une enquête métier afin que vous ayez le maximum d’informations utiles pour vous aider à poser vos questions.

À ce sujet voici quelques exemples de questions à poser pour son enquête métier.

Exemple d’enquête métier

Si vous aimez le jeu de rôle/Jeu de société Sherlock Holmes, vous allez adorer cette partie-là.

Pour cette enquête métier, vous devez d’abord enquêter sur vous-même, vous avez donc identifié les choses importantes à retrouver dans votre futur métier.

Ces choses importantes doivent se retrouver dans vos questions d’enquête métier.

J’entends par choses importantes, vos besoins, vos valeurs et vos objectifs.

Adapter vos questions !

Après il y aura toujours des questions basiques que vous pourrez poser à n’importe quelle autre personne.

Rappelez-vous dans tous les cas que l’ensemble des réponses à vos questions doivent vous permettre d’obtenir la réponse ultime à la question « Quelle vie j’ai envie d’avoir ? ».

Enquête métier ou enquêter sur sa vie idéale ?

Si vous priorisez l’équilibre vie pro/perso car vous visez l’épanouissement professionnel au travail :

  • Demandez à votre interlocuteur comment il gère son temps pro et perso.
  • Est-ce que le télétravail est une pratique habituelle dans l’entreprise ?
  • Quelle est l’ambiance au travail et les relations hiérarchiques ou entre collègues ?
  • Etc.

Si vous mettez l’accent sur la notion de plaisir au travail :

  • Demandez-lui (ou elle) quel besoin a-t-il voulu satisfaire en choisissant ce métier ?
  • Quelle est sa plus grande source de satisfaction ?
  • Etc.
trouver sa voie citation, trouver son chemin, trouver sa vocation citation, trouver sa mission de vie citation, la solution est en vous citation, la solution est en vous, comment trouver sa voie, comment savoir que l'on est sur le bon chemin, 15 signes qui prouvent que vous êtes sur le bon chemin
Réussir son enquête métier

Les questions à poser

L’enquête métier a pour objectif de vous aider à trouver le lien entre vos compétences, vos aspirations, vos besoins et vos valeurs.

C’est comme un questionnaire de découverte de métier pour s’aider à trouver sa voie.

Ce lien vous le ferez naturellement au fur et à mesure que vous questionnerez la personne.

Vous devez ressentir de l’envie de votre côté lorsque vous écoutez parler la personne.

Si elle vous donne envie, c’est plutôt bon signe, mais veillez à toujours avoir plusieurs sons de cloche.

Car il suffit que vous tombiez sur un amoureux de son travail pour avoir une vision faussée du job.

Pensez donc à ramener les questions à vos besoins professionnels et aussi personnels.

Pour réaliser cette enquête métier, je vous préconise grandement l’utilisation d’un questionnaire ou une prise de note vocale qui restitue les dires de la personne.

Il existe quelques applications que je n’ai pas en tête, je vous invite à aller fouiller dans votre smartphone.

La personne rencontrée

  • Nom
  • Métier
  • Téléphone
  • Entreprise

Le contenu du métier et les tâches

Évitez dans votre enquête métier les questions trop vagues du style “pouvez-vous me décrire votre métier ?”.

Orientez plutôt la question en lui demandant le contenu du métier au quotidien. “C’est quoi une journée type ?”

Intéressez-vous ensuite à votre interlocuteur en lui demandant :

  • Qu’est-ce qui l’a amené à choisir ce métier ?
  • Puis demandez-lui : quel est son parcours professionnel ?
  • Quelles sont les activités et tâches qui occupent la majeure partie de son quotidien ?
  • Quelles sont les tâches plus secondaires ou occasionnelles ?
  • Quelles sont les responsabilités à assumer ?

Les compétences requises

  • Quelles sont les compétences techniques et opérationnelles nécessaires ?
  • Quelles sont les compétences pré-requises à maîtriser ?
  • Est-il nécessaire d’avoir un type d’expérience spécifique ?
  • Quelles sont les qualités personnelles essentielles pour être bien et à l’aise par rapport au poste, à l’équipe de travail, la clientèle … ?

L’environnement et les conditions de travail

  • Qu’elles sont les conditions dans lesquelles il travaille ? (Seul où en équipe, relations hiérarchiques, les temps de travail, les déplacements, la part d’autonomie et d’initiative, etc.)
  • Quel est l’environnement de travail spécifique à ce métier ? (Lieux de travail, relations, ambiance, etc.)
  • Quels sont les outils et méthodes que vous avez à disposition ?

L’accès au métier

  • Déjà y a-t’il besoin d’une formation ou plutôt d’une expérience ?
  • Si une formation est nécessaire, quels sont les diplômes reconnus ?
  • Est-ce qu’il existe des formations alternatives ?
  • Quelles sont les recommandations en termes de formation ?
  • Comment votre interlocuteur est rentré dans ce domaine ? (Stage, recrutement, cooptation ?)

L’avenir du métier

  • Quel est l’état du marché du secteur ?
  • Est-ce que le secteur recrute en ce moment ?
  • Quelles sont les perspectives d’évolution de carrière du métier ?
  • Quelle est son opinion vis-à-vis du futur de son métier ?

Les contraintes du métier

  • Quelles sont les contraintes du métier ?
  • Le positif du métier
  • Qu’est-ce qui vous apporte de la satisfaction dans ce métier ?
  • Qu’est-ce qui vous frustre ?
  • Quand vous sentez-vous le plus utile ?
  • Qu’améliorerez-vous dans ce métier ?

La rémunération

  • Quel est le salaire moyen pour un débutant
  • Quel est le salaire moyen après 5 années d’expérience ?
  • Quelles sont les possibilités d’augmentation ?

Les conseils

  • S’il avait un conseil à se donner à lui-même au moment de commencer, que se dirait-il ?
  • Est-ce qu’il peut vous présenter ou vous faire rencontrer d’autres professionnels susceptibles de répondre à vos questions ?

Avec tout ça, votre enquête métier sera la plus complète.

Il y a un paquet de questions, c’est pour cela qu’il vous faut être transparent, convaincant et bon communiquant de manière à ce que l’interviewé se prête au jeu de l’enquête métier sans y répondre à moitié.

Introduisez les questions naturellement sans ressembler à Raphaël Mezraoui.

Votre ressenti sur le métier et votre décision dépendront de l’intensité de ses réponses à vos questions et de sa volonté à répondre à votre enquête métier.

Alors, soyez naturel !

Bon jeu et bonne enquête métier.

Pour aller plus loin :

Si vous avez un projet de reconversion professionnelle et que vous voulez réaliser votre enquête métier, pensez au coaching. Contactez Jordane et demandez votre séance découverte en cliquant ici ou bien cliquez en-dessous pour recevoir le Guide Ultime pour Trouver le Job Idéal à Coup Sûr.

Optin article

A lire aussi :

Reconversion professionnelle : Tuer son troll et quitter sa zone de confort

5 raisons de choisir le portage salarial pour sa reconversion professionnelle

Reconversion : Comment devenir coach ? Paul-Hervé Vintrou

Trouver son IKIGAI & sa raison d’être : les questions TESTS BONUS à se poser

Comment TROUVER SA VOIE PROFESSIONNELLE? 7 questions tests à se poser

Affirmation de soi au travail : comment oser s’affirmer et être soi même

Affirmation de soi au travail : comment oser s’affirmer et être soi même

Se remotiver

Affirmation de soi au travail : comment oser s’affirmer et être soi même

On me parle souvent d’affirmation de soi et la question que l’on me pose régulièrement c’est : “comment s’affirmer au travail et être soi-même ?”

