Comment se différencier des autres et de la concurrence ?

Comment se différencier des autres et de la concurrence ?

Entreprendre et réussir

Comment se différencier des autres et de la concurrence ?

Si vous êtes en recherche d’emploi ou de nouveaux clients, il est probable que votre recherche ne donne rien ? Vrai ?

Si vous me suivez, vous êtes probablement comme moi, vous êtes un persévérant.

Ce que vous appréciez dans mes articles et vidéos… C’est que je ne vous vends pas du rêve, je ne vous prends pas par les émotions, ou vous fait espérer plus d’argent dans votre vie, plus de ci ou de ça…

Mais plutôt je vous parle d’ambition, de passion et de possibilités.


Le besoin de reconnaissance dans son travail

  • Peut-être que vous aussi, vous aimez améliorer votre quotidien.
  • Vous êtes dévoué dans le bon sens du terme.
  • Vous êtes inspiré par les gens simples qui font de grandes choses.
  • Vous êtes attiré par les opinions de valeur.
  • Vous persévérez pour que votre travail soit reconnu.

Et peut-être que vous aimeriez, à votre tour, être reconnu pour la valeur de vos opinions ou pour la qualité de votre travail.

Être reconnu comme un expert ou qu’on reconnaisse la valeur de votre profil.

Le problème, c’est que vous ne voyez pas vraiment comment faire pour que le recruteur ou que votre futur client reconnaisse votre valeur du premier coup d’œil.


Pourquoi se différencier ?

Peut-être que vous recherchez un job, un contrat d’alternance, à changer de métier ou de nouveaux clients.

Et vous ne voyez pas comment vous pourriez faire pour rendre votre profil et votre CV professionel attractif ou votre offre de service plus unique et attirante.

Alors, peut-être que vous avez voulu changer plusieurs fois de CV ou d’offres de service pour vous adapter au peu d’opportunités qui se présentaient à vous ?

Vous avez peut-être rejoint l’armée des clones du marché de l’emploi où l’on trouve les mêmes CV, l’armée des clones du marché des services où l’on retrouve les mêmes offres.

Et vous avez commencé à mettre sur votre CV ou votre offre la même chose que proposent les autres. Vrai ?

Et ceci est peut-être une grosse erreur.


Et si la solution pour se différencier des autres…

Et si la solution n’était pas de vous adapter à vos concurrents en recopiant ce qu’ils font.

Mais d’ajouter un peu plus de vous et de votre valeur dans votre présentation.

Avant de vous en dire plus, autant être transparent avec vous, cet article a été réalisé Votre invitation pour le salon SME.

La raison est que j’animerai le lundi 30 septembre au Palais des Congrès une conférence sur la thématique de “se différencier” et qui s’intitulera « Comment définir un positionnement unique et compétitif ? »


Pour se différencier tout est une question…

Donc voilà en quoi je crois.

Je crois que tout le monde a une très grande valeur unique à proposer au monde.

Je ne crois pas que ma valeur soit plus grande que celle d’un collectionneur de pokemons

Parce que je crois sincèrement qu’un collectionneur de pokemons, s’il présente bien sa passion et qu’il explique bien son pourquoi, peut autant avoir de valeur qu’un freelance ou un manager.

Ça vous parait absurde ?

Bien, pas pour moi !

Je crois aussi que n’importe quel autre profil, un livreur, un chauffeur, un freelance, un étudiant, un gamin de 3e peut avoir sa propre valeur.

Le seul truc…

C’est qu’il faut positionner sa valeur au bon endroit.


… de valeur ajoutée

Si vous ne croyez pas vous-même, en votre valeur, comme voulez-vous que les recruteurs ou vos futurs clients la perçoivent ?

La magie opère quand vous avez identifié votre valeur ajoutée et que vous avez défini avec précision où est-ce que vous voulez vous positionner comme si c’était la chose la plus importante au monde.

Comme si votre valeur ajoutée et votre positionnement décelaient des secrets qui ont le pouvoir d’obtenir un job ou un contrat.

Si vous identifiez votre valeur ajoutée et votre positionnement, et que vous y croyez, les recruteurs ou vos futurs clients vont commencer à y croire et à la reconnaître aussi.

Mais au fait c’est quoi la valeur ajoutée et c’est quoi le positionnement ?

Comment se différencier des autres et de la concurrence ? se différencier, définir son positionnement, trouver sa voie, trouver sa valeur ajoutée, réussir un entretien
Comment se différencier des autres et de la concurrence ?

Définition de la valeur ajoutée

Donc la valeur ajoutée kézako ?

On parle surtout de valeur ajoutée de vos produits ou services quand vous recherchez des clients ou de votre profil quand vous êtes en recherche de job.

C’est un terme qui revient fréquemment quand vous avez une idée de projet professionnel ou quand on est en entretien : la valeur ajoutée.

Mais qu’entend-on nous par là ?

Il s’agit de ce que vous apportez à votre offre, et qu’on ne trouvera pas chez vos concurrents ou chez les autres candidats.

C’est la réponse à la question, que vont immanquablement se poser vos futurs clients ou employeurs :

  • Pourquoi acheter chez telle entreprise plutôt que chez telle autre ?
  • Pourquoi vous et pas quelqu’un d’autre ?

En d’autres termes, la valeur ajoutée c’est savoir se différencier et faire la différence, ça ne se limite pas à avoir un produit ou un service hyper innovant, ou même à avoir une présentation hyper originale.

Votre valeur ajoutée peut aussi être liée aux prix que vous pratiquez, à la qualité de votre prestation, à la relation que vous créez avec les clients ou recruteurs, au service après-vente que vous leur offrez, et même à votre personnalité et vos compétences particulières !

Ça, c’était pour la valeur ajoutée.

Voyons maintenant pour le positionnement.


Définition du positionnement

Si vous êtes en recherche de job, vous vous demandez peut-être pourquoi avez-vous besoin de vous positionner ?

Eh oui, vous êtes en recherche de job, vous n’êtes pas une entreprise !

Commençons par bien clarifier la définition du positionnement.

Le positionnement fait référence à la place qu’occupe une marque, un produit, une offre ou un profil dans l’esprit d’une personne visée. 

Donc, le concept de positionnement est le moyen de semer votre message dans l’esprit du prospect il consiste à occuper une place distincte dans l’esprit des personnes que vous ciblez par rapport à la concurrence.

Travailler votre positionnement vous aide à créer votre identité dans l’esprit du recruteur ou de l’acheteur. 

Un certain nombre de variables qui rentrent en compte comme:

  • les motivations de votre cible et
  • leurs exigences ainsi que
  • les actions de la concurrence.

Tout cela va influencer votre stratégie de positionnement.

Car, oui c’est une stratégie !

Citation positionnement, citation steve jobs, citation concurrence, citation se différencier des autres, comment se différencier des autres et de la concurrence ? se différencier, définir son positionnement, trouver sa voie, trouver sa valeur ajoutée, réussir un entretien
Comment se différencier des autres et de la concurrence ?

Définir une stratégie de positionnement pour se différencier ?

Votre positionnement concerne à la fois la manière dont vous avez de communiquer, mais aussi la perception de vos messages ainsi que la manière dont ils sont reçus, perçus et stockés. 

Prenons un exemple !

On va prendre l’exemple d’un produit phare.

