Lancer son side project : Mes 5 stratégies pour (enfin) le lancer

Lancer son side project : Mes 5 stratégies pour (enfin) le lancer

reconversion professionnelle

Vidéo : 5 stratégies pour lancer son side project en parallèle de son job.

Je fais cet article/vidéo, suite au message que j’ai reçu d’une personne que j’ai accompagnée il y a 1 an et demi pour l’aider à lancer son side projet en parallèle de son job.

Sylvie, c’est son prénom, me dit que son projet parallèle, qu’on a identifié et formaliser ensemble prend de plus en plus de place dans sa vie.

Son boulot de 9h-17h terminé, elle continuait sa journée pour développer et lancer son side project en bossant dessus jusqu’à 23h. Elle faisait des journées de plus de 11h, en plus de sa vie de famille.

Elle a pu négocier un mi-temps, pour placer un peu plus son side project au centre de sa vie professionnelle.

Récemment, elle m’a avoué qu’elle apprenait beaucoup sur ce que ça nécessite de passer de la posture de salarié à la posture d’entrepreneur, ainsi que la gestion de sa propre entreprise.

J’appelle ça, la phase de deuil, elle fait le deuil de sa vie de salarié. C’est déstabilisant, je le sais, je suis aussi passé par là.

Et le syndrome de l’imposteur ne devait pas trainer bien loin.

Le plaisir d’apprendre… à lancer son side project

Cela faisait beaucoup de choses à apprendre pour elle, comme :

  • définir une offre et une stratégie commerciale,
  • travailler son image de marque,
  • concevoir les pubs Facebook,
  • etc.

Mais ça l’éclate !

Elle me disait :

Je ne gagne pas encore un revenu régulier, mais à un moment donné, et je sais ce que tu vas me dire Jordane, je devrai un jour ou l’autre consacrer tout mon temps et mon énergie dans mon projet.

Elle reste cependant incertaine malgré de premiers résultats concluants, mais ça l’éclate !

Et vous ? C’est quand la dernière fois que vous vous êtes éclaté dans un projet ? Dans votre job actuel ?

Je sais, je ne suis pas sympa de vous poser la question, surtout que si vous êtes ici c’est que vous pensez à quitter votre job pour un plan B, d’où le fait de lancer son side project.

Lancer-son-side-project-et-creer-son-propre-metier-tout-en-restant-salarie, créer son propre métier, la solution contre le chômage, se reconvertir, créer son métier tout en gardant son job, entreprendre sans risque
Une bonne raison de lancer son side project non ?

Le sentiment d’être bloqué et que rien ne changera

Comme beaucoup de personnes Sylvie a accepté un “job à la con”, un job alimentaire, insatisfaisant qui la maintenait dans cette idée qu’elle ne pouvait pas changer, car elle se sentait bloquée dans sa vie.

Sylvie vous a montré que c’était possible de lancer son side project en parallèle de son job, même après 20 ans d’expériences dans la même boîte et même en ayant une famille à s’occuper.

Si vous deviez retenir l’idée principale de son cheminement, ce serait de procéder, comme elle l’a fait, en créant votre propre métier en parallèle de votre job tout en commençant a gagné un début de revenu.

Pourquoi je vous dis ça ?

Car beaucoup trop de personnes pensent de manière binaire en se disant c’est tout ou rien et se disent :

je dois tout plaquer pour vivre de ma passion, quitter mon travail qui m’épuise pour vivre à 100% de ma nouvelle activité.

Sylvie vous montre que vous pouvez lancer votre side project en parallèle de votre job.

Et je félicite encore une fois Sylvie pour m’avoir contacté et avoir osé demander de l’aide. Trop de gens pensent pouvoir tout faire par eux-mêmes. Et pire, quand ils se lancent, ils abandonnent aussi tôt dès qu’ils se heurtent à un premier blocage.

Même si Sylvie vit dans l’incertain en ce moment, son activité continue de se développer.