À cette question je réponds systématiquement :

“Eh bien tu vas déjà mettre de côté ta recherche d’approbation permanente des autres et de vouloir te faire aimer plutôt que respecté!”

Si vous avez cliqué sur cet article et que vous le lisez jusqu’au bout, c’est que l’affirmation de soi est un sujet plus qu’important pour vous.

L’affirmation de soi, la compétence ultime !

L’affirmation de soi est l’une des compétences relationnelles la plus exceptionnelle.

Si vous voulez apprendre à vous défendre avec tact, à vous faire entendre sans agressivité et à exprimer vos idées ou votre désaccord avec franchise, il vous faut vous efforcer d’améliorer cette compétence de l’affirmation de soi.

Avant de savoir comment améliorer cette affirmation de soi, il faut que je mette les choses au clair par rapport à ce que vous avez surement dû entendre plein de fois à la TV, sur le net, dans des livres, etc.

C’est cette phrase qu’on voit partout dans les citations, sois toi-même !

Être soi-même et s’affirmer ? Oui mais pas n’importe comment

Affirmation de soi citation, s'affirmer citation, peur citation, sans limites citation, reconversion citation, trouver sa voie citation, changer de vie citation

Affirmation de soi : s’affirmer et être soi-même

Comment s’affirmer et être soi-même si on est un timide, un peureux ou un violent ?

C’est paradoxal !

Vous n’allez pas vous laisser aller à votre timidité, à votre peur ou à votre violence en acceptant ces défauts et en obligeant les autres à les supporter tout en leur disant, je suis comme ça, je suis moi-même.

Là on ne parle pas d’affirmation de soi, on parle d’être soi-même en prenant le soi pour ce qui est, pour ce que vous êtes déjà.

Ce qu’on recherche c’est être soi-même en mettant en avant votre potentiel plutôt que vos défauts, en mettant en avant votre valeur personnelle plutôt que vos limites.

Donc, être soi-même en prenant en compte ce que vous voulez devenir.

3 clés pour améliorer l’affirmation de soi

Avant d’aller plus loin, je vous invite à porter votre attention sur ces 3 choses.

  • Soyez d’abord conscient de votre propre identité
  • Soyez authentique et ouvert à la réalité du monde et à autrui.
  • Et faites fructifier votre potentiel.

Permettez-moi de vous poser cette question :

  • “Comment est-ce que vous vous sentez lorsqu’un collègue, un manager ou un prof prend une décision que vous estimez injuste vis-à-vis de vous ou de votre situation ?”
  • “Que vous êtes pris de cette angoisse qui vous évite de vous exprimer ?”

Vous vous sentez frustré, vous êtes dans un état d’incapacité, de faiblesse… et ça vous bloque !

Et vous savez où ça pourrait vous mener ?

Á la névrose ou à la dépression nerveuse ou à des complexes perso.

Ce qui tue l’affirmation de soi

Un journaliste des années 50 nommé Kurt Baschwitz a appelé ce phénomène de mutisme, la panique muette.

Cette panique muette vous réduit au silence, à la fuite et au refuge dans une zone d’anonymat.

Et ça tue l’affirmation de soi.

C’est le même phénomène au niveau collectif engendré par le terrorisme, ils tentent de rendre silencieux la majorité d’entre nous par la terreur.

Et ça personne ne l’accepte alors faites-en autant individuellement !

Créer un terreau fertile pour l’affirmation de soi

Vous ne pourrez pas vous affirmer tant que vous serez dans un environnement de travail ou avec des personnes toxiques qui exercent un pouvoir contraignant et absolu sur votre situation.

Car ces personnes sont capables de briser toute manifestation d’opposition et donc de vous empêcher d’affirmer vos opinions.

Ça aussi, ça empoisonne l’affirmation de soi.

J’ai conscience que ça n’est pas toujours facile de faire coïncider son échelle de valeurs personnelles et l’échelle des valeurs officielles de votre environnement de travail.

Mais vous vous devez pour vous-même de faire reconnaître votre droit d’avoir une échelle de valeurs personnelles et à vérifier la comptabilité entre votre existence et cette échelle.

L’affirmation de soi dans sa carrière

Votre ennemi c’est la passivité.

La passivité est l’ennemi de l’affirmation de soi.

On ne gagne jamais rien à se laisser piquer son idée de projet, à laisser les autres s’exprimer à sa place ou à laisser les choses pourrirent.

Elle vous rend observateur de vous-même et si voulez être dans l’affirmation de soi, être soi-même et avoir une vie en cohérence avec votre échelle des valeurs, il vous faut sortir de votre zone de confort et d’anonymat.

Arrêtez d’attendre que les solutions viennent de quelqu’un d’autre que vous.

Je suis récemment retourné à la Défense, pas en tant que salarié, non non non !

Qu’on m’en préserve !

Affirmation de soi citation, s'affirmer citation, peur citation, sans limites citation, reconversion citation, trouver sa voie citation, changer de vie citation

Affirmation de soi : s’affirmer et être soi-même

Mais en tant qu’intervenant sur un projet où je devais accompagné des salariés d’une entreprise à équilibrer leur vie pro et perso.

On avançait super bien lors de l’atelier, je leur ai fait faire un exerce pour identifier leurs valeurs, les valeurs communes avec la boîte, ce qui leur manque et ce qu’ils ont besoin de faire pour palier ce manque.

Lorsque je me suis mis à poser la question des actions à poser, ils se sont tous parasités.

Pour la faire courte, ils tuaient leurs idées dans l’œuf, car ils adoptaient une posture passive.

Ils sont dans l’attente que ce type d’actions proviennent de leur hiérarchie alors qu’ils peuvent le faire à plusieurs.

Leur peur du jugement ou d’être rejeté ou de déplaire a pris le dessus sur leur confiance. Quel gâchis !

L’affirmation de soi passe par vous !

Sachez que ça ne viendra jamais de quelqu’un d’autre que vous.

Si vous avez identifié quelque chose dont vous avez besoin, faites-le, prenez-le, exprimez-le.

L’affirmation de soi passe par là !

Ne faites pas comme ces salariés qui attendront de voir ce qu’il va se passer.

Réappropriez-vous cette part de pouvoir que vous cédez aux autres, par manque de confiance ou par manque d’estime.

  • Arrêtez de croire que les autres sont plus forts, plus légitimes, plus avantagés que vous.
  • Arrêtez de vous comparer aux autres ou de rechercher leur approbation.

Vous n’obtiendrez peut-être pas tout ce que vous voulez, mais vous arriverez à vous défendre, à exprimer votre désaccord, à débloquer les situations qui vous posent problème et surtout à contrôler cette image de somnambule qui vous rend passif.

C’est ça le plus important !

Cette affirmation de soi, vous en avez besoin pour vous sentir à l’aise et avoir des relations saines et donc favoriser la confiance et la compréhension mutuelle.

Alors, commencez à passer du temps à améliorer cette affirmation de soi nécessaire pour vous préparer à l’avenir.

Même s’il y a des choses plus importantes à faire dans le présent et même s’il n’y a pas de retour immédiatement apparent à vos efforts.

Commencez maintenant à planter vos graines chaque jour

L’affirmation de soi peut radicalement améliorer votre vie.

Vous aurez peut-être l’impression que rien ne germe, mais vous serez surpris de voir combien être soi-même peut affecter votre vie et votre carrière maintenant et pour le reste de votre vie.