Si je vous dis

  • un emballage épuré,
  • des matériaux soigneusement sélectionnés,
  • un soin tout particulier à la finition du produit,
  • et un prix résolument plus élevé que la moyenne du marché.

Vous pensez à l’iPhone…

Hé bien non!

Je parlais d’un sac à main d’une marque de luxe.

Il est possible que vous ayez été dans la confusion, et c’est normal !

Car Apple a adopté les mêmes codes de la mode, à l’image des grandes marques du luxe.


Le cas du positionnement d’Apple

Comme les grandes marques de luxe;

  • Apple a apporté le plus grand soin à ses magasins.
  • Ils ont apporté un soin particulier au mobilier où sont mis en valeur les produits.
  • Le personnel est nombreux, souriant et disponible.

Apple a compris qu’il fallait miser sur le premier contact avec le client et que ça passe par la vente en direct plutôt qu’Internet.

De ce que j’ai pu lire dans ses biographies, Steve Jobs était soucieux de maîtriser le contact avec la clientèle et n’a rien laissé au hasard en imaginant les Apple Store.

Même l’emplacement des produits a été pensé.

Il a même changé les codes de l’emballage pour les produits électroniques.


Apple : positionné marque de luxe

Vous avez déjà remarqué que les produits iPhone sont dans des boîtes qui font penser aux produits de l’horlogerie ou la bijouterie ?

Les produits y sont présentés dans un écrin.

Tout a été emprunté à d’autres secteurs.

Ainsi pour rester dans le coup, Apple a imposé une saisonnalité à ses produits comme pour des vêtements ou des accessoires.

À l’heure où je vous parle, on en est à l’iPhone 11.

Il sera remplacé douze mois plus tard par l’iPhone 12.

Amenant les utilisateurs d’iPhone à vouloir rester «dans le coup».

Et pour rester dans le coup, il faut changer de smartphone, comme on change de sac à main.

Comme pour les marques de luxe, ils ont fait le choix d’un positionnement de luxe.

Leur objectif n’est pas d’inonder les marchés de ses produits, mais de se différencier en vendant à un prix élevé.

Est-ce que vous aviez déjà fait le comparatif entre l’iPhone et un sac à main de luxe ?


Tout est une question de perception

Votre positionnement est une perception mentale de votre profil ou de votre offre dans la tête de votre cible.

Vous savez qu’on est dans un pays qui aime bien mettre les gens dans les cases.

Et que tout être humain se fait à la base des idées sur tout, y compris les produits, les entreprises et les individus.

Il n’est donc pas judicieux pour vous de laisser votre cible se faire une perception hasardeuse de vous, de votre CV ou de votre offre.

Se positionner pour se différencier ne date pas d’aujourd’hui

Le concept de positionnement remonte aux débuts des années 70 dans le monde de la publicité et c’est Jack Trout qui a proposé ce concept. 

Depuis les années 70, le monde a profondément changé, on est plus que jamais dans un monde d’image, de communication et de paraître.

Il est donc plus important que jamais de comprendre le positionnement et de le construire.

Vous comme moi êtes bombardés par les messages et images.

Notre cerveau est voire même encombré et submergé.

Alors, imaginez :

  • celui d’un client qui se fait démarcher par 10 commerciaux par jour,
  • celui d’un recruteur qui voit plus de 100 CV par jour,
  • celui d’un utilisateur YouTube qui tombe chaque jour devant 600 000 heures de vidéos mises en ligne.

Vous devez donc faire comprendre à votre interlocuteur qu’est-ce que vous proposez, quelle est votre valeur ajoutée, etc.


Tout est une question de message

Pour être sûr de se différencier, votre message doit être aussi pointu qu’un javelot pour vous enraciner puissamment dans son esprit.

Vous vous dites peut-être encore : “je suis un être humain et non une marque !”

La marque personnelle, ça vous parle ?


La marque personnelle : l’outil pour se différencier

Votre marque personnelle comme une marque réduit considérablement la complexité du processus de décision et empêche nos esprits débordés de décider à chaque fois que nous sommes confrontés à un choix.

C’est pour cela que nous faisons des choix inconscients.

Votre positionnement est basé sur ce constat que nos esprits sont tellement surchargés et résistants aux nouvelles informations qu’ils filtrent presque tout et utilisent les informations de votre marque personnelle comme d’un raccourci.

Un exemple.

Comment se différencier des autres et de la concurrence ? se différencier, définir son positionnement, trouver sa voie, trouver sa valeur ajoutée, réussir un entretien
Comment se différencier des autres et de la concurrence ?

Le cas d’un étudiant en recherche

En ce moment j’anime des ateliers pour des étudiants qui sont en recherche de contrat d’alternance.

Quand j’ai devant mes yeux leur CV et quand il n’est pas indiqué dessus le poste qu’il recherche (car ils ne sont pas sûrs pour certains, c’est toujours aussi difficile de trouver sa voie quand on est étudiant et encore plus quand on est multipotentiel), et bien je ne sais pas pour quoi ils postulent.

Même si j’interviens pour des licences RH et donc je sais la fonction qu’ils visent, je n’ai en revanche, pour certains, aucune idée du poste visé.

Je tente de trouver un lien avec leurs expériences, leurs compétences quand ils les ont mises, leurs qualités, etc. Je ne trouve pas de spécialité mise en avant et encore moins de valeur ajoutée.

Donc, dans mon esprit ce n’est pas clair.

Leur positionnement n’est pas clair.

Et ça le sera aussi pour un recruteur qui privilégiera un CV clair, où on sait où l’étudiant veut aller, sur quelles activités il veut se positionner.

J’ai donc fait un raccourci que cette personne ne savait pas ce qu’elle voulait.

En revanche lorsque je trouve sur un CV le poste visé, les compétences correspondantes, des activités d’expériences passées en lien avec le poste et que je vois clairement la valeur ajoutée, mon esprit se fait une idée précise de son positionnement.

Et il fait ainsi le raccourci que ce profil est potentiellement intéressant.


Le positionnement et les indépendants

C’est la même chose lorsque vous voulez vous mettre à votre compte ou que vous l’êtes déjà.

Quand j’accompagne des personnes qui veulent quitter leur job pour se mettre à leur compte et qui font appel à moi pour formaliser leur projet, elles ont une idée très floue de “quoi proposer ?” et “à qui ?”.

Idem quand je forme des consultants en portage salarial qui viennent de se mettre à leur compte et qui viennent me voir pour trouver des missions.

La première question que je leur pose, est la question de leur expertise.

En générale, j’ai une sorte de bouilli d’hésitement qui fait guise de réponse.

Quand je leur demande ensuite : “Qu’est-ce que tu proposes ? Et à qui ?”

C’est la décomposition.

Alors que définir son marché de niche permet de savoir à qui s’adresser et de mieux savoir comment promouvoir son activité.

Comment voulez-vous que votre interlocuteur sache la valeur ajoutée que vous pouvez lui apporter si votre positionnement n’est pas clair déjà pour vous.


Se différencier est une question de positionnement réussi

Je vous donne un exemple de positionnement réussi qui a permis à quelques marques de se différencier des autres.

Quand vous voyez l’image d’une marque familière ou quand vous entendez son jingle, cela vous fait émerger des souvenirs, des opinions, des expériences et des émotions qui sont stockées dans votre esprit et qui l’associent au nom de la marque.

Lindt, la laitière, Lu, Samsung, Sony, Leffe, Monsieur propre, Téfal, cristaline, Super nintendo ce sont des marques associées à une perception positive.