Lancer-son-side-project-et-creer-son-propre-metier-tout-en-restant-salarie, créer son propre métier, la solution contre le chômage, se reconvertir, créer son métier tout en gardant son job, entreprendre sans risque
Suivre ces 5 stratégies pour enfin lancer son side project

Les 5 stratégies qui ont permis à Sylvie de lancer son side project en parallèle de son job de salarié

1 – Conservez votre volonté et votre idée en tête

Peut-être qu’il vous est déjà arrivé de ressentir de l’excitation au moment où vous aviez trouvé une idée de projet professionnel ?

Sylvie aussi avait ressenti cet enthousiasme tout au long de son projet, mais même la personne la plus organisée n’est pas capable de toujours être dans la motivation, la volonté et la discipline.

Malgré ce que l’on vous fait croire dans des vidéos sur Youtube… être à 100% de ses capacités 100% du temps, c’est de la flûte !

Il y a des hauts et des bas avant de réussir sa transition et de lancer son side project.

Ces moments de baisse de régime peuvent vous faire dérailler. C’est-à-dire que vous finissez par perdre votre enthousiasme de départ à créer votre projet.

En général, on a souvent tendance à passer à autre chose pour apporter un nouveau souffle d’enthousiasme et d’euphorie à notre quotidien en se consacrant à un nouveau projet.

On se dédie totalement à autre chose pour changer d’idées ou atténuer la pression d’atteindre un objectif.

Ce qui amène bien souvent à de l’éparpillement et un sentiment de culpabilité en ayant l’impression de stagner.

Pour éviter que cela vous arrive, soyez concentré sur de mini-actions quotidiennes cohérentes avec vos objectifs. Et prenez aussi du temps pour vous. Pour en finir avec la procrastination, aux objectifs inachevés et à l’impression de stagner, je vous préconise d’utiliser une carte d’objectifs.

Une carte d’objectifs est un outil très simple que j’utilise pour mes clients et moi-même pour lancer mes projets passions, vous partez d’un objectif principal puis vous le sous-divisez en mini-objectifs ou actions.

Vous pouvez la télécharger mon modèle en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Vous pourrez aussi créer le vôtre en y inscrivant vos principaux objectifs pour votre projet de création d’entreprise et à l’afficher sur votre espace de travail ou votre frigo.

J’ai accroché des photos de wingsuit et de saut en parachute, car c’est mon prochain objectif personnel et des photos de la couverture d’un livre que j’ai créé, car c’est un de mes objectifs professionnels du moment.

Conservez toujours un objectif plaisir et un objectif financier.

C’est ainsi plus facile de conserver sa volonté de créer et de lancer son side project.

2 – Embarquez un partenaire pour vous soutenir

Lorsque j’ai officiellement lancé mon activité, j’ai tout de suite rejoint un groupe de jeunes coachs qui avait la même vision du coaching.

Faire partie d’un groupe de personnes qui passent par les mêmes difficultés que moi et qui ont la même ambition permet de me sentir soutenu et de rapporter les progrès de mes avancées.

Je me place ainsi dans une démarche dynamique d’évolution. Car je suis dans la présentation des actions que j’ai mises en place et je rapporte des résultats réguliers.

En faisant cela, je bénéficie d’un avis extérieur sur ce qui marche ou ne marche pas. Cela permet d’assumer la responsabilité de mes actions. Je rends des comptes chaque semaine de ce que j’ai fait ou pas fait.

Cela permet de se sentir moins seul et d’entretenir une dynamique créative. Très aidant quand on veut lancer son side project !

3 – Acceptez de vous faire aider

Sylvie est arrivée à un palier. Elle est submergée par certaines actions à réaliser comme le marketing et la pub sur les réseaux sociaux. Ce qui n’est pas son domaine.

Et avant cela, elle n’arrivait pas à formaliser son projet et à clarifier son positionnement comme elle le voulait. Elle a admis qu’elle avait besoin d’un regard extérieur pour lancer son side project et elle m’a contacté.

Arrivé à un moment, vous devrez vous rendre à l’évidence que le temps vous manque.

Vous aurez besoin de déléguer certaines tâches afin de vous concentrer sur ce qui vous fait avancer.