Pour aller plus loin :

Si vous ne vous sentez pas à votre place dans votre environnement de travail et que vous pensez de plus en plus à changer de métier, contactez Jordane en demandant votre séance découverte en cliquant ici.

[ninja-inline id=6791]

A lire aussi :

La clé pour oser renforcer sa confiance en soi

Prendre confiance en soi par le sentiment de compétence

La peur de passer à côté de sa vie (FOMO)

SYNDROME DE L’IMPOSTEUR : la malédiction des multipotentiels au travail

Comment arrêter d’avoir peur du jugement des autres ?

7 choix que vous allez regretter dans dix ans

Trouver son IKIGAI & sa raison d’être : les questions TESTS BONUS à se poser

Trouver son IKIGAI & sa raison d’être : les questions TESTS BONUS à se poser

trouver sa voie

TROUVER SON IKIGAI & sa raison d’être : les questions TESTS BONUS à se poser

Si vous êtes curieux, vous avez surement dû remarquer ces derniers temps une recrudescence de livres, articles ou de vidéos qui abordaient le principe d’IKIGAI.

L’IKIGAI ? C’est quoi ?

C’est un terme qui provient du Japon et qui signifie vie et raison d’être.

En d’autres termes c’est la raison que vous avez de vous lever le matin.

J’ai posé la question, lorsque j’étais au Japon, si tout le monde faisait son IKIGAI dans sa vie… Ils m’ont répondu “non”.

Déjà trouver son IKIGAI est quelque chose de personnel.

La majorité des Japonais ne se livreront pas forcément sur le leur.

C’est plus une philosophie de vie qu’un outil qu’ils auraient tous utilisé pour trouver sa raison d’être.

Origine de l’IKIGAI

trouver sa voie citation, trouver son chemin, trouver sa vocation citation, trouver sa mission de vie citation, la solution est en vous citation, la solution est en vous, comment trouver sa voie, comment savoir que l'on est sur le bon chemin, 15 signes qui prouvent que vous êtes sur le bon chemin
démarrer une entreprise

L’IKIGAI provient de l’île d’Okinawa.

Île qui abrite la plus grande population de centenaires au monde.

Peut-être que le fait de trouver son IKIGAI contribuerait à la longévité?

Dans une conférence TED Dan Buettner , auteur et conférencier affirme dans sa conférence que c’est le cas.

Selon Buettner, le concept d’ ikigai n’est pas exclusif aux habitants d’Okinawa.

Il y a d’autres endroits dans le monde où l’on vit vieux comme la Sardaigne.

Trouver son IKIGAI et trouver sa voie

Votre ikigai est à l’intersection de ces quatre éléments principaux:

  • Ce que vous aimez (ce qui vous passion)
  • Ce dont le monde a besoin (votre mission)
  • Là où vous êtes bon (votre vocation)
  • Ce pour quoi vous pourriez être payé (votre profession)

Se pencher sur ces 4 points vous apportera indéniablement des réponses à certaines de vos questions.

C’est l’occasion pour vous de vous alléger de réflexions jusqu’ici sans réponses et d’être plus serein.

L’intérêt de trouver son IKIGAI est avant tout de vous faire prendre conscience de ce que vous avez déjà en vous.

Et je sais que vous avez déjà toutes les ressources en vous pour être en cohérence avec vous-même, faire des choses en cohérence avec vous-même.

Et je vous encourage à clarifier les choses avec vous-même pour surmonter les insatisfactions quotidiennes, les obstacles à votre épanouissement et les pertes de sens.

Le parfait outil pour trouver sa raison d’être ?

Trouver son ikigai est censé apporter l’accomplissement, le bonheur et vous faire vivre plus longtemps.

Certains vous diront que cela vous permet de développer votre potentiel et d’enrichir votre propre vie.

D’autres vous diront que cela permet de trouver sa voie.

Pour moi, c’est une manière de structurer votre pensée et de l’orienter dans une direction qui vous amènerait à être plus conscient de vous-même, mais surtout à confirmer certaines infos que vous avez déjà sur vous.

Car pour avoir utilisé l’IKIGAI sur moi, avec mes clients et dans mes ateliers, j’ai remarqué que cela peut-être source de stress et d’anxiété.

Et cela pour plusieurs raisons :

Les 3 limites de l’IKIGAI

– Le doute et la peur de se tromper vis-à-vis de la simplicité des réponses.

On est conditionné à se dire que pour répondre à une question difficile, la réponse doit-être technique, mais pas du tout !

Alors quand vous répondez à une question qui jusqu’ici à toujours été difficile d’y répondre pour vous.

Vous doutez de la réponse et de la facilité à laquelle vous avez pu la trouver.

– La deuxième raison est que certaines personnes n’ont pas une réflexion personnelle sur elle-même.

Elles ne réfléchissent que très peu sur elles, comme elles ont peu eu d’occasions de prendre du recul pour réfléchir sur elles-même ou que certaines refusent de réfléchir sur elle, car elles ont peur de ce qui pourrait sortir de leur réflexion.

– L’IKIGAI a ses limites

La plupart des personnes l’utilisent pour trouver leur voie, trouver ce qu’elles pourraient faire, trouver une raison d’être, etc.

Vous aurez une idée, mais ensuite vous aurez une autre question.

Comment transformer cette idée en un projet viable, faisable, réaliste ?

Et comment savoir que vous ne vous êtes pas raconté des bobards pendant que vous répondiez aux questions ?

Il vous faudra confronter vos idées à la réalité et là, ça bloquera.

C’est pour cette raison que je préfère utiliser dans mes ateliers le principe de fil rouge ou fil conducteur qui est beaucoup plus simple et largement moins anxiogène.

D’ailleurs si vous vous posez la question de votre raison d’être, que vous voulez explorer votre potentiel et trouver votre voie, je vous invite à cliquer sur le lien que vous voyez apparaître ou dans la description pour découvrir la formation/atelier que je vous propose.

Donc vous voulez savoir comment trouver son Ikigai ?

He bien vous allez découvrir « comment », en répondant aux questions de l’IKIGAI et à mes questions complémentaires.

Ce qui vous permettra d’y voir beaucoup plus clair qu’avec les questions classiques.

OK, on y va !

Comment trouver son IKIGAI

1. Qu’est-ce que j’aime ?

Avant d’y répondre, je vous invite à prendre cette question sous un autre angle.

Plutôt que de vous demander, “qu’est-ce que j’aime ?”

“Ha oui j’aime la danse, j’aime le sport, j’aime les chiens, les chats, j’aime les séries, etc.”

Demandez-vous :

“Quelle est l’activité qui vous apporte le plus de plaisir ?”

Vous savez cette activité qui vous mobilise, rien que d’y penser, vous ressentez de l’excitation à vous lancer dedans.

Cela peut-être quelque chose que vous avez déjà fait, que vous faites ou que vous n’avez pas encore fait et que vous voulez faire.

2. En quoi suis-je bon ?

Là aussi demandez-vous plutôt :

“Où est-ce que je me sens légitime, à l’aise et où j’ai naturellement des résultats ?”

Là où vous ne doutez pas de vous.

Basez-vous sur des faits, sur des résultats concrets que vous avez déjà eus.

Mettez votre modestie de côté, assumez les résultats que vous avez pu avoir et valorisez vos fiertés.

Si vous avez des difficultés, repensez à ce que votre entourage, collègues, amis disent de vous concernant vos talents.