SNCF est une marque associée à une perception négative et surtout pour toutes les personnes qui vivent en banlieue parisienne.

Plus particulièrement quand vous entendez leur générique d’annonces de mauvaises nouvelles.

Eh bien pour vous, c’est pareil !

  • Votre offre doit être associée à une expertise, une spécialisation.
  • Votre CV doit être associé à un poste, une activité, un projet, des compétences, etc.

Travaillez votre valeur ajoutée, positionnez-vous dessus et votre interlocuteur se chargera de vous associer à celle-ci en vous distinguant des concurrents.

C’est aussi la raison pour laquelle il est si puissant de se positionner comme une personne de confiance.

Il sera ensuite très facile de vous recommander.


Qu’est-ce qui fait qu’un positionnement permet de se différencier ?

Il y a plusieurs variables à prendre en compte, mais les principales peuvent se résumer de manière simpliste :

  • aux mots,
  • aux images
  • et aux sons.

Dans le cas d’une recherche de job, les mots que vous choisissez sont très importants.

Vous devez parler le même langage que votre interlocuteur, les gens y sont très sensibles et ils ont le sentiment d’être compris.

C’est aussi le cas, quand vous êtes en recherche de clients.


Un nom de marque identitaire

Ainsi, le choix du nom de votre marque ou entreprise sera déterminant pour vous positionner et se différencier.

Pas plus tard qu’hier, j’en ai encore eu la confirmation.

Lors de l’atelier, une étudiante m’a fait un retour sur Osez Briller, elle m’a dit : « quand j’ai vu votre logo dans la signature du mail, j’ai tout de suite compris que c’était du coaching »

J’ai fait tout un travail de positionnement en fonction :

  • de mon expérience professionnelle,
  • de mon expérience de vie,
  • de mes valeurs,
  • ma valeur ajoutée
  • et là où j’avais envie d’aller.

Le nom Osez Briller était évocateur et je voulais un nom qui soit positivement perçu dans l’esprit de ma cible.

C’est aussi pour cette raison que le nom de ma boîte a beaucoup été copié.

Il y a eu beaucoup de contrefaçon, mais c’est plutôt positif pour moi, mais pas pour eux.


Le positionnement : la réponse pour se différencier

Donc votre travail de positionnement doit consister à trouver l’intersection entre ce qui intéresse le plus vos prospects ou ce qui répond au besoin du recruteur et l’avantage unique que seul vous, vous pouvez offrir, donc votre valeur ajoutée.

Vous construirez tout naturellement la distinction et votre singularité en devenant de facto le premier dans l’esprit de votre interlocuteur.


Comment sortir du lot et être entendu parmi toute cette concurrence.

Ca sera justement le sujet que l’on abordera lors de la conférence que j’animerai avec Morgane Février entrepreneure qui organise le sommet des femmes entrepreneurs et le podcast de l’entrepreneur qui est souvent 1er sur iTunes, ainsi que Ling-en Hsia, Frédéric Canevet et Selma Païva et votre humble serviteur, moi-même.

Bien entendu je ne vais pas vous laisser sur votre faim, car je sais que beaucoup d’entre vous ne sont pas de la région parisienne et ne pourront donc pas se rendre à cette conférence qui je le sais déjà sera blindée.


Comment définir un positionnement unique ?

Donc pour définir un positionnement unique, vous devez d’abord répondre aux questions stratégiques suivantes :

  • Qu’est-ce que votre client achète vraiment chez vous ? Ou si vous voulez changer de job : « qu’est-ce qui va amener le recruteur a vous sélectionner ? »
  • En quoi votre produit ou service ou votre profil est-il différent de ceux de vos concurrents? 
  • Qu’est-ce qui rend votre produit ou service ou votre profil unique? 

Une fois que vous avez répondu à ces questions stratégiques basées sur :

  • votre veille informationnelle,
  • votre recherche d’informations sur le marché,
  • votre cible,
  • et les entreprises ciblées,

vous pouvez alors commencer à développer une stratégie de positionnement. 

Travailler sur votre présentation dans laquelle on doit savoir qu’est-ce que vous proposez, quelle est votre valeur ajoutée et à qui vous la proposer.

N’oubliez pas que donner une bonne image est un puissant outil de marque personnel. 

Pour que cela fonctionne pour vous, procédez comme suit:

  • Créez une présentation de positionnement pour votre projet. En une ou deux phrases, décrivez ce qui vous distingue de vos concurrents ou des autres candidats.
  • Testez votre présentation. Affinez-la jusqu’à ce qu’elle corresponde directement aux besoins et aux désirs de votre interlocuteur.
  • Utilisez votre présentation de positionnement dans chaque communication écrite avec les clients ou recruteurs, vos réseaux sociaux, vos mails, vos lettres, partout !

Pour recevoir votre invitation pour le salon SME, cliquez ici.

Aller plus loin :

Si vous avez un projet de reconversion ou de création d’activité et que vous voulez tester la faisabilité de votre projet, pensez au coaching. Contactez Jordane en cliquant ici.

A lire aussi :

Se reconvertir, mais dans quoi ? Se reconvertir quand on ne sait pas quoi faire

Démarrer une entreprise : trouver une idée de boite qui déboîte !

Le réseautage ne sert à rien ! Car les gens s’en fichent de vous

Refus de choisir : choisir un métier quand on s’intéresse à tout

Faire quelque chose de sa vie qui nous importe profondément (Même si ça craint !)

Guide pour les personnes qui pensent trop… Passez à l’action !

Votre invitation pour le salon SME

Votre invitation pour le salon SME

Entreprendre et réussir

RDV donc au Palais des congrès à Paris le 30 septembre à 17h30 au Salon SME

Comme chaque année, se tient à cette période de l’année (le 30 septembre et 1er Octobre) le salon SME (anciennement le salon des micro-entreprises).

J’interviendrai cette année pour une conférence qui répondre à la question :

« Comment définir un positionnement unique et compétitif pour votre activité ? »

Cette conférence est faite pour vous si vous avez le projet de créer une entreprise ou que vous êtes déjà à votre compte.

Vous savez que vous avez besoin de vous démarquer de la concurrence pour attirer l’attention de vos prospects et pour les transformer en clients.

Mais peut-être que vous ne savez pas comment faire…

…c’est pourquoi nous verrons ensemble, quelles étapes vous devez absolument franchir pour formuler le positionnement souhaité.

Quelle image voulez-vous que vos prospects aient de votre entreprise ?

Vous allez pouvoir découvrir des conseils pratiques, des méthodes simples d’experts du marketing pour définir les bases de votre business !

Retrouvez donc

C’est une bonne raison pour se rendre au salon.

Les autres raisons sont :

100 conférences en accès libre

Profitez de plus de 100 heures de formations gratuites, pour les dirigeants de petites entreprises, les créateurs et les indépendants.
Parmi les temps forts en 2019 :

 Voir le planning complet

Retirez votre invitation gratuit en cliquant sur ce  lien.

Alors on se retrouve là-bas ?

[ninja-inline id=6791]

Trouver une idée de projet professionnel quand on n’a pas d’idées [3 conseils]

Trouver une idée de projet professionnel quand on n’a pas d’idées [3 conseils]

Entreprendre et réussir reconversion professionnelle

Au moment, où vous lisez cet article, vous êtes peut-être assis à votre bureau ou sur votre canapé et recherchez une idée de projet professionnel pour pouvoir quitter votre job.