Parfois, se faire accompagner par quelqu’un pour permet d’aller plus vite pour lancer son side project.

Donc, déléguez en faisant appel à quelqu’un d’extérieur pour certaines tâches et faites-vous accompagner individuellement si vous bloquez dans votre projet.

Autrement, il vous restera toujours la possibilité de tester, peaufiner et réajuster vos actions.

Lancer-son-side-project-et-creer-son-propre-metier-tout-en-restant-salarie, créer son propre métier, la solution contre le chômage, se reconvertir, créer son métier tout en gardant son job, entreprendre sans risque
Une autre bonne raison non ?

4 – Faites une période de transition

Si on veut vraiment lancer son side project et que celui-ci remplace son job principal, il faut passer par la case aménagement du temps de travail.

Passez d’un temps plein à un ¾ temps ou temps partiel. Si c’est possible ! Car tous les managers ne vous feront pas de fleurs. Cependant, testez et vous verrez bien la réponse que l’on vous donnera.

Autrement, envisagez un test de transition en demandant un congé sabbatique.

Prendre un congé sabbatique permet de se consacrer au lancement de son side project en faisant une sorte de période d’essai plutôt que de quitter son job.

C’est un aperçu du chemin vers la situation professionnelle que vous visez.

Si vous n’atteignez pas les résultats que vous souhaitiez durant la période du congé, vous pourrez toujours reprendre votre job actuel.

Pour réussir sa transition professionnelle, passez par une période test.

C’est une phase de transition qui vous permettra de tester votre projet et d’augmenter la probabilité de chances de réussir son projet.

Cela peut vous faire progresser plus rapidement sur votre projet passion et vous éloigner un petit peu plus de votre job actuel.

5 – Restez ouvert d’esprit et continuez de tester

Que vous décidiez d’adopter une ou plusieurs des stratégies que je vous ai partagées pour lancer son side project… dans tous les cas restez ouvert d’esprit et continuez de tester. 

Durant ma transition de salarié à indépendant, j’ai réalisé chaque trimestre pendant un an, un calendrier d’objectifs à atteindre sur 30, 60, 90 jours.

Faites-en autant, cela m’a permis de vérifier avec moi-même si ce projet me mobilisait toujours autant.

Testez, ajustez et prenez toujours les chemins les plus directs pour obtenir des résultats rapidement. Ainsi vous validerez la faisabilité de votre projet et son bon développement.

Ne soyez pas surpris si votre nouvelle activité ou vie professionnelle est différente de ce que vous aviez prévu.  Lancer son side project nécessite de faire des réajustements.

Avant de quitter mon job, j’ai adopté la stratégie du test-Run, c’est-à-dire que j’ai commencé à me faire connaître sur le web, à tester, à me faire du réseau tout en continuant de travailler.

Quand j’ai finalement eu assez de visibilité sur le net et de potentiels clients, je me suis dit que c’était le bon moment de demander ma rupture conventionnelle. Même si j’aurais pu continuer encore longtemps à jouer sur les deux tableaux.

Depuis 2014, mon entreprise continue d’évoluer en cohérence avec la personne que je suis et le marché.

Et je ne me remercierai jamais assez d’avoir osé briller pour lancer mon side project.

Si lancer son side project en parallèle de son job est un objectif que vous souhaitez atteindre dans les mois à venir et que vous voulez explorer la faisabilité de ce projet professionnel, alors lisez ce qui suit…


Pour aller plus loin :

Si vous voulez lancer votre side project en parallèle de votre job :

👉 Ne cherchez plus, pensez au coaching ! Demandez votre séance découverte en cliquant ici.

Ou

👉 Si vous n’êtes pas prêt, téléchargez le Guide pratique pour savoir par où commencer en vous inscrivant ci-dessous.

A lire aussi :

Slasheur : Il a osé… créer son entreprise de formation en étant salarié

Il a osé… devenir entrepreneur salarié : 1 idée clé à retenir

Entreprendre mais dans quoi ? Une piste simple pour avoir une idée