3. Pour quoi je pourrais être payé ?

Cette question est liée à la question de ce dont le monde a besoin.

Vous pourriez être payé pour plein de choses… mais dans votre tête !

Dans la réalité c’est différent.

C’est quoi la réalité ?

Cette question demande d’être réaliste, de vous détacher du fantasme ou de la rêverie.

C’est le croisement entre qu’est-ce que vous faites bien et qui répond à un besoin et dont les gens pourraient vous payer.

En gros : “Pour quelles compétences quelqu’un pourrait vous payer pour répondre à son besoin ?”

Vous me suivez ?

Y répondre de cette manière vous permettra d’avoir un tourbillon d’idées.

4. De quoi le monde a-t-il besoin ?

Trouver sa voie citation, citation trouver sa voie, citation inspirante, citation savoir qui on est, citation pour s'aimer, citation pour se remotiver, citation inspirante
Trouver son ikigai

À cette partie, vous aurez des réponses imprécises et vagues.

Forcément, vous n’êtes pas dans la tête des gens pour savoir ce dont ils ont besoin.

Vous ne répondrez qu’à partir de votre propre cadre de référence, d’infos subjectives que vous détenez ou d’une simple intuition.

Cette partie peut être assimilée à une étude de marché.

Et pour ceux et celles qui n’ont pas la fibre entrepreneuriale, l’étude de marché est un élément du business plan d’une entreprise.

C’est aussi la partie qui demande le plus de travail, mais qui a l’avantage de vous aider à porter votre regard sur l’extérieur, sur ce qu’il se passe autour de vous et sur le marché.

J’ai observé que c’est l’étape qui prend le plus de temps, c’est pour cette raison que l’on préfère utiliser le principe du fil rouge, du fil conducteur.

Car même si j’aborde la dernière partie de l’IKIGAI dans une autre partie, au moins vous êtes concentré sur vous dans un premier temps, vous enquêtez sur vous-même avant d’enquêter sur le marché.

Vous explorez intérieurement avant d’explorer extérieurement.

La seule façon de trouver sa raison d’être au final

La chose que je tiens à vous dire, c’est : “suivez votre curiosité !”

Car comme l’a dit le philosophe Howard W Thurman a dit: “Demandez ce qui vous rend vivant et allez-y.” … “Ne demandez pas ce dont le monde a besoin. Demandez ce qui vous rend vivant et allez-y. Parce que ce dont le monde a besoin, ce sont des gens vivants. “

  • Seulement, peut-être que comme ces millions de personnes, vous avez cessé d’être curieux.
  • Peut-être vous avez arrêté d’être curieux de vivre de nouvelles expériences.
  • Peut-être que vous refusez d’assumer vos choix et vos responsabilités en vous réfugiant dans des routines qui confortent et réconfortent.

Mais vous pouvez changer cela, surtout si vous êtes toujours à la recherche de sens et d’accomplissement dans ce que vous faites au quotidien.

Nous sommes tous nés curieux.

Et nous avons tous la volonté insatiable d’apprendre, d’expérimenter, et d’explorer.

Et cette curiosité mérite d’être à la même place que tous les autres moteurs de votre vie.

Alors, soyez curieux.

Pour aller plus loin :

Venez trouver votre IKIGAI, trouver votre raison d’être et savoir par où commencer pour trouver votre voie. Je vous invite à me contacter et à demander votre séance découverte en cliquant ici  ou bien cliquez en-dessous pour recevoir le Guide Ultime pour Trouver le Job Idéal à Coup Sûr.

Optin article

TROUVER SA VOIE : savoir que l’on est sur le BON CHEMIN

Comment TROUVER SA VOIE : découvrir enfin pour quoi je suis fait

MULTIPOTENTIALITÉ : quand trouver sa voie devient une galère !

Comment TROUVER SA VOIE PROFESSIONNELLE? 7 questions tests à se poser

Trouver sa voie grâce à ces 3 leçons apprises

La peur de passer à côté de sa vie (FOMO)

La peur de passer à côté de sa vie (FOMO)

reconversion professionnelle

La PEUR de passer à côté de sa vie (FOMO)

  • Avez-vous des difficultés à faire des choix par peur de passer à côté de quelque chose ?
  • Est-ce que cela vous arrive de faire un choix et de le regretter, car vous vous imaginez ce que pourrait être votre vie si vous aviez choisi l’autre option ?

Si vous avez répondu oui à ces deux questions, c’est que vous êtes atteint du FOMO.

En anglais, FOMO veut dire “Fear of missing out”.

En français, c’est la peur de passer à côté de sa vie.

Beaucoup de personnes qui viennent à nos ateliers sont prises de cette peur.

Elles sont convaincues que si elles font tel choix, quelque chose d’encore plus satisfaisant et excitant de ce qu’elles sont en train de vivre pourrait se passer sans elles.

90% de nos peurs sont pour des choses qui n'arrivent jamais. citation confiance en soi, citation pour aller mieux, citation motivation, citation pour se motiver, citation pour avoir confiance en soi, proverbe confiance en soi, proverbe pour aller mieux, pensée positive

J’ai peur de faire le mauvais choix !!!

Cette peur vous l’avez quand vous êtes face à un choix.

Quand vous devez choisir entre deux restaurants, entre deux orientations, entre deux lieux de vie, etc.

C’est un syndrome de notre époque et qui est surtout amplifié par l’addiction aux réseaux sociaux.

Je parlais de restaurant… eh bien prenons l’exemple de toutes ces personnes que vous avez déjà tous vu et qui photographient leur plat au moment où il est servi.

On le photographie, on le met sur les réseaux sociaux puis pendant ce temps-là le plat refroidi.

Mais ce n’est pas grave, car la communauté de la personne saura qu’elle est bon endroit au bon moment et elle sera jalousée.

La peur de passer à côté de sa vie: une histoire de génération ?

Un ami m’a raconté une anecdote avec une fille qu’il a rencontrée sur le net.

Ils se sont donné RDV à Versailles.

Elle comprend Porte de Versailles.

Il l’attend dans un café, 40 minutes plus tard, elle arrive.

Ils se disent bonjour, ils papotent un peu puis à un moment donné, elle sort son portable et se met à photographier son verre.

Puis elle ressort son portable pour checker ses likes.

Et elle se met à répondre aux commentaires, etc.

Le reste de la soirée, s’est fini par SMS, outils indispensables pour savoir ce qu’il se passe ailleurs.

Lui il s’est dit, non elle ne va pas me faire ça…

Il a donc écourté la soirée, et quelques minutes plus tard, il reçoit un SMS, normal !

Dans lequel elle lui dit, “merci pour la soirée, vivement qu’on se revoit.”

Je suis convaincu que cette personne vit dans la peur de passer à côté de quelque chose, voire la peur de passer à côté de sa vie.

La culpabilité de ne pas faire le bon choix, l’essence du regret !

Et comme elle plus vous vous soucierez de ce qui se passe ailleurs, plus vous culpabiliserez de ne pas y être.

Elle était à l’affut de ce qu’elle aurait pu faire et qu’elle n’a pas fait au moment de son RDV.

Pour moi le FOMO va de pair avec les problèmes de concentration que vivent une majorité de moins de 30 ans.

Quand je bosse avec des étudiants, je constate chaque année que le taux d’attention diminue de plus en plus.

Le virtuel les empêche de fixer leur attention sur l’instant vécu dans la vraie vie.

Mais ça c’est un autre sujet !