Vous voulez peut-être trouver un projet à faire avant de démissionner. Et une fois que vous aurez trouvé une idée de projet, vous pourrez enfin quitter votre job ou vous lancer dans votre propre création d’entreprises.

Je le sais, car je suis aussi passé par là.

Vous voulez construire un projet qui vous correspond, mais c’est là que ça bloque ? Il vous manque quelque chose. Quelque chose de simple, mais de difficile à formaliser. Et vous vous demandez quel projet professionnel choisir ? Mais vous manquez d’idée de projet.

Pour finalement abandonner en vous disant que vous n’êtes pas un créateur. Que vous n’avez pas de bonnes idées et que vous êtes condamnés à rester dans votre situation.

Laissez-moi vous aider, cher lecteur !

Des idées de projet, il y en a partout !

Avant de commencer, laissez-moi vous dire que des possibilités de création d’entreprises ou pour se créer un emploi, il y en a beaucoup plus que vous ne le pensez.

Mettez de côté vos idées reçues défaitistes en vous disant que « ça n’est pas pour vous », « que vous êtes né comme ça », etc. Car en faisant cela vous crée des barrières mentales et vous vous mettez en prison sans rien faire de mal.

Quelle idée de projet ?

Chercher sur internet et taper : « trouver son projet professionnel » pour rechercher de nouvelles idées n’est peut-être pas la meilleure solution pour trouver une idée de projet personnel.

Car votre idée de projet professionnel doit avant tout être une idée de projet personnel. Cette idée doit correspondre à vos envies, à vos besoins, à vos valeurs, à VOUS !

Je sais que c’est anxiogène de ne pas savoir quoi faire de sa vie professionnelle. Je le sais, je suis passé par là. Je me disais : « je ne sais pas quoi faire, je n’ai aucune idée de ce que je veux faire plus tard ni aucune idée de métier ! ».

Dans ce genre de cas, on a envie d’autre chose qu’un job alimentaire, mais on n’a aucune idée de quoi faire exactement, ou une idée de projet vague qui ne mènera nulle part.

La bonne nouvelle c’est qu’il y a un processus qui vous permettra de trouver une idée de projet.

Soyez attentif à ce qui va suivre !

Comment trouver une idée de projet professionnel quand on n’a pas d’idées ?

Vous sentez-vous bloqué dans votre job actuel parce que vous n’avez aucune idée de projet professionnel pour la suite ?

Et voulez-vous savoir combien d’idée de projet professionnel je vais vous donner dans cette vidéo ?

Zéro !

Pour être transparent avec vous, je ne pense pas que trouver une idée de projet professionnel provenant de quelqu’un d’autre que vous, vous amènera bien loin.

En revanche, je vais vous donner 3 conseils pour trouver une idée de projet professionnel.

Plutôt que de chercher à comprendre ce qu’il se cache derrière le manque d’idées, je vais vous apprendre comment né une idée.

Trouver une idée de projet professionnel
Trouver une idée de projet professionnel

1- Comment né une idée de projet professionnel

On a déjà tous entendu des histoires où une personne a eu un déclic et à trouver une idée de projet professionnel qui lui a fait changer de vie.

Et ce qui nous amène à penser que les bonnes idées sont le résultat d’un brillant talent exceptionnel ou d’une chance hasardeuse.

C’est faux !

La première chose que vous devez absolument faire est de libérer de l’espace mental.

Pour trouver une idée, il faut savoir comment naissent les idées dans votre tête. Les idées sont des pensées qui surgissent comme des fenêtres pop-up dans votre inconscient à un moment où vous avez permis à votre esprit de vous parler.

Mais pour lui donner la permission, vous devez d’abord lui laisser un espace de discussion mentale pour qu’il puisse s’exprimer.

Les meilleures idées qui j’ai eues, sont toutes venues à un moment où j’étais serein et mentalement disponible, c’est-à-dire que je ne faisais RIEN !

Pas de musique, pas de télé, pas d’internet, pas d’échanges avec quelqu’un d’autre, aucun stimulus externe ! RIEN !

Ces stimulus peuvent à la fois vous inspirer si vous êtes attentif à ce qui vous entoure, mais peuvent également bloquer toute nouvelle idée.

Surtout si ces stimulus sont des contenus médiocres.

Si vous devez être stimulé par ce qui vous entoure, nourrissez votre esprit de contenus réellement intéressants afin d’avoir de bonnes idées.

Créez ainsi un espace de discussion mentale avec votre esprit afin qu’il puisse s’exprimer pour trouver une idée.

Pour cela, trouvez le bon équilibre entre inspiration et espace mental.

Soyez attentif !

Une idée née grâce à votre environnement, ce qui vous entoure.

Une idée née en écoutant, en observant, en échangeant avec les autres, voire même en lisant.

J’ai constaté que les personnes qui se sentaient bloquées ne lisaient pas assez ou n’étaient pas assez curieuses de partir en exploration.

Une idée de projet professionnel a besoin de deux facteurs clés pour que vous la preniez en compte.

Le besoin et l’opportunité face à un potentiel problème.

Les meilleures idées de projet font toutes face à un problème

Si vous identifiez un problème, vous serez moins dans l’autocritique ou à vous mettre la pression inutilement.

Au contraire, vous évaluerez la grandeur de l’opportunité.

Si vous observez suffisamment votre environnement extérieur, les personnes autour de vous, et ce qu’il se passe, ça sera facile pour vous d’identifier le problème et votre esprit vous aidera à créer tout naturellement des solutions.

Soyez-en convaincu, car vous savez que l’être humain a cette facilité à trouver des problèmes.

Fiez-vous donc à cette capacité naturelle et laissez les solutions venir à vous.

Trouver l’idée parfaite

Beaucoup d’entre nous ne veulent pas seulement trouver une idée, mais veulent trouver une bonne idée. Mais qu’est-ce que c’est « trouver une bonne idée » ?  Une idée qui permet d’être riche ? D’être libre ? D’être superman ?

Nous serons d’accord qu’une bonne idée est une idée qui permet d’atteindre nos propres objectifs.

Parfois, vous aurez le sentiment que l’idée que vous venez de trouver vous mènera à une vie idéale. Ce qui peut être faux.

Il arrive qu’on se dise que cette idée fonctionnera et que nous sommes persuadés que c’est la meilleure.

Et d’autres fois, vous vous convaincrez que l’idée que vous venez de trouver est mauvaise parce que vous avez peur d’échouer… ou de réussir.

Ce questionnement qui engendre des doutes et des fantasmes est tout à fait normal, nous sommes humains après tout.

Pour être sûr que votre idée est la bonne, vous avez besoin d’être pragmatique et d’être dans les faits, donc vous devez la tester.

Là vous saurez si vous avez trouvé une idée de projet intéressante pour atteindre vos objectifs ou non.

Mais pour ça, lisez, parlez, échangez, écoutez et arrêtez de courir après l’idée parfaite.

Car vous ne pourrez valider votre idée de projet professionnel qu’en la mettant en pratique dans le monde réel avec des personnes réelles.

La pire chose à faire est de passer trop de temps à perfectionner votre idée de projet sans avoir fait des tests ou rencontrer d’autres personnes pour la confronter à la réalité.

Évitez de faire partie de ces personnes qui pensent trop et ne jamais passer à l’action.