Ce qui amène certaines personnes à avoir peur de passer à côté de quelque chose de mieux, c’est avant tout la multitude de choix auxquels nous devons faire face aussi bien dans notre quotidien que lorsque l’on doit faire un choix d’orientation ou qui impactera notre vie pour les prochaines années à venir.

Face à toutes ces possibilités de ce que l’on pourrait faire et que l’on ne fait pas, on remet régulièrement en cause notre capacité à faire le bon choix à cause de notre peur de nous tromper.

Mais ça aussi c’est un autre sujet.

Le paradoxe du choix et la peur de passer à côté de sa vie

Ca s’appelle “le paradoxe du choix”: c’est Barry Schwartz qui a abordé ce terme.

En gros plus il y a de possibilités, plus il est difficile de choisir.

Sachant qu’aujourd’hui, vous avez à portée de clic des applications, des comparateurs, des témoignages, etc… pour alimenter votre indécision ou allonger votre période de réflexion afin d’étudier et d’analyser toutes les options et d’en retenir que la meilleure.

Et c’est valable pour tout !

  • Lorsque vous faites vos courses, est-ce qu’il n’y aurait pas un meilleur produit.
  • Pour vos vacances, est-ce qu’il n’y aurait pas une meilleure destination
  • Pour votre carrière, est-ce qu’il n’y aurait pas un meilleur job dans une meilleure boîte ?

Vous prendrez bien un peu d’anxiété pour le dessert ?

Et cela peut vite devenir anxiogène.

Vous pouvez développer une anxiété de ratage qui peut devenir une habitude.

Et cela peut faire souffrir les personnes qui partagent votre vie.

Cette peur de passer à côté de sa vie ou de quelque chose, vous l’avez déjà vue dans votre job.

Peut-être que vous l’avez vécu avec

  • la réunionite,
  • ou encore avec ceux et celles qui bossent en mode multitasking,
  • ceux qui participent à une multitude de rendez-vous et autres conférences loin d’être indispensables, par crainte de rater la bonne info, le bon ragot, le bon tuyau, la bonne opportunité, etc.
  • Et on l’a retrouvé aussi au moment des choix de reconversion et d’orientation.

On était plus heureux avant…

Un jour en discutant avec des personnes âgées, ils m’ont dit “Aujourd’hui on est plus aussi heureux qu’à notre époque, car les gens ont trop de choix, alors que nous, on se contentait du peu de choix que l’on avait.”

Beaucoup de personnes sont assaillies par les doutes.

Ce qui les empêche de prendre une décision et surtout de passer à l’action.

Ça peut être sans fin.

Si vous passez votre temps à analyser toutes les options possibles, quoi que vous fassiez vous continuerez à analyser même après avoir choisi.

Et le jour où une autre option se présente ?

Comment réagirez-vous ?

La peur de passer à côté de sa vie paralyse

Il est impossible d’évaluer toute la multitude d’options qui se présentent à vous.

Et encore plus en ce qui concerne la reconversion ou l’orientation.

Vous ne pouvez pas vous faire une représentation objective de tous les métiers, toutes formations et chemins de carrière qui existent.

Et encore moins tous les paramètres associés comme les conditions de travail de chaque métier, les conditions d’entrées, les requis et prérequis, etc.

Vous ne pouvez pas tout anticiper ou prévoir dans quel environnement de travail vous vous sentirez le mieux tant que vous n’avez pas testé, expérimenté par vous-même pour vous rendre compte si cela vous convient ou pas.

Et le problème c’est que cela peut vous amener à ne pas choisir et donc à vous immobiliser.

Prendre la responsabilité de ses choix

Vous prenez une décision en ne choisissant pas. Vous me suivez ?

Et vous restez dans le même job encore un, deux ou trois ans.

Surmontez cette peur, apprenez à prendre des risques et honorez vos envies.

Allez vers le plaisir plutôt que d’éviter la douleur.

Surtout, assumez et prenez la responsabilité de vos choix.

Car certains vont préférer ne rien décider du tout pour ne pas se risquer à faire face à leur mauvaise décision.

D’autres vont se mentir à eux-mêmes en se contentant d’un choix par facilité ou vont même repousser à plus tard leur décision.

Pour vous libérer de ça, comprenez qu’il vous faut surtout vous libérer de la décision parfaite.

Car la recherche de perfection vous amènera obligatoirement à procrastiner.

Vous savez comme moi que chaque décision entraîne son lot de bénéfices et de risques.

Ce qui vous manque le plus, ce ne sont pas des informations sur le job, mais des informations sur vous.

Pour faire le bon choix, faites ces 3 choses

3 choses pour se libérer de la peur de passer à côté de sa vie

a.Définissez vos critères de satisfaction et de plaisir qui sont nécessaires de retrouver dans votre prochain job.

Ca c’est la partie cruciale pour vous aider faire le bon choix, c’est un passage obligé dans nos ateliers, on est convaincu qu’en apprenant à vous connaître et surtout à vous comprendre, vous ne poserez même plus la question de faire le bon choix ou non.

On amène les participants à travailler ensemble sur leurs critères de satisfaction et à ce moment précis c’est le déclic pour certains.

b.Filtrez ensuite les options qui se présentent à vous en les confrontant vos critères personnels avec les informations que vous avez collectées sur le Net.

c.Faites confiance en vos choix, en vos capacités et en l’avenir.

  • Faites confiance en vos choix, car vous faites confiance en votre intuition et en votre ressenti. À force de toujours être dans le mental, vous ne passerez jamais à l’action.
  • Faites confiance en vos capacités, et surtout votre capacité à rebondir, car si vous faites le mauvais choix, vous pourrez toujours vous reposer sur votre débrouillardise pour prendre d’autres décisions et quand bien même vous feriez un choix satisfaisant sur le moment, qui vous dit que ça sera un choix pour la vie ?
  • Et faites confiance en l’avenir, vous ne pouvez pas le contrôler et passez votre temps à éviter le danger. Dites-vous qu’un choix en amène un autre puis encore un autre, et ainsi de suite, votre vie n’est pas statique, c’est la conséquence de vos choix.

Alors, soyez curieux, soyez courageux et soyez ouverts aux opportunités qui se présenteront à vous.

Prenez du temps pour la réflexion, prenez du temps pour vous.

Téléchargez gratuitement “Le GUIDE ULTIME pour Trouver Le Job Idéal À Coup Sûr”

Le Guide pour Trouver Le Job Idéal est un PDF de 11 pages qui vous permettra d’appliquer ce que vous avez appris dans cet article à votre vie actuelle.

(Et vous découvrirez aussi une astuce étonnante pour déterminer ce que vous souhaitez créer dans votre vie et le mettre en évidence).

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour la télécharger :

A lire aussi :

Comment avoir confiance en soi : 3 clés d’avenger

Vaincre ses peurs : la peur du changement en coaching

Comment prendre du recul face à une situation ?

Comment prendre du recul face à une situation ?

Comment se motiver

Comment prendre du recul face à une situation difficile ?

  • Est-ce que ça vous est déjà arrivé de vous retrouver vidé de l’intérieur ?
  • De n’avoir d’énergie pour rien, de rien n’avoir à dire et à penser ?
  • D’être déconnecté de ce que vous regardez, écoutez, faites, etc. ?

J’ai réalisé cet article/vidéo car j’observe qu’il y a de plus en plus de personnes qui sont piégées dans cette Accélération des modes de vie.
Dans lesquels on subi la pression de toujours plus de compétitivité.

Et parfois même de la violence envers les Autres, vers soi et vers le monde.

  • Peut-être que vous faites partie de ces personnes qui sont constamment dans la réflexion ?
  • Peut-être que vous vous obligez à rester dans votre zone de problème avec l’obligation de trouver une réponse immédiate ?
  • peut-être que si votre journée n’est pas comblée à 100%, vous ne vous sentez pas bien. Car vous ne supportez pas de ne rien faire !?

Citation lâcher prise, proverbe lâcher prise, citation la solution est en vous, citation confiance en soi, citation laisser aller, citation bonheur, citation être heureux

Pour vous faire une confidence, ça m’est arrivé pas plus tard qu’hier.

J’ai commencé ma journée par deux heures de sport, pour ensuite travailler sur mon ordi 5heures d’affilé sans manger.

Actuellement, je teste les bienfaits du régime intermittent.

J’ai directement enchaîné en fin de journée par 5h d’impro.

Et là, vide cérébral, aucune inspiration, je n’arrivais pas à improviser.

Et là, j’ai découvert que c’est l’absence de moment de repos qui m’a amené à une perte d’énergie.

Et ça m’a rappelé de l’importance de prendre du recul et de s’arrêter de temps en temps

Savoir prendre du recul au bon moment

 

Prendre du recul est parfois vital comme si vous sortiez d’un ruisseau gelé qui vous épuisé un peu comme dans le film avec dicaprio “the revenant”.

Si vous restez épuisé dans un flow continue de négativité ou d’épuisement vous finirez à vous décomposer de l’intérieur.

Libérez-vous de l’excuse du manque de temps, de la pression et de votre besoin de contrôler les choses, car il ne va rien vous arriver de négatif en prenant quelques jours pour vous, en revanche cela augmentera les probabilités de chances d’envenimer les choses si vous restez dans cette rivière gelée.

Donc, prenez du temps pour vous.

Décidez de prendre soin de vous.

Car vous verrez, c’est toujours dans le moment de décision que votre destin prend forme.

[ninja-inline id=6791]

Lâcher prise sur le passé : Reprenez le contrôle

Apprendre à lâcher prise et arrêter d’essayer d’être assez bon

40 manières de lâcher prise et de se libérer de la douleur

Comment SORTIR de sa ZONE DE CONFORT pour grandir ? EXEMPLE

 

Le danger de VIVRE SANS BUT: “je n’ai pas de but dans la vie”

Le danger de VIVRE SANS BUT: “je n’ai pas de but dans la vie”

Comment se motiver

Le danger de VIVRE SANS BUT : “je n’ai pas de but dans la vie”

Rien ne donne plus d’énergie mentale à une personne que la destination où elle souhaite aller.

Le but de la vie c’est d’avoir une vie remplie de buts.

Vous me suivez ?

Vivre sans but, c’est comme voyager sans destination

Citation crise de la trentaine, citation trouver sa voie, citation changer de vie, citation confiance en soi, citation estime de soi, citation croire en soi, citation la solution est en vous, citation favorite

Votre vie est un voyage, si vous voulez arriver à bon port, vous devez définir votre destination finale, donc votre objectif final.

C’est essentiel si vous voulez que ce voyage se passe bien.

Et plus tôt vous le définissez, plus le chemin à parcourir sera clair.

Vivre sans but c’est vivre sans destination.

Trouver sa voie est un problème existentiel pour beaucoup d’entre nous.

À vous de voir qu’est-ce que vous recherchez dans la vie ?

Vivre sans savoir est dangereux.

Trouver sa voie et trouver un but

Un philosophe a dit une fois en interview : « Le mystère de l’existence humaine ne consiste pas à rester vivant, mais à trouver quelque chose à vivre”.

Être sur le bon chemin dans votre vie est quelque chose que vous devez créer.

Vous prenez la décision d’arrêter de vivre sans but et de faire un premier pas.

Testez, faites juste quelque chose.

Peu importe ce que ça coûtera.

Car à un moment de votre vie, vous devrez cesser de penser à agir et vous devrez vous lancer.

“Je n’ai pas d’objectifs dans la vie… non tu n’as pas de but dans ta vie !”

Votre but dans la vie est d’être heureux.

Vos objectifs seront de trouver et de faire les choses qui vous font sourire, rire et oublier le temps.

Même si vous n’avez pas encore d’idées de ces choses, explorez et expérimentez et profitez du voyage.

Bien sûr, vous ne pouvez pas vous forcer à trouver votre but du jour au lendemain.

Mais par tous les moyens, clarifiez votre chemin.

L’anecdote qui va dévisser votre derrière du siège

Dans les années 1940, un homme prénommé Viktor E. Frankl a été détenu dans un camp de concentration nazi.

Avec toute la violence et la souffrance qu’il a vécue, ce qui a fait tenir Frankl et ce qui l’a empêché d’abandonner c’est de considérer son combat comme un but!

Il a trouvé un sens dans ce combat.

D’ailleurs il dit quelque chose de très percutant et qui résume très bien sa philosophie concernant la manière de survivre aux camps, sans perdre sa volonté de vivre.

Dans un de ces livres, il dit : “celui qui a un “pourquoi” qui lui sert de but peut supporter n’importe quel “comment””.

Cela sous-entend qu’une fois que vous savez ce que vous voulez et que vous avez défini vos objectifs, c’est beaucoup plus facile de surmonter les doutes.

C’est plus facile de rester concentré sur ce qui est important, de garder votre attention sur l’essentiel et de continuer à avancer.

Il n’y a qu’en avançant que vous aurez des résultats.

Mais dites-vous bien qu’en avançant vous aurez toujours la possibilité de modifier votre trajectoire, votre objectif et repenser les moyens pour y parvenir.

Vivre sans but comme un touriste dans le brouillard

Citation anthony robbins, c'est dans les moments de décision que notre destin prend forme, citation destin, citation décisions, citation pouvoir illimité, citation motivation anthony robbins, Citation si tu ne fais pas ce que tu aimes dans la vie, tu passeras à côté de ta vie, citation trouver sa voie, citation reconversion professionnelle, citation changer de vie, citation motivation, citation pour trouver sa voie, proverbe trouver sa voie, proverbe pour trouver sa voie, citation confiance en soi, proverbe confiance en soi, citation pour avoir confiance en soi

Comment trouver sa voie ? En trouvant son but

Si vous n’avez pas de destination, vous prendrez toutes les directions.

Vous aurez l’impression d’être un touriste dans votre vie.

Ayez de grands objectifs, donnez-vous du temps tout en continuant d’avancer dans une direction que vous aurez choisie.

Vous vous êtes déjà demandé pourquoi certains sont performants alors que d’autres non ?

Car ils ont défini le plus tôt dans leur vie la direction qu’ils allaient prendre.

C’est la décision la plus importante dans votre vie.

Pour obtenir ce que vous voulez, vous devez choisir une direction et vous orienter dans ce sens, tout en continuant de vous améliorer constamment dans le temps.

Pas besoin d’être un intello

Mes anciens clients avaient pour la plupart l’habitude de vivre sans but.

Ceux qui ont enclenché de véritables changements et qui ont réussi à atteindre des objectifs difficiles ne sont pas plus forts, plus intelligents ou courageux que vous.

La seule différence c’est qu’ils ont pris la décision d’agir pour un but qui a du sens.

Plus le sens de votre but est fort et plus il alimente votre volonté.

Les gens qui ont réussi ont un sens précis de l’orientation.

Ils ont eu une compréhension claire de ce qui contribuerait à leur réussite.