Trouver un projet à faire

Le problème, ça n’est pas votre manque d’idées de projet professionnel (et vous voyez j’identifie un problème) le problème c’est que vous tuez l’idée avant même de l’expérimenter, car vous vous dites que « ça n’est pas un métier » ou « je ne pourrais jamais en vivre ».

Ah bon ! Comment vous le savez ?

  • Des modèles économiques pour augmenter votre revenu, il y en a des dizaines !
  • Des scénarios pour développer votre idée de projet professionnel en parallèle de votre job ou de vos études, il en existe des dizaines !

C’est le manque d’observations, d’informations et de connaissances qui vous font penser ça, alors développez votre capacité à observer, à analyser, à interpréter ou à créer et on se donne rdv dans 6 mois !

Il vous faut élargir votre vision restreinte de la naissance d’une idée de projet professionnel et pour cela, allez échanger avec des personnes qui ont déjà changé de métier, des personnes qui ont osé se reconvertir, des personnes qui ont quitté leur job pour créer leur activité.

Vous en trouverez des témoignages de personnes sur le groupe Facebook les voies des multipotentiels et sur ma chaîne YouTube.

Alors, allez-y !

2 – Une idée de projet professionnel cohérente

J’ai tendance à dire que si vous bloquez, c’est que vous êtes incohérent.

Quand une idée, une personne, une action vous bloque, c’est que cette idée, cette personne, cette action est incohérente avec ce que vous êtes. Donc vos valeurs, votre vision, votre personnalité, etc.

La plupart des personnes vont opter pour une reconversion professionnelle identique au métier qu’elles connaissent déjà et qui ne les épanouit pas.

Positionnez-vous sur des compétences, connaissances et tâches pour lesquelles vous prenez plaisir.

Exercice pour trouver une idée de projet professionnel

Donc je vais vous inviter à prendre un stylo, une feuille et à lister

  • Toutes les expériences professionnelles où vous avez été satisfait de vous ?
  • Tout ce que vous avez apprécié apprendre ces dernières années ? Listez tous les thèmes.
  • Tout ce qui vous a fait vibrer ? Un projet, un échange, un événement, etc.
  • Toutes les sources de plaisir dans vos expériences professionnelles ?
  • Et toutes les compétences où vous avez pris plaisir à les mettre en pratique ?

Pourquoi vous ne trouvez pas d’idées finalement ?

Une compétence c’est un savoir-faire et il faut bien la distinguer avec une tâche.

Car il y a beaucoup de professionnels de la reconversion qui ne savent pas faire la distinction entre une compétence et une tâche.

Et dans les compétences, il y a les compétences techniques et les compétences douces.

  • Coder, c’est une compétence technique.
  • Organiser, c’est une compétence douce qui peut-être associer de la technicité.

Vous voyez la nuance ?!

Une de mes compétences douces, c’est “former” et ma compétence technique c’est la “conception pédagogique”.

Et les tâches liées à la conception pédagogique c’est “l’analyse de l’existant par des recherches”, “la réalisation d’un story-board pédagogique”, “le design du contenu”, etc.

Ça, ce sont des tâches, donc si vous bloquez pour identifier vos talents et ce que j’appelle votre zone d’excellence, c’est aussi à cause de cette confusion.

Une fois que vous aurez fait tout ça :

  • Identifiez des thèmes.
  • Regroupez tout ça.
  • Puis voyez quelles sont les idées qui reviennent souvent.
  • Transformez ensuite ces idées en idée de projet professionnel puis en projet concret.
Trouver une idée de projet professionnel
Trouver une idée de projet professionnel

3- Oser valoriser votre idée de projet

On a trop tendance à croire que pour trouver une idée de projet professionnel il faut que ça soit difficile, douloureux et compliqué.

C’est faux !

Je vais vous présenter d’autres points à prendre en compte pour trouver une idée de projet professionnel.

L’apprentissage

Je parlais d’apprentissage tout à l’heure.

Nous avons tendance à oublier qu’une idée doit correspondre à quelque chose que nous savons et voulons faire. Cette idée est une pensée qui est actionnable. C’est-à-dire qu’une idée n’a de valeur qui si vous êtes dans l’action.

  • Quelles connaissances, quelles compétences voulez-vous apprendre ?

J’ai appris à concevoir des cours captivants et efficaces pour des étudiants comme j’aurai aimé avoir quand j’étais étudiant.

Résultat : j’ai eu des notes de partielles et TD excellentes.

L’apprentissage peut-être un moyen extrêmement enrichissant pour trouver une idée de projet professionnel même si vous êtes débutant.

La chose la plus enrichissante pour moi est d’apprendre de nouvelles compétences et de savoir d’où je pars et de réfléchir à comment je pourrai investir plus de temps à la pratique pour devenir meilleur.

Je pense que le conseil que je vous partagerai c’est : donnez-vous du temps surtout lorsqu’il s’agit d’apprendre une nouvelle compétence.

Vous serez peut-être découragé par votre niveau au début, mais dans un an, vous serez probablement impressionné par le chemin parcouru.

L’émotion

Une autre façon de trouver une idée de projet professionnel est de savoir ce qui vous fait vibrer émotionnellement.

Pour réussir à long terme, il est important de démarrer un projet professionnel en parallèle de son job qui nous mobilise vraiment.

Sinon il sera difficile à l’avenir de trouver la volonté et l’énergie de travailler pendant votre temps libre.

Et si vous voulez rester cohérent dans votre projet, il est nécessaire de préserver votre énergie, votre volonté donc votre discipline.

Je porte de l’amour à ce que je fais, j’aime ce que je fais, c’est ça qui me permet de continuer à faire ce que je fais depuis 2014.

Et l’amour que j’ai pour mon projet me porte pour faire de grandes choses.

La thérapie

Un autre moyen pour trouver une idée de projet professionnel c’est ce que ça vous apporte.

Peut-être que vous vous dites que prendre du temps hors de votre travail pour vous consacrer à un projet professionnel est épuisant, éprouvant, énergivore… mais ça peut aussi être l’inverse.

Si vous prenez plaisir à vous impliquer dans ce projet, ça vous fera du bien !

Si ce projet vous fournit de l’énergie, cela aura comme un effet thérapeutique sur vous.

Ça sera beaucoup plus facile pour vous de trouver le temps pour vous y consacrer.

Et inutile de le rappeler que c’est important de vous amuser.

Le fait d’être un adulte ne doit pas vous empêcher de vous amuser.

  • Quand je suis en formation, je prends plaisir !
  • Quand je coache, je prends plaisir !
  • Quand je fais des TD ou des cours, je prends plaisir !

Et je m’amuse à enseigner ou à former.

Pour moi, le plus important pour trouver une idée de projet professionnel c’est de s’amuser et prendre plaisir quel que soit l’idée, quel que soit votre projet, quel que soit la situation.

Pour passer à l’action et trouver une idée de projet professionnel

Pour finir, je vous invite à faire cette première action :

Si vous voulez être sûr de réussir à trouver une idée de projet professionnel, il vous faut intégrer ce moment de réflexion dans votre planning.

Si autant de gens n’arrivent pas à tenir leurs résolutions en début d’année c’est parce qu’elles n’intègrent pas cette résolution dans leurs plannings.

Pour trouver une idée de projet professionnel, c’est pareil !

Alors, prenez votre planning, votre agenda smartphone ou votre agenda papier et inscrivez-y dedans un moment de 30 minutes de réflexion où vous ne ferez que ça.

Moi j’avais appelé ce moment-là, « l’heure de briller ».

Vous pouvez l’appeler “l’heure de réflexion, de joie, l’heure de se faire plaisir, etc.”

Et on se donne rdv dans 6 mois !

Voilà, j’espère que ces 3 conseils vous aideront à trouver une idée de projet professionnel.

Pour aller plus loin :

Si vous voulez accélérer le processus pour trouver une idée de projet professionnel et tester la faisabilité de vos idées, pensez au coaching. Contactez Jordane et demandez votre séance découverte en cliquant ici.

Pas encore prêt pour être coaché ?

Recevez le guide ultime pour trouver le job idéal à coup sûr. Inscrivez-vous en cliquant sur l’image en-dessous.

A lire aussi :

Trouver des idées : s’inspirer ou copier les autres ?

Idée Business : Comment trouver une idée de business ?

Trouver un objectif de vie : Les 3 seules clés que vous devriez utiliser

Démarrer une entreprise : trouver une idée de boite qui déboîte !

TROUVER SA VOIE : savoir que l’on est sur le BON CHEMIN

Démarrer une entreprise : trouver une idée de boite qui déboîte !

Démarrer une entreprise : trouver une idée de boite qui déboîte !

Entreprendre et réussir

Dans le cadre du salon SME où j’interviendrai lors d’une conférence sur le “social selling” et les réseaux sociaux le mardi 25 octobre à 14h, je vous partage cette astuce pour trouver une idée de boite qui déboîte et démarrer une entreprise.

Cliquez ici pour retirer ton invitation.

En France, l’entrepreneuriat ne fait pas encore l’unanimité.

Et beaucoup de personnes pensent que démarrer une entreprise est un truc mystérieux.

Peut-être que comme ces personnes vous savez que vous n’êtes pas fait pour le salariat.

Vous savez que vous voulez démarrer une entreprise, mais vous ne savez pas par où commencer.

Dans cet article, je vais partager avec vous ce que je propose à mes clients pour les aider à trouver des idées et la manière dont vous pouvez faire pour ensuite agir.

Le bon moment pour démarrer une entreprise, c’est aujourd’hui

trouver sa voie citation, trouver son chemin, trouver sa vocation citation, trouver sa mission de vie citation, la solution est en vous citation, la solution est en vous, comment trouver sa voie, comment savoir que l'on est sur le bon chemin, 15 signes qui prouvent que vous êtes sur le bon chemin

démarrer une entreprise

Avant ça, sachez qu’il n’y a pas de bon moment pour démarrer une entreprise.

Car, tout simplement il n’y a pas de mauvais moment pour entreprendre.

Dans les périodes économiques stables et positives, les gens ont de l’argent et vont chercher à le dépenser.

On est d’accord ?

Mais dans des périodes de crise, c’est bénéfique d’en lancer une car :

  • d’une les gens attendent que ça aille mieux pour se lancer
  • et de deux si vous proposez un produit en réponse à la crise, vous vous ferez remarquer.

J’admire les autres, moi j’ai peur de démarrer une entreprise

Il y a entre 500000 et 600000 entreprises qui se créent chaque année en France.

Il y a probablement des millions d’autres Français qui rêveraient de démarrer une entreprise.

Et ils ne le font pas.

Tout le monde a ses propres blocages et obstacles et c’est ce qui vous empêche de vous lancer.

La plupart des gens ont peur de commencer.

Ils peuvent craindre l’inconnu ou l’échec, voire le succès.

Dois-je réinventer la roue pour démarrer une entreprise

D’autres s’empêchent de commencer, car ils sont étouffés dans cette fausse croyance qu’il faille l’idée parfaite, une nouvelle invention ou un service unique pour se lancer.

En d’autres termes, ils pensent qu’ils doivent réinventer la roue.

Mais à moins que vous ne soyez un génie technologique – un autre Bill Gates ou Steve Jobs – essayer de réinventer la roue est une grande perte de temps. 

Vous devriez toujours vous demander :

  • “Comment puis-je améliorer ceci ou cela ?
  • “Est-ce que je peux faire mieux ou différemment de l’autre gars là-bas?”
  • “Y at-il des parts de marché délaissées qui ouvriraient la porte à une autre boite dans ce secteur?”

Le truc pour obtenir plus d’idée

Voici donc le truc que j’utilise.

  • Tout d’abord, prenez une feuille de papier et, à travers le haut, écrivez “en ce qui me concerne”.
  • Énumérez cinq à sept choses sur vous-même – les choses que vous aimez faire ou dans lesquelles vous êtes vraiment bon, les choses personnelles.
  • Votre liste pourrait inclure: “Je suis bon pour apporter mes idées, j’adore trouver des solutions, etc.”.
  • Écrivez simplement ce qui vous vient à l’esprit, ce n’est pas grave si ça n’a pas énormément de sens.
  • Une fois que vous avez votre liste, numérotez chaque élément trouvé.
  • De l’autre côté du document, énumérez toutes les choses pour lesquels vous ne vous trouvez pas bon ou que vous n’aimez pas faire.

Peut-être que vous aimez vendre, mais vous n’aimez pas faire de porte à porte ou vous n’aimez pas parler en public ou vous ne voulez pas voyager.

Ne réfléchissez pas trop, écrivez simplement vos pensées.

Lorsque vous avez terminé, demandez-vous:

  • “S’il y existait trois à cinq produits ou services qui amélioreraient ma vie personnelle, qu’est-ce que ce seraient ?”

Votre vie personnelle actuelle en tant qu’homme/femme, mari/épouse, père/mère, épouse, etc.

Identifiez quels types de produits ou de services pourraient :

– vous rendre la vie plus simple et plus heureuse

– vous rendrez plus productif, plus efficace

– ou vous donner plus de temps.

  • Ensuite, posez-vous les mêmes questions concernant votre vie professionnelle.
  • Identifiez ce que vous aimez faire et ce vous détestez faire ainsi que les caractéristiques que vos collègues aiment et déteste de vous.
  • Enfin, demandez-vous pourquoi vous cherchez à démarrer une entreprise.
  • Puis, lorsque vous avez terminé, cherchez un modèle d’entreprise à développer.

C’est l’histoire de deux gars qui ont démarré une boite

 

Ça vous paraît trop compliqué ou trop simpliste ?

Fin du salariat : se reconvertir avant le gong

Démarrer une entreprise

OK ! Laissez-moi vous partager cette histoire de démarrage d’entreprise qui servira de très bon exemple pour illustrer l’exercice ci-dessus.

Il y a de nombreuses années, dans un quartier d’affaires deux jeunes salariés ont eu une idée.

Autour de leur lieu de travail, il n’y avait pas beaucoup de fast-food.

La plupart étaient dans la petite zone piétonne commerçante beaucoup plus loin.

Ces deux jeunes salariés trouvaient frustrant de se contenter de la cantine, car la galerie piétonne était trop loin.

Un jour, ils en ont eu marre de manger la même chose, l’un d’eux a dit à l’autre ; « Ça ne serait pas juste trop bien si nous pouvions être livrés au bureau les plats des restaurants qu’on veut ? »

Ils ont donc travaillé leur idée, ils se sont formés et ont commencé dans les guides de démarrages d’entreprises et commencés une entreprise de livraison de restaurants.