Tout ce qu’ils font est conforme à leurs objectifs.

Ils décident où ils veulent être.

Chaque action quotidienne qu’ils font les rapproche de leur vision.

Trouver son but, c’est trouver son pourquoi

Vivre sans but, c’est vivre sans avoir identifié son pourquoi.

Une fois que vous trouvez votre pourquoi, vous ferez beaucoup plus attention à vos actions quotidiennes.

Vous devez connaître votre pourquoi.

C’est la première étape pour savoir comment vous atteindrez des objectifs qui vous exciteront, qui vous animeront.

C’est seulement quand vous savez votre” pourquoi “, que vous trouverez le courage de prendre les risques nécessaires pour aller de l’avant,

Il n’y a pas de meilleur sentiment que lorsque tout devient clair dans votre vie

Un objectif clair vous défie de faire mieux.

Ca vous engage dans des actions qui vous rapprochent de la seule chose que vous voulez vraiment dans la vie.

Avec plus de clarté, vous pouvez rassembler vos ressources, vos idées et vous pourrez rallier des personnes à une cause commune.

Tant que ça n’est pas clair, vous gaspillerez vos efforts donc développez votre clarté personnelle.

3 étapes pour trouver son but

Et pour arrêter de vivre sans but, vous devez faire trois choses:

  1. D’abord , définissez ce que le succès signifie pour vous personnellement.
  2. Deuxièmement , créez une image mentale vivante de vous en train de réussir. Cette image devrait être aussi vivante que vous le pouvez.
  3. Troisièmement , clarifiez vos valeurs personnelles.

Être clair sur ce que vous voulez représente un processus d’essai et d’erreur!

  • Donc essayez, testez puis demandez-vous: est-ce que je prends plaisir à faire cela? Oui/Non.
  • Puis inscrivez vos ressentis, vos réflexions, vos actions et vos attitudes.
  • Utilisez ce que vous écrivez pour identifier les domaines que vous explorez constamment.
  • Et évaluez vos résultats en permanence.

La clé c’est de donner de l’importance à ce qui vous donne du plaisir, à ce que vous appréciez.

Puis faites ressortir le meilleur en vous et vous verrez, ça sera plus simple de savoir ce que vous voulez faire, être et avoir dans la vie.

Alors, partez en exploration !

Pour aller plus loin :

Vous avez besoin de redonner un nouvel élan à votre carrière et de redonner du sens à votre vie professionnelle ? Pensez au coaching. Contactez Jordane en cliquant ici.

[ninja-inline id=6791]

A lire aussi :

TROUVER SA QUÊTE : l’importance d’avoir un but dans la vie

La décision qui va changer votre vie

5 clés pour développer l’ESTIME DE SOI et faire de meilleurs CHOIX

Comment TROUVER SA VOIE : découvrir enfin pour quoi je suis fait

BROWN OUT : entre DÉMOTIVATION au travail et perte de SENS

Comment atteindre ses objectifs sans efforts ? 11 clés à savoir

 

TROUVER SA QUÊTE : l’importance d’avoir un but dans la vie

TROUVER SA QUÊTE : l’importance d’avoir un but dans la vie

trouver sa voie

TROUVER SA QUÊTE : l’importance d’avoir un but dans la vie

Trouver sa quête sonne mieux que trouver sa mission de vie ou trouver sa voie, n’est-ce pas ?

Trouver sa quête va bien au-delà du fait de trouver sa voie.

Dans une quête il y a le but que vous associez à votre vie.

Si vous identifiez une quête, vous trouverez le chemin à prendre et ainsi vous trouverez votre voie.

Trouver sa quête ou trouver sa voie ?

Vous vous rattacherez à un but qui sera le moteur de votre existence.

Si vous n’avez pas de but dans votre vie il vous sera quasiment impossible d’identifier une ligne d’arrivée.

Vous avancerez dans votre vie au fur et à mesure que vous satisferez vos besoins.

Et ce sont ces besoins qui vous poussent à vous fixer des objectifs.

Comme le besoin de manger, donc d’obtenir de la nourriture, donc d’avoir une monnaie d’échange, donc un métier, donc une compétence à vendre, etc.

Ceci est un exemple basique.

Mais si vous avez besoin de vous réaliser, vous allez devoir assouvir tous les besoins physiologiques pour vous sentir bien avec les autres et bien avec vous-même.

Bref, je vous propose de regarder cette vidéo pour mieux comprendre l’idée.

Pour aller plus loin :

Vous avez un projet de reconversion professionnelle ou vous voulez trouver votre voie ?

Pensez au coaching. Demandez votre séance découverte en cliquant ici.

Trouver son job idéal, trouver sa voie formation

A lire aussi :

🗺 TROUVER SA VOIE : savoir que l’on est sur le BON CHEMIN

Comment TROUVER SA VOIE : découvrir enfin pour quoi je suis fait

MULTIPOTENTIALITÉ : quand trouver sa voie devient une galère !

Comment TROUVER SA VOIE PROFESSIONNELLE? 7 questions tests à se poser

Trouver sa voie grâce à ces 3 leçons apprises

Trouver sa voie grâce aux autres

Trouver sa voie et sa raison d’être : les questions à se poser

Comment trouver sa passion ? Les 5 questions à se poser

Comment QUITTER MON JOB sans culpabiliser : 4 astuces

Comment QUITTER MON JOB sans culpabiliser : 4 astuces

trouver sa voie

Comment QUITTER MON JOB sans culpabiliser : 4 astuces ?

Si vous êtes sur cet article/vidéo, c’est que vous avez tapé “comment quitter mon job ?” dans google ou une requête de ce genre et voici peut-être où vous en êtes :

  • Vous avez marre de votre boulot ?
  • Votre petite voix au fond de vous vous dit que vous seriez plus épanoui et plus utile ailleurs ?
  • Et que vous êtes destiné à autre chose que le train-train quotidien ?

Aller bosser, s’ennuyer, être frustré et revenir chez soi pour vous coucher tôt et vous préparer à la journée du lendemain qui dure une quarantaine d’années, c’est le quotidien de beaucoup de personnes.

Je sais déjà que certains d’entre vous liront un bout de l’article ou regarderont un bout de la vidéo, car ils attendent le conseil ultime ou la phrase impactante qui les fera bouger.

Les autres liront ou regarderont peut-être cette vidéo avec entrain, chargés d’intentions positives et se reconnaîtront dans mon histoire.

Dans tous les cas, la décision vous appartient, n’attendez d’être au pied du mur, au placard ou en burn-out pour faire un premier pas.

Sachez qu’il ne tient qu’à vous de donner un second souffle à votre vie.

Laissez-moi maintenant vous partager mon histoire.

Comment j’ai pris la décision de quitter mon job sans culpabiliser ?

citation quitter son job, citation trouver sa voie, citation osez briller, citation progresser, citation changer de métier, citation reconversion professionnelle, citation confiance en soi, citation la solution est en vous

Comment QUITTER MON JOB sans culpabiliser : 4 astuces

Lorsque j’ai signé ce poste de consultant, je pensais avoir trouvé ce que je voulais.

  • Un job stimulant dans mon domaine,
  • des horaires flexibles,
  • une ambiance décontractée
  • et un temps de transport pas trop long.

Mon premier CDI semblait parfait, mais j’ai vite compris qu’il ne l’était pas.

Bien que j’appréciais certaines tâches que je faisais, l’atmosphère “décontractée” a fini par être trop politique.

  • Copinage,
  • favoritisme,
  • délit de sale gueule,
  • mise en porte à faux
  • et mensonges sont devenus le quotidien professionnel.

Les injustices semblaient de plus en plus fréquentes vis-à-vis de collègues et moi-même.

Ensuite, les restrictions budgétaires et le jeu des chaises musicales ont commencé.

Quand j’ai exprimé mon besoin d’évolution et d’apprendre de nouvelles choses, on m’a fait comprendre que je devais rester à ma place.

Je me suis ainsi promis de la jouer arriviste et stratégique.

Au fil du temps, mon corps a commencé à montrer les effets de la négativité de cette stratégie.

J’ai eu du mal à dormir, je me sentais énervé chaque matin à l’idée d’aller travailler.

Quand j’y étais, je regardais l’heure 50 fois par heure.

Je voulais que la journée s’accélère afin que je puisse finalement rentrer chez moi ou être en vacances.

C’est à peu près à ce moment que j’ai pris la décision de quitter mon job.

Quitter son job pour trouver l’épanouissement

Vous pourriez jouer avec l’idée de quitter un emploi, un projet ou une relation.

Lorsque vous quittez quelque chose qui ne vous sert plus, vous faites un pas en bonne santé vers la joie et l’accomplissement.

Mais ce n’est pas la fin de l’histoire.

Je prends l’exemple de la cigarette.

Arrêter de fumer peut produire une bonne quantité de culpabilité.

Pourquoi? Parce que notre société nous apprend à «ne jamais abandonner.”

La vraie question est : Comment faire ce qui est bon pour vous sans éprouver de culpabilité ou de honte?

Quitter mon job ou trouver une solution ?

  • Avez-vous épuisé toutes les solutions et ressources ?
  • Avez-vous exprimé vos sentiments à propos de cette situation négative?
  • Portez-vous un regard objectif sur le rôle que vous avez joué dans ce qui vous arrive?

Après avoir toléré des mois un environnement de travail toxique et d’ essayer de changer la situation, rien n’a changé.

Je me suis rendu compte que la seule action que je pouvais contrôler était la mienne, et je suis parti.

Je me sentais en paix parce que je savais que j’avais tout fait pour que ça marche.

Prenez un moment pour vous, pour contempler votre situation et ce que vous avez fait pour l’améliorer.

Vous saurez si vous n’avez plus du tout de solutions et de ressources.

Identifier la raison de votre départ

citation quitter son job, citation trouver sa voie, citation osez briller, citation progresser, citation changer de métier, citation reconversion professionnelle, citation confiance en soi, citation la solution est en vous

Comment QUITTER MON JOB sans culpabiliser : 4 astuces

Il est facile de se dire “je renonce à mon idée de quitter mon job car je n’ai justement pas trouver d’idée de projet professionnel” à cause de la peur de l’inconnu ou parce que vous avez déjà entendu quelqu’un dire : « Dans la vie on n’a pas tout ce qu’on veut » ou « Tu sais ce que tu perds, mais pas ce que tu gagnes ».

Si vous laissez couler votre mariage parce que c’est « trop difficile » d’arranger les choses avec votre conjoint, ou que vous ne vous lancez dans rien parce qu’un de vos parents ou un prof vous a répété que vous n’êtes bon à rien, non seulement vous prendrez une décision que vous regretterez, mais vous serez une proie facile à la culpabilité.

Certaines de mes valeurs comme la liberté et l’humain étaient bafouées quand j’étais salarié.

Il était donc évident pour moi de quitter ce travail pour entreprendre, j’ai donc tout fait pour réduire les probabilités de chance de voir ma demande de rupture conventionnelle refusée.

Ainsi, je me suis donc senti libre de signer cette rupture conventionnelle.

Écartez la peur, faites taire votre discours intérieur négatif, et éloignez-vous des influences extérieures.

Et demandez-vous, “est-ce que j’évolue dans un environnement, un projet ou une relation qui viole mes valeurs ?”

Si la réponse est oui, vous savez que vous pouvez vous dire “c’est bon je peux quitter mon job sans culpabiliser”.

Arrêtez de vous justifier

Pendant des jours, j’ai tenté d’expliquer à mon entourage et mes collègues mes raisons de quitter mon job, et je me suis vite rendu compte que je faisais une erreur.

Expliquez à vos amis, à votre famille ou autres pourquoi vous voulez quitter votre job du jour au lendemain ouvre la porte à l’argumentaire septique et à la critique.

Il y aura toujours quelqu’un pour vous dire :

  • que vous êtes fou de quitter votre travail,
  • que la conjoncture est mauvaise,
  • c’est la crise,
  • c’est difficile de retrouver un boulot,
  • ou encore mieux, l’argument généralité d’une personne qui vous dira qu’elle connaît quelqu’un qui a pris la même décision que vous et qu’aujourd’hui elle le regrette, car elle est devenue ceci ou cela, etc.

ON S’EN FOUT !!!

Vous, c’est votre histoire et il n’y a que ça qui compte, vous savez pourquoi vous voulez tout plaquer.

Vous savez pourquoi vous en avez assez.

Vous avez votre objectif, votre épanouissement…

À vous de créer votre propre stratégie.

Ne suranalysez pas votre situation

Il est très facile de tomber dans le piège de la surréflexion en suranalysant votre situation.

  • En vous repassant en boucle des souvenirs où vous auriez du agir de telle manière.
  • En vous créant dans votre tête des scénarios dramatiques de ce que l’avenir vous réserve.
  • Tout en vous demandant si vous ne devriez pas plutôt éviter de prendre la décision de quitter votre job.

Je passais des nuits éveillées, des jours à dormir les yeux ouverts en repensant à ce que j’aurais dû faire de mieux au travail pour ne pas en arriver là.

  • J’aurais dû plus m’exprimer,
  • j’aurais dû plus m’imposer,
  • j’aurais dû ci, j’aurais dû ça.

Peut-être qu’au final c’était moi le souci, j’étais trop sensible.

Résultat? Plus je passais de temps à vivre ces émotions négatives, plus je me demandais si quitter mon job était ce qu’il y avait de mieux.

La surréflexion et la suranalyse vous prendront un temps précieux que vous pourriez utiliser pour planifier la prochaine étape de votre carrière ou de votre vie personnelle.

Ne gâchez pas ce temps !

Focalisez-vous sur la prochaine étape.

Portez votre attention sur ce que vous voulez faire :

  • Une carrière enrichissante et bien rémunérée?
  • Un projet qui vous tient à cœur ?
  • Une nouvelle aventure ?

À vous de peindre une image mentale et détaillée de ce que vous voulez atteindre, et posez les actions pour y parvenir.

Mon expérience m’a appris ce que je ne voulais pas dans un environnement de travail et m’a motivé à explorer d’autres options de carrière, y compris les petites entreprises, finalement j’ai créé ma propre activité.

Lorsque vous travaillez vers quelque chose que vous savez bonne pour vous, alors il n’y a pas de place pour la culpabilité.

[ninja-inline id=6791]

Se reconvertir, mais dans quoi ? Se reconvertir quand on ne sait pas quoi faire

11 signes que vous devriez (peut-être) quitter votre emploi maintenant

5 autres raisons de quitter son job

10 excellentes raisons de quitter son travail

Il a osé… quitter son job de COMPTABLE pour devenir WEB-DESIGNER

Elle a osé… quitter son job et son confort pour créer sa boîte11

Elle a osé… quitter son job de consultant et devenir créatrice de bijoux

Switch & Shine – Ép 1 : Quitter son job pour entreprendre