Pariez sur votre avenir

À ce jour, leur entreprise a livré plus de 15 millions de personnes!

Leur business ne part pas d’une idée compliquée ni d’une idée originale. Ils ont juste écouté leurs propres frustrations, leurs propres besoins et ont décidé d’agir en contrepartie.

Ils n’étaient pas les seuls à se plaindre du manque de choix lors de leur pause-déjeuner.

Et comme eux, des millions de travailleurs n’ont pas plus de 30 minutes le midi.

Alors, qu’ils pensaient répondre à des besoins personnels, ils se sont rendu compte qu’ils répondaient à un besoin général.

Prendre en compte et écouter vos propres frustrations est une manière de trouver des idées de business.

Les opportunités sont là, il suffit juste de les rechercher.

Si votre cerveau est toujours en mode idée, sûrement les idées s’entrechoquent entre elles et peu importe leur provenance que ça soit de vos recherches ou de vos lectures.

Par exemple, si vous lisez un article le réchauffement climatique, et si vous pensiez déjà à l’entrepreneuriat, vous pourriez vous dire: «Hey ! Il y a peut-être une opportunité pour moi de faire quelque chose pour ma planète. Je devrais commencer à y travailler ».

Si vous n’êtes toujours pas convaincu, je ne peux que vous inviter à vous rendre à des événements d’entrepreneurs.

Vous vous rendrez compte par vous-même que ce sont des personnes comme vous qui ont su se faire confiance.

Rendez-vous ce lundi et mardi au salon SME, cliquez ici pour retirer votre invitation.

Pour aller plus loin :

Si vous avez un projet de création d’entreprise et que vous voulez développer votre état d’esprit d’entrepreneur, pensez au coaching, contactez Jordane et demander votre séance découverte.

[ninja-inline id=6791]

A lire aussi :

Switch & Shine; Ép 1 : Quitter son job pour entreprendre

Monter son entreprise : Les 7 défis à surmonter au moment d’entreprendre

Interview: Apprendre à se connaître avant d’entreprendre; Joanna Quélen

Estime de soi : comment développer son estime de soi avant d’entreprendre

Idée Business : Comment trouver une idée de business ?

Trouver des idées : s’inspirer ou copier les autres ?

 

Switch & Shine – Ep4 – Galère de faire un business plan !

Switch & Shine – Ep4 – Galère de faire un business plan !

Entreprendre et réussir

Le quatrième épisode de la première web-série sur la reconversion professionnelle et la création d’entreprise.

Suivez l’histoire de Claire qui se retrouve dans la spirale infernale du questionnement du futur entrepreneur.

Abonnez-vous pour ne rien manquer.

Switch & Shine – Ep4 – Galère de faire un business plan !

[ninja-inline id=6791]

 

Les épisodes précédents :

Switch & Shine; Ép 1 : Quitter son job pour entreprendre

Switch & Shine – Ep2 – Chômage VS entrepreneuriat

Switch & Shine – Ep3 – Le cruel questionnement du futur entrepreneur

Elle a osé… quitter son job et son confort pour créer sa boîte

Elle a osé… quitter son job et son confort pour créer sa boîte

Entreprendre et réussir

Quitter son job et son confort pour entreprendre

“Un métier n’est pas là pour vous rendre prisonnier mais pour vous rendre libre”, cette phrase qui ne vous laissera pas indifférent, je l’ai entendu dans une vidéo postée sur ma page facebook où l’on voyait un boulanger présenter sa vision du travail.

Il a refusé d’accepter ces choses que le conditionnement social et économique nous “impose”…

C’est dommage que la plupart des candidats à la reconversion professionnelle n’aient pas assimilé cette idée, car beaucoup d’entre eux ont peur de perdre leur salaire, de sortir de leur zone de confort et de se lancer dans l’inconnu de l’aventure ou l’aventure de l’inconnu (ça marche aussi !).

Ils n’osent pas quitter leur travail et sacrifient leur épanouissement au détriment d’un salaire et d’avantages sociaux.

Alors qu’ils savent au fond d’eux qu’ils n’ont rien à faire dans ce job et qu’ils seraient plus heureux à réaliser leurs rêves plutôt que de vivre leur vie à moitié endormi.

Si vous vous sentez enfermé dans un prison dorée, sortez en ! Sortez de votre zone de confort !

Et quitter son job peut être le début du commencement.

Quitter son job est souvent nécessaire pour enclencher le changement de vie que l’on fantasme, pour prendre du recul par rapport à ce que l’on souhaite faire pour la suite.

Prendre le temps de se poser les bonnes questions, de poser les bonnes actions, et surtout de faire le bon choix.

Déjà, quitter son job est un choix, il convient de faire fructifier ce choix en quelque chose de concret et un résultat qui vous satisfait, mais surtout qui contribuera à votre épanouissement.

  • Quel degré de frustration êtes-vous prêt à supporter ?
  • Qu’est-ce qui vous ferait le plus rêver ? Ne pas quitter son job ou oser changer de vie ?

Vous avez un projet de reconversion professionnelle et vous voulez développer l’état d’esprit qui vous permettra de le mener à bien ? Pensez au coaching et contactez-moi en cliquant ici.

[ninja-inline id=6791]

Les différentes manières pour promouvoir son activité commerciale

Les différentes manières pour promouvoir son activité commerciale

Entreprendre et réussir

Promouvoir son activité commerciale est loin d’être une mince affaire pour tout entrepreneur(e).

C’est même l’un des freins à l’entrepreneuriat le plus évoqués par les candidats à la reconversion professionnelle.

Le manque de légitimité, le rapport à l’argent et la difficulté à se vendre et donc à promouvoir son activité commerciale font partie des blocages.

L’objectif principal sera donc de vous démarquer de la concurrence et de vous faire connaître auprès d’éventuels clients et des partenaires potentiels.

Pour ce faire, réfléchissez à la mise en place d’une stratégie marketing bien définie.

Cette stratégie sera axée sur une image de marque pour garantir une excellente visibilité à différents niveaux.

Faites vous connaître au niveau local

citation trouver sa voie, citation reconversion professionnelle, citation transition de carrière, citation comment trouver sa voie, citation voie professionnelle, Citation succès, citation confiance en soi, citation vaincre ses peurs, citation guérir anxiété,

Comment vaincre ses peurs

La première chose à faire lorsqu’on souhaite promouvoir son activité, c’est de se faire connaître grâce à des outils spécifiques.

Malgré un développement de la communication publicitaire sur le web, les supports marketing classiques sont à prendre en considération de par leur fiabilité persistante.

La première manière de promouvoir son activité commerciale est de faire imprimer des cartes de visite.

Votre carte de visite sera la première chose que vous donnerez à votre entourage pour communiquer sur votre commerce.

La carte leur prouvera que c’est devenu du concret et que maintenant ça ne rigole plus !

Pensez à vous inspirer d’autres cartes de visites.

La mienne est un condensé d’informations tout en faisant en sorte que l’on sache ce que je fais dans les 3 premières secondes .

Le tout sur un petit bout de papier.

Faites en bon usage en les disposant sur un porte-cartes de visite à l’entrée de votre commerce si vous avez une boutique. 

Vous pourrez ainsi facilement distribuer les coordonnés de votre entreprise ou de votre commerce à tout moment.

Cet outil classique se distribue ainsi en toute occasion, afin de faire connaître votre entreprise et votre activité commerciale.

Elle incitera aussi les personnes à qui vous les offrez à venir vous contacter et ainsi vous tisserez des liens avec vos futurs clients ou partenaires.

Faites de votre carte de visite un outil de fidélisation avec une offre spécialise pour les clients réguliers.

Vos clients garderont votre carte de visite à portée de main, ce qui vous fera de la publicité à faible coût.  

Les gens doivent savoir que vous existez

N’oubliez pas une autre manière pour faire connaitre votre commerce : faites imprimer des flyers.  

À la différence des cartes de visite, ceux-ci ont plutôt pour objectif de promouvoir son activité, une nouvelle entreprise ou une offre commerciale.

Les flyers sont à distribuer à un public large et diversifié, et pas trop loin de votre commerce.

L’objectif est d’attirer les clients dans votre boutique.

Evidemment il faut que vous soyez visible pour vos potentiels clients.

N’hésitez pas à placer une grande bâche publicitaire avec votre logo et le nom de votre commerce, à l’extérieur tout comme à l’intérieur.

Si votre commerce se trouve dans un endroit peu visible, placez un stop trottoir, invitant les promeneurs à découvrir votre nouveau commerce.

Marquer l’attention du public avec des messages simples et rapides à lire.

Soigner les relations avec les partenaires

Comment vaincre ses peurs

Comment vaincre ses peurs

Promouvoir son activité est une chose, maintenir de bonnes relations commerciales avec ses partenaires en est une autre.

C’est pourquoi, même si vous avez réussi à conquérir des parts de marché, pensez à pérenniser votre activité sur le long terme.

Quelques soient les circonstances, entretenez les relations avec vos partenaires commerciaux.

Pour cela, n’hésitez pas à être commerçant et leur offrir des cadeaux utiles.

Offrez-leur par exemple des clés USB, des lunettes, des mugs, des sacs en tissu…

Il va de soi que ces cadeaux doivent être personnalisés avec votre logo, le nom de votre commerce et aussi les couleurs.

De nombreux sites d’impression en ligne comme Flyeralarm proposent la personnalisation de  ces cadeaux durables.

Ces petits gadgets, qui se gardent, feront alors office d’objets publicitaires et seront en même temps utiles à vos interlocuteurs commerciaux.

Faire la différence lors de salons

Participez, en tant qu’exposants, à différents salons professionnelles, en rapport avec votre secteur d’activité.

Vous aurez des contacts qualifiés.

Travaillez votre capital sympathie et votre pitch afin d’être remarqué. Une bonne visibilité est alors requise.

  • Organisez votre stand avec des drapeaux-ailes,
  • accueillez vos potentiels partenaires sur des poufs personnalisés
  • et offrez leur de quoi se désaltérer avec des canettes publicitaires à votre effigie.

L’idée est d’être vu, de se faire connaître et de promouvoir vos activités à un public large.

Et puis avant de finir, n’hésitez pas à leur offrir un sac en tissu avec des friandises à déguster.

Toute publicité est bonne à prendre, même gourmande !

[ninja-inline id=6791]

5 raisons de choisir le portage salarial pour sa reconversion professionnelle

5 raisons de choisir le portage salarial pour sa reconversion professionnelle

Entreprendre et réussir

5 raisons de choisir le portage salarial pour votre reconversion professionnelle

De plus en plus prisé, le portage salarial est devenu un excellent moyen d’assurer sa reconversion professionnelle de manière autonome et sécurisée à la fois.

Reconnu par 60% des cadres interrogés, d’après le dernier baromètre “Travailler autrement” de la fondation ITG, ce dispositif est même assimilé, par 86% des personnes, à une opportunité intéressante pour se mettre à son compte.

La quête d’autonomie (66% des sondés), assortie de la prise en compte des reconversions inévitables pour 92% des cadres, sont autant d’éléments que le portage salarial considère pour aider de nombreux cadres à trouver leur voie de façon pérenne.

Le portage salarial c’est quoi ?

Système permettant à tout individu d’exercer une activité de manière autonome, tout en bénéficiant de différents avantages, le portage salarial s’adresse à tout type de profils.

Plus concrètement, le portage salarial se traduit par la conclusion d’une relation tripartite incluant le salarié porté, la société de portage et le client qui bénéficie de la mission. En résumé, voici comment s’articule le portage :

Portage salarial, reconversion professionnelle, ITG, portage salarié

Alors pourquoi opter pour le portage pour votre reconversion professionnelle ?

Raison n°1 : Autonomie et sécurité c’est possible !

Si la création d’une entreprise s’assortit d’un certain nombre de risques, ces derniers ne se retrouvent guère dans le cadre du portage salarial.

A mi-chemin entre un statut de salarié et celui d’entrepreneur, vous bénéficiez, d’une part, de l’autonomie essentielle pour une création d’activité et, d’autre part, de la sécurité à laquelle vous aspirez pour agir sereinement.

Le portage salarial vous offre différents avantages, notamment sur le plan social.

Dans le cadre d’une reconversion, vous conservez alors tous vos avantages, du droit au chômage à la couverture sociale, en passant par la formation.

Raison n°2 : être indépendant sans vous soucier des contraintes administratives

Mettre en place une activité requiert, outre une certaine expérience et un réseau complet, beaucoup de temps.

Chaque étape à franchir doit l’être de manière consciencieuse, méthodique, et surtout pas hâtivement.

Le portage salarial, en assurant la gestion des contraintes administratives et comptables, vous fait ainsi gagner un temps précieux, lequel pourra alors être consacré à la stratégie que vous devrez mettre en place de manière plus constructive et en toute sérénité.

Raison n°3 : Rejoignez un réseau pour ne plus être isolé

Autre avantage, et non des moindres, du portage salarial, le réseau mis à votre disposition vous permet de ne pas souffrir de l’isolement.

Ainsi, vous êtes non seulement en contact avec un interlocuteur, en charge de vous conseiller sur l’offre et la stratégie commerciale que vous devriez mettre en place, mais également d’un réseau de consultants.

Grâce à ce réseau, un lien s’instaure avec d’autres salariés portés. Partage d’expériences, compétence complémentaires, rencontres thématiques…l’essentiel est de ne pas confondre autonomie et isolement.

Raison n°4 : Testez votre activité sans risques

Le portage salarial vous permet ainsi de tester votre activité de manière autonome et sans prise de risque, puisque vous disposez d’un fonctionnement sécurisé.

Débarrassé des tâches administratives, vous pouvez vous consacrer plus librement au développement de votre projet, notamment en engageant des actions de prospection.

Ce test vous aidera à valider la pérennité de votre activité, voire de l’adapter en fonction des résultats obtenus et, pourquoi pas, envisager à terme une création d’entreprise.

Raison n°5 : Bénéficiez d’un accompagnement et de formations

En optant pour ce système de portage salarial, vous bénéficiez d’un accompagnement personnalisé, adapté à votre profil et à votre activité.

Outre les conseils qui vous sont prodigués, nombre de formations sont mises à votre disposition dans l’optique de vous aider à développer le chiffre d’affaires de votre activité.

En l’occurrence, ces actions de formation se composent notamment de formations individuelles et collectives pour s’initier aux bases essentielles en termes de marketing du consultant autonome, dans le but de trouver de nouvelles missions et de développer votre chiffre d’affaires.

Pour plus d’informations, consultez le site web d’ITG, société leader du portage salarial en France

[ninja-inline id=6